up-west-hek

Hellweg Westfalicus, ça Schacht !

Michael Schacht, ça vous dit quelque chose ? Le monsieur est derrière un certains nombre de jeux, c’est pas rien, Hansa, Zooloretto (le spiel 2007), Coloretto, Africana, Call to Glory… Oui plein. En tant qu’auteur. Mais le monsieur est aussi illustrateur. Ha oui, y en a qui agacent, ils savent tout faire. Par exemple, vous pouvez trouver ses coups de crayons sur Kingdom Builder Big Box.

Et bien, là, cette année, il va sur ses 25 ans de carrière et pour fêter ça bien comme il faut, il a décidé de publier Hellweg westfalicus chez Spiele aus Timbuktu avec qui il avait travaillé dans les années 2000.

Le jeu vous entraîne dans un univers médiéval historique puisque, je vous le dis au cas où, le titre est en fait le nom d’une ancestrale route commerciale d’importance qui reliait Paderborn et Duisburg. Mais comme moi, vous le saviez bien sûr. 

Dans Hellweg Westfalicus, qui est un jeu de plateau donc, les joueurs négocient, essayant d’acheter du sel, de la bière, et de la ferronnerie à bas prix, pour ensuite aller les vendre en visant un profit maximum. Si vous attendez trop longtemps, vous pourriez obtenir un bon prix d’achat, mais gare à ce qu’il vous reste des choses à vendre Vous pouvez créer des routes commerciales avec l’aide de personnes qualifiées et ainsi approvisionner les villes lointaines.

Le joueur qui possède le plus d’argent après 12 manches l’emportera. Nous n’en savons pas plus aujourd’hui ! Si ce n’est que le jeu paraîtra pour Essen en allemand et anglais. Pfff.


Ha oui si ! Hellweg westfalicus comprendra aussi le module d’extension « Entrepôt et privilèges«  pour les joueurs experts qui n’en-veulent et un petit goodies, le tout pour 25€. Si vous vous rendez à Essen bien sûr. Une fois là-bas, il vous sera tout à fait possible de jouer avec Michael (stand 1-F103). Il y aura une grande tambola et le gagnant pourra même inviter Michael chez lui pour une petite soirée jeux. C’est pas des blagues. Bon bien sûr, cela s’adresse plutôt aux allemands du coup. Plus d’infos par ici.

>> La fiche du jeu

Laisser un commentaire