Katana : le samourai sword Bang game system !

Katana : le samourai sword Bang game system !

Des italiens qui font un jeu de samourais à partir d'un jeu de cow boys, le tout traduit en français, ça donne ?

Et oui, nous n'en n'avons pas encore parlé, et pourtant il est à peu près dispo déjà pour moins de 20E, il s'agit de Katana : un jeu estampillé "BANG! game system" signé par l'italien Emiliano Sciarra (édité par dV Giochi), oui, Emiliano Sciarra, le papa de Bang! (feu wanted rholala ça devient compliqué…).

Bang! vous connaissez, c'est un excellent jeu (façon loups-garous de Thiercellieux) qui peut virer à l'ennui mortel si vous êtes tué au début de la partie. Gênant, d'autant que la partie peut durer…

Voilà pourquoi Katana ("Samourai sword" en VO) est arrivé.

Il s'adresse à ceux qui n'aiment pas l'élimination dans Bang! et/ou aux fans du Japon.

En effet, dans Katana, vous n'êtes pas éliminé si vous êtes vaincu, vous "tombez à terre" et au prochain round, vous récupérez vos points de vie. Ce qui compte, c'est l'honneur. Vous avez donc un certains nombre de points d'honneur en début de partie. Vous les perdez quand vous tombez à terre (en en donnant un au joueur qui vous a vaincu). Dès qu'un joueur n'a plus d'honneur, la partie prend fin. A la fin, le score de chaque équipe est égal au nombre de point d'honneur possédés par ses membres [note : certains modificateurs sont appliqués par exemple : à 6 ou 7 joueurs, le Ronin (celui qui joue tout seul) multiplie ses points par 3. Tout cela est résumé sur une petite carte d'aide de jeu.] Par ailleurs, lorsque la pioche est épuisée, vous mélangez la défausse et reformez une nouvelle pioche. Au même moment, chaque joueur doit défausser 1 point d'honneur.

Ah j'allais oublié le petit pitch !

Au pays du soleil levant, les samouraïs protègent le shogun, le seigneur et maître. Les retors ninjas essayent de détruire l'empire par des complots et des traîtrises. La lame du katana brille sur le champs de bataille alors que le Ronin solitaire se prépare au combat, ourdissant sa vengeance. Pourrez-vous trouver vos adversaires suivant la voie du guerrier ?
 


Petit tour des règles pour ceux que ça branche :

Au départ (pour 4 à 7 joueurs -il y a une variante pour 3-) :
– on distribue à chaque joueur un rôle secret. Seul le Shogun se révèle.
– on mélange les 12 cartes personnages, et chaque joueur en possèdera une, face visible. On détermine le nombre de points de vie en fonction de la carte personnage (elle donne aussi un pouvoir spéciale propre à chacun).
– Le shogun prend 5 points d'honneur, les autres seulement 4.
– on mélange les 90 cartes de jeu et on distribue ainsi :
le shogun en reçoit 4
puis les 2 et 3e joueurs en reçoivent 5,
puis les 4e et 5e joueurs en reçoivent 6
et les 6e et 7e en reçoivent 7.
Les cartes restantes forment la pioche, placée au centre.
 

Comme nous l'avons expliqué ci dessus, là où le jeu varie de "Bang!", c'est qu'ici on ne perd pas quand on n'a plus de point de vie (/ou plus de cartes à jouer). On est juste considéré comme "à terre". On reste donc "en jeu" sauf qu'on ne peut plus être pris pour cible et qu'on ne compte plus pour déterminer la difficulté d'une attaque.

A votre tour :
1 : vous récupérez tous vos points de vie si vous n'en avez plus du tout
2 : vous piochez 2 cartes
3 : vous jouez autant de cartes que vous le désirez
4 : vous défaussez les cartes en surplus (7 cartes en main max)

Les cartes d'armes servent à attaquer les autres personnages et sont ensuite défaussées (1 seule carte d'arme par tour).
Les cartes d'actions ont un effet immédiat et sont ensuite défaussées.
Les cartes permanentes ont un effet sur la durée et sont jouées face visible devant vous.

On ne joue que lors de son tour, sauf pour les parades.

La difficulté d'attaque :
Pour attaquer un joueur on mesure la difficulté d'attaque. Elle est égale au nombre de joueurs entre vous et la cible (et les joueurs à terre ne comptent pas). Certaines cartes modifient la difficulté d'attaque.

Quand vous êtes vaincu, c'est à dire quand vous tombé à terre, vous devez donner un de vos points d'honneur au joueur qui vous à attaqué. Dès qu'un joueur n'a plus de points d'honneur, la partie s'arrête immédiatement.

Le score des équipes est égal au nombre de point d'honneur possédés par ses membres (dans certains cas on applique un modificateur : voir le tableau récapitulé sur la carte "résumé").

Laisser un commentaire