Isle of Skye – Digital – Kilt ou double

Vous le savez, Asmodee Digital continue sur sa lancée de portages numériques des nombreux succès de jeu de société physiques. Penchons-nous aujourd’hui pour voir ce que Isle of Skye Digital a sous le kilt !

Test réalisé sous Steam sur PC et tablette tactile.

Généralités

Isle of Skye, vous en souvenez-vous ? Il avait fait couler pas mal d’encre en remportant à la surprise générale, le KennerSpiel 2016 face à Pandemic Legacy et Time Stories ! Même s’il rappelle Carcassonne dans ses graphismes et son matériel, il s’avère avoir son propre caractère bien à lui (test).

C’est une histoire de clans, qui se battent pour les terres et les mers d’Isle of Skye, la terre aux milles lacs des irlandais. A chacun son bout de terre, à qui saura le mieux en tirer profit (et points de victoire !)

Sa simplicité cache une profondeur qui tient en une mécanique, la mise aux enchères, à chaque tour, de 2 tuiles parmi 3, avec son propre argent. Les questions et les risques du joueur sont multiples :

  • Conserver de l’argent pour acheter ? Ou tout miser pour ses propres tuiles ?
  • Vendre une bonne tuile à votre adversaire qui en a tant besoin et faire un beau pécule ?
  • Se faire siffler LA tuile que vous cherchiez ?
  • Défausser une tuile tant convoitée par tous, mais impossible à défendre vu vos finances… ?

 

Tant de dilemmes et de sensations pour si peu de mécanique !

Le jeu combine à cela 4 objectifs visibles qui vont scorer progressivement et que tout le monde peut anticiper.

Avec ce petit aperçu mécanique (n’hésitez pas à vous tourner vers le Ludochrono pour en voir plus), vous comprenez que ce jeu est à la fois riche et simple.

Une si simple mécanique présente l’avantage de se prêter particulièrement à la digitalisation, cependant la forte interaction induite va être difficile à retranscrire en jeu sans le dénaturer.

Digitalisation !

Premier contact

« En moins d’une minute on se retrouve en jeu avec quelques IA »

Isle of SkyeMain

Le jeu se télécharge en quelques instants et nous met très vite dans le bain, avec un gros plan de la boite en guise d’écran de démarrage. Après s’être loggé sur le service Digidiced (cela n’arrivera qu’une seule fois), le jeu nous propose de suivre – ou pas – le didacticiel.

Tout est pensé pour le tactile : gros boutons, large menu déroulant, tout est accessible d’un unique menu. La musique d’ambiance irlandaise est engageante sans être trop lancinante. Le graphisme est vivant avec de nombreuses petites touches dynamiques et amusantes.

Se lancer dans une partie ne prend qu’un seul menu supplémentaire. L’ergonomie fait plaisir à voir : en moins d’une minute on se retrouve en jeu avec quelques IA ou à écouter Doc plaisanter pour nous présenter le jeu !

Isle of SkyeAry

Notez un changement assez important par rapport à la version originale, l’argent est ici une information publique ! Cela donne plus de renseignements et évite de devoir suivre « qui à quoi ». Si cela peut enlever un peu d’inconnu, cela vous met au même niveau qu’une IA qui elle, si elle sait compter, peut savoir exactement qui a combien d’argent.

Un compromis compréhensible, mais qui aurait pu être mentionné au joueur.

Didacticiel

« Es-tu en train de sous-entendre que mon didacticiel donne la migraine ? »

 

Isle of SkyeDidac Isle of Skyedidac2

Le jeu est simple et le didacticiel va vous le rendre encore plus simple pour vous apprendre à la fois les règles et ses subtilités.

Les modes de jeu

« 3 modes pour 3 consommations bien différentes »

Solo

C’est le mode de jeu qui est le plus pratique pour découvrir le gameplay. Il propose de jouer contre le nombre d’IA que vous désirez, dans une partie sans temps mort. Le challenge apporté est à la hauteur. Cela permet de jouer en tout temps une partie rapide de Isle of Skye. La partie se termine en 10 à 20 minutes selon si  vous êtes rapide et habitué au jeu.

J’ai apprécié l’efficacité de ce mode de jeu qui permet de jouer immédiatement, comme une version solo de Isle of Skye.

Allez voir la section IA pour mon avis sur leur efficacité !

Jouer avec des amis

Ce mode de jeu requiert des amis possédant une copie du jeu, et un moment pour jouer tous ensemble. Le mode jeu est assez pratique pour proposer d’ajouter à la partie des IA si vous n’êtes que 2 et préférez jouer à 4 par exemple. Un chat est bien sûr de la partie pour papoter in-game, ce qui fait un peu le sel du jeu ! Sinon un bon vieux micro casque reste le plus efficace, via Discord par exemple.

