HONSHU : CONSTRUISEZ VOTRE ROYAUME

Honshu est un petit jeu de plis de Kalle Malmioja – un auteur Finlandais édité chez Lautapellit – un peu passé inaperçu et j’apprends avec plaisir qu’il va être traduit en français. En fait, pour être plus précis, c’est un mélange de jeu de plis, d’enchères et un peu de « cubes en bois ». D’ailleurs, on pourrait presque dire qu’il y a des tuiles un peu comme Carcassonne ou Cacao. Explications. 

honshu-final-web

Le pitch presque exotique

Les joueurs incarnent des Seigneurs ou des Dames de grandes maisons du Japon médiéval. Ils cherchent à agrandir leur domaine. Oui, bon, ok, le pitch on s’en moque un peu, ici, il va surtout s’agir de poser des cartes et de faire des points de victoire en fonction du placement.

 

Honshu comment ?

Une partie de Honshu se joue en 12 manches, elles-mêmes divisées en deux phases, nous le verrons.

Chaque joueur place devant lui sa carte « province » qui correspond à son royaume qu’il va falloir agrandir pour marquer des PV. Il y en a 6 toutes différentes (recto-verso). 

On distribue 6 cartes à chaque joueur, ils vont en jouer 3 puis drafter les 3 suivantes au voisin, après quoi on redistribue à nouveau 6 cartes et on recommence. Chaque joueur va donc jouer 12 cartes.

On distribue aussi une carte d’ordre du tour.

honshu-vf

Les cartes comportent six cases, ce sont soit des forêts, soit des lacs, des champs, ainsi que des cases de production ou cases de manufacture.

Phase de plis

Tout d’abord, au début de chaque manche, chaque joueur dans l’ordre du tour joue une carte de sa main avec une certaine valeur, puis le joueur suivant fait de même, etc. Celui qui a joué la carte la plus forte peut prendre une carte de son choix parmi toutes les cartes jouées (que ça soit la sienne ou celle d’un autre joueur, c’est une sorte d’enchères).

Le joueur suivant peut ensuite faire son choix jusqu’au dernier, ainsi, tout le monde aura une carte.

honshu03

 

Phase de pose – ou construction –

Chaque joueur va placer sa nouvelle carte sur son royaume, mais il y a bien sûr des règles de pose :

  • Chacun doit placer sa nouvelle carte de sorte qu’elle recouvre au moins une case d’une carte déjà placée, ou qu’elle soit couverte par elle (oui on peut glisser la carte dessous une autre).
  • Au moins une case de la nouvelle carte doit être visible.
  • Dernier point important, on ne peut pas cacher les cases Lac.

honshu04

Pourquoi du kubenbois alors ?

Certaines cases produisent une ressource (un cube d’une couleur) et certaines autres donnent des PV si on place un cube de la couleur demandée (à la fin de la partie uniquement).

Mais un cube peut aussi être dépensé pour augmenter de 60 la valeur de plis de la carte (pour être le premier à choisir).

honshu02

Décompte

À la fin de la partie on fait le décompte 

  • Chaque case Forêt rapporte 2PV,
  • Chaque case Village rapporte 1PV mais on ne décomptera que la plus grande ville de chaque joueur.
  • Pour chaque groupe de Lac, le premier ne rapporte rien mais les autres rapportent 3PV.
  • Les Champs ne rapportent rien.
  • On ajoute les points des Manufactures si on a le cube correspondant.

 

Et on a un gagnant !

honshu_royaume

Variante et modularité

Mais ce n’est pas tout, un peu comme avec le surcoté Isle of Skye (oui ça c’est complètement gratuit), on peut utiliser des cartes alternatives (8 au choix) au début de la partie et on va rajouter des décomptes. Voilà qui a surtout le mérite de moduler les parties.

honshu01

Par exemple, si on joue avec la carte 3, pour chaque carré de de 2 X 2 Champs on gagne 5 PV, alors que si vous avez bien tout suivi, normalement ils ne rapportent rien. Avec la 4, chaque case Lac rapporte 2PV. Avec la 2 chaque ligne ou colonne de 3 cases Forêt rapporte 3 PV.

