Green Deal ma petite entreprise verte

Green Deal ma petite entreprise verte

Karma Games aime se définir comme un éditeur qui fait des jeux pour « changer les choses ».

En effet, ils développent des jeux de société, des jeux de cartes et des jeux en ligne qui traitent de la durabilité et des maux sociaux.

Pretty Ugly, leur précédent jeu était une satire sur les concours de beauté et autres émissions de télévision sur les Tops models où les joueurs essayaient d’atteindre un idéal de beauté inaccessible et toujours changeant. Oui, les concours de beauté c’est la vie, c’est pourquoi il fallait en gagner autant que possible.

Leur nouveau jeu, du même auteur Juma Al-JouJou, s’appelle Green Deal et nous parle d’économie dans un décor futuriste. Il est depuis quelques jours lancés sur la plateforme de financement participative Starnext.

Imagine the people

Dans Green Deal, vous voilà en 2050 dans la peau d’un PDG d’un grand groupe international. Me demandez pas comment vous avez atterri là. La base de votre boulot c’est d’augmenter le profit, de planifier les finances et de verser des dividendes aux actionnaires.

Mais votre entreprise ne doit pas seulement être rentable. En raison de la rareté des ressources et des révoltes populaires, les gouvernements exigent de plus en plus une production propre et le respect des normes sociales. Je vous jure, ils ne savent plus quoi inventer pour embêter les gens qui bossent. De plus, les clients eux aussi sont devenus plus exigeants en termes de questions sociales et environnementales. L’écologie n’est plus une option. C’est le côté futuriste du jeu.

Bon, et vous vous dites en mâchouillant votre cigare, ils sont bien gentils tous là, mais comment faire du buiness de manière responsable ? Heureusement il y a des solutions pour vous. Par exemple, vous pouvez lancer des campagnes de relations publiques pour améliorer votre réputation. C’est le fameux « faites bien… mais surtout, faites-le savoir ! » …

Evidemment, toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence totalement intentionnelle.

Business plan

Avant chaque tour, tous les joueurs font une enchère simultanée pour définir l’ordre du tour. Puis les joueurs investissent dans des projets et des cartes Action. Une trentaine de cartes actions différentes vous donneront des capacités spéciales. Vous pouvez coopérer avec les projets voisins des autres joueurs ou au contraire tenter de leur nuire financièrement.

Il est important de développer dans les 4 catégories de projets pour gagner le plus de points possible – de plus, les joueurs avec la meilleure réputation dans chaque catégorie reçoivent des points de victoire supplémentaires. Lancez des campagnes de relations publiques, vous pourrez ainsi secrètement décider dans quel domaine vous voulez améliorer votre image.

Money, get away
 
D’après Juma Al-JouJou, l’idée avec Green deal c’est de jeter un coup d’œil dans les coulisses, mieux comprendre les prises de décision stratégique des entreprises, et vous mettre à la place des gros chefs d’entreprise pour voir comment vous géreriez ça, vous. Donneriez-vous plutôt dans des projets environnementaux ou de charité ou préfèreriez-vous investir dans des campagnes de relations publiques pour obtenir une image plus « verte » ? Ou est-ce que pour vous c’est le profit avant tout ?
 
Il est également important d’évaluer avec précision vos adversaires : vont-ils coopérer ou jouer compétitif ?

Green Deal sera présenté lors du prochain Essen dans une édition contenant les règles en allemand et en anglais. En attendant, essayez donc d’arrêter le cigare, c’est mauvais…pour votre image.

Laisser un commentaire