Jouer une partie sur plusieurs jours

Ce mode de jeu offre une consommation ludique complètement différente. Ainsi, le jeu est suffisamment simple dans ses phases (et en propose des simultanées) pour offrir de jouer son tour puis d’attendre une demi-journée que le suivant fasse ses achats. Ainsi, la règle du jeu n’est jamais adaptée, mais tout le monde doit avoir misé sur ses tuiles pour donner au premier la possibilité d’acheter. Même chose pour la phase de pose de nos tuiles.
Est-ce que ça fonctionne ? Oui ! Mais … cela demande de jouer disons une fois par jour. C’est à dire aller sur le jeu tous les soirs pour jouer SES tours. Pourquoi SES ? Parce qu’on peut ainsi jouer jusque 6 parties en parallèle. Pratique ! Même si à la longue, on se prend à jouer un peu trop vite et finalement la partie n’est pas follement épique.

Ce mode fait aussi la part belle aux parties plantées par un joueur qui finalement ne joue pas. Mais là, Digidiced a l’intelligence de remplacer au pied levé un joueur qui quitte la partie par une IA correcte. Bien joué. 

Autre chose à savoir, une partie complète va durer une dizaine de jours, ça peut être exigeant. D’un autre côté, certaines plateformes vous envoient des notifications lorsque vous avez des tours à jouer. C’est le cas sous Steam.

Sur une quinzaine de parties les 2/3 ont abouti, mais 90% ont vu une IA arriver. Et oui il y a du monde qui n’a pas le respect de finir une partie pas forcément bien engagée… dommage.

On y rencontre par contre de bons joueurs, et c’est parfois un beau challenge de gagner. C’est aussi l’occasion de les ajouter en amis pour, pourquoi pas, jouer une partie rapide un jour.

Jouer une partie rapide avec les joueurs connectés

Espèce de match making en live, cette fonctionnalité n’a jamais fonctionné pour moi, pourtant j’ai passé pas mal d’heures sur le jeu aux horaires nord américains. Dommage.

Le moteur de jeu

« ça ronronne ! »

Le jeu propose différentes options de qualité graphique dédiées principalement aux téléphones qui permettent de jouer sur à peu près toutes les plateformes, et de ne pas trop consommer de batterie.

Sur tablette comme sur PC, le jeu tourne de façon très fluide.

Il n’y a rien de vraiment fou dans les graphismes. C’est bien réalisé, sans être magnifique, chaque phase est décortiquée par des zooms et des mises en lumières des zones concernées pour le scoring par exemple.

Le tactile

À chaque clic on peut associer la pression du doigt car cela fonctionne exactement de la même façon. Tout se fait avec des boutons larges, du drag’n drop, et ça marche parfaitement, rien à redire.

Les options

« Accélérez le temps ! »

Côté options, pas de folie furieuse.

Mise à part une option – essentielle – qui vous rendra la partie moins longue, celle d’accélérer la résolution des actions. En effet, lorsque la fin de tour arrive, vous voyez logiquement chacun poser ses tuiles, marquer ses points et gagner son argent pour le tour suivant. Si cette phase peut durer 10s dans les 3 premiers tours, elle peut atteindre une bonne minute à vitesse lente en fin de partie si les scorings sont largement disséminés sur le terrain, car tout est décomposé. C’est pourquoi je vous conseille d’opter pour la version la plus accélérée. Il sera toujours temps d’aller voir les châteaux des autres joueurs quand vous réfléchirez à votre tour pour vérifier s’ils vont vous zipper la majorité ou non !

Le reste des options est très classique : la langue, et la qualité graphique, dont je n’ai pas vu la moindre différence sur Steam.

Digidiced Account

Isle of SkyeResults

Vous avez toujours accès à toutes vos statistiques Digidiced, le nombre de parties gagnées, perdues, votre rang ELO. Votre avatar, votre pseudo, rien de très original.

Le son

La bande son proposée est bien servie par un style irlandais agréable qui accompagne vos parties sans devenir entêtant. Cela donne un certain charme au jeu.

Les IAs

« Une IA pour les gouverner toutes… »

3 Niveaux d’IA sont disponibles. Facile, Medium et Difficile.

Autant vous le dire d’emblée, je n’ai pas testé l’IA facile, car j’ai littéralement écrasé l’IA moyenne lors de ma toute première partie. Mais il n’en fut rien contre une IA « difficile ». Je m’y suis repris à 4 fois pour gagner ma première partie contre 3 IA difficiles.