 

Mon avis ?

Quand c’est possible, je donne mon avis, et ce petit jeu, il se trouve que je l’ai dans sa version import. Son seul défaut pour moi, c’est qu’il avait été traduit dans un français très approximatif (façon Google trad). Or, il sort mi-avril chez Blackrock et cette fois c’est un vrai traducteur qui a fait le travail. C’est donc une excellente nouvelle. Honshu est en effet un petit jeu à un petit prix (moins de 15 €) dans une petite boîte. C’est très malin, assez calculatoire. J’aime beaucoup cette mécanique de cacher des cases, en les mettant dessus ou dessous. Ne pas jouer avec un joueur maladroit ! Pour ne rien gâcher, on a la joie de contempler notre royaume à la fin de la partie… À essayer pour l’adopter.

 

 

Honshu

Un jeu de Kalle Malmioja
Illustré par Jere Kasanen, Ossi Hiekkala
Edité par Lautapelit.fi
Pays d’origine : Finlande
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Espagnol, Français
De 2 à 5 joueurs , Optimisé à 3 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 45 minutes
Durée d’une partie entre 30 et 60 minutes

 

9 Commentaires

  1. Nicolas Guibert 23/03/2017
    Répondre

    Coucou la compagnie !

    Durée moyenne d’une partie : 90 minutes Durée d’une partie entre 30 et 60 minutes

    Est-ce un bug ?

  2. Photo du profil de Ludo de la Ludo
    Ludo de la Ludo 23/03/2017
    Répondre

    Merci Atom, une petite précision : lorsque l’on décide de rajouter un cube pour augmenter le niveau de la carte (+60), les joueurs suivants peuvent aussi le faire (pour être le premier à choisir la carte qui va bien), mais doivent obligatoirement placer un cube de la même couleur que le joueur précédent. Ce que je trouve très très malin, car il y a là dessous une gestion des ressources assez importante, et du coup moins d’opportunisme (niveau des cartes que l’on a en main au départ) et plus de gestion.

    Sinon Nicolas, une partie peut effectivement durer 45mn, selon le degré de réflexion des joueurs, mais sinon en moyenne on se situe sur 30mn.

    • Photo du profil de atom
      atom 23/03/2017
      Répondre

      Merci Ludo, pour le coup j’ai raté ça sur notre partie on n’avait pas connaissance de ce petit détail. On payait avec un cube de la couleur de notre choix. Il faut dire qu’on a vite abandonné la règle fr pour la règle anglaise.

  3. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 23/03/2017
    Répondre

    Jeu un peu choppé au hasard l’an passé à Essen qui, depuis , s’est avéré être finalement une très bonne surprise et un excellent filler avec plein de petites subtilités à droite à gauche. Un jeu extrêmement plaisant !

  4. alex kid 27/03/2017
    Répondre

    C’est du draft à chaque tour du coup dans la version Blackrock ?

     

    Parce que dans la version précédente que j’ai eu ce week-end entre les pattes y’avait du draft que lors de deux tours particuliers et pas les autres tour.

    • Photo du profil de atom
      atom 27/03/2017
      Répondre

      Alors, pour le draft non c’est pas a chaque tour, on va jouer 3 cartes (une par une) puis on drafte les 3 suivantes a gauche ou a droite. Ensuite cela fait on reprend 6 carte on va encore en jouer 3 et drafter les autres (dans le sens inverse).

  5. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth 27/03/2017
    Répondre

    Merci pour l’article. Le jeu est bien malin et m’a personnellement fait chauffer le crâne ne serait ce que pour calculer le positionnement optimal de la carte. A la fin je ne voyais plus rien 🙂

    • Photo du profil de atom
      atom 27/03/2017
      Répondre

      Oui c’est vrai que j’ai oublié qu’il pouvait avoir ce coté brain burner. Pour ma part ce que j’apprécie dedans c’est que si je perds la phase d’enchère (la pli) comme je termine avec une carte quand même je peux trouver des solutions pour m’y retrouver malgré tout , et il ne me reste plus qu’a trouver ou je vais la placer.

Laisser un commentaire