Les IA « medium » ne sont pas très fortes pour estimer la valeur des tuiles et les points qu’elles vont leur rapporter. La version hard est elle, beaucoup plus agressive, n’hésite pas à mettre ses tuiles un peu trop chères pour vous dissuader d’acheter. L’IA profite certainement du changement de règle sur l’argent visible et non caché.

Isle of SkyeScore

 

Le graphisme

« Toujours du bon côté… »

iosRotate

 

Esthétiquement, c’est très joli. Avec quelques animations dynamiques et un suivi des scores parfaits, il n’y a rien à redire sauf… si l’expérience n’était pas ponctuée de quelques bugs.

 

iosPlace

 

J’ai expérimenté plusieurs bugs à la pose des tuiles qui m’ont soit fait geler le jeu, soit m’ont permis de dupliquer une tuile. Cela s’est produit dans les premières semaines de sorties de l’appli et depuis quelques temps je n’ai strictement plus de bug, j’imagine donc que cela est corrigé.

J’imagine seulement car Digidiced a la mauvaise habitude de ne sortir aucune Release Note de ses corrections et améliorations. Une pratique opaque que je n’aime pas du tout !

 

L'interface

« simplifier la vie du joueur »

L’interface est bien évidemment orientée tactile, et cliquer est un peu comme si on mettait son gros doigt sur le téléphone ou la tablette.
Les menus sont à plat (peu de sous menus) et ne proposent que l’essentiel de façon bien intégrée avec les contrôles Digidiced habituels tels que les profils, les statistiques…

En jeu, tout est fait pour simplifier la vie du joueur, et avoir la meilleure lisibilité.

Au programme donc de gros boutons, du drag’n drop pour acheter, et placer les tuiles et des petites tapes sur les tuiles pour les tourner automatiquement. Le jeu aide en ne proposant que les emplacements valides et retourne les tuiles à la première rotation valide. C’est simple et efficace pour placer au mieux vos tuiles.

L’enchère s’opère aussi par petites tapes, et l’intégralité des échanges d’argent et déplacements de tuiles sont présentés de manière dynamique, avec une rapidité contrôlée par l’option de vitesse magique dont je vous parle plus haut.

Le joueur visionne d’un coup d’oeil toutes les tuiles disponibles aux enchères, les tuiles de scoring ainsi que le score et l’argent de chacun.
La seule information pas directement visible est le château de chaque joueur que l’on peut visualiser d’une tape sur son avatar.

Grace à tout cela, l’expérience de jeu rentre parfaitement dans votre écran sans pour autant trop surcharger le visuel, et pour un jeu où tout est important, c’est une prouesse.

Je laisserai sous silence le mode enregistrement de partie qui vous repasse la partie en accéléré, franchement pas terrible.

Isle of SkyeAry

Pfister se met en Kilt

Cette adaptation numérique est une réussite à bien des égards.

Son graphisme est très bon, mais surtout, son interface a été pensée pour simplifier la vie du joueur et pour voir jouer efficacement avec un maximum d’informations pertinentes en jeu.

Si les modes de jeux offrent deux consommations différentes, le mode asynchrone permet de jouer plusieurs parties sur plusieurs jours et offre une communauté de joueurs inconnus assez facilement. L’IA n’est pas en reste et battre le « Hard » vous prendra quelques parties m’est avis.

Les bugs sont corrigés efficacement malgré un manque de communication des développeurs.

Le gameplay reste aussi profond et agréable que la version plateau en tenant une partie en 20 minutes.

À découvrir !

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

5 Commentaires

  1. morlockbob 17/09/2018
    Répondre

    Beau boulot. Et beau titre !

  2. Bgarz06 17/09/2018
    Répondre

    Allez encore un nouveau jeu sur mon iPad…

    Quand je serai super entraîné et fort, je t’appellerai TGTBATM ^^

  3. Photo du profil de snaketc
    snaketc 18/09/2018
    Répondre

    Merci pour ce test bien complet.

  4. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 18/09/2018
    Répondre

    Je me dois d’ajouter un petit bémol au tableau du retour de plusieurs joueurs.

    Il est important de re-préciser que le test a été réalisé sur une version Steam.

    3 de mes contacts ont reporté une bonne dose de bugs sous IOS (empechant pas mal de jouer sur cette plateforme), qui ne semblent pas encore corrigés. Je vais me renseigner auprès de Digidiced.

Laisser un commentaire