Granjeros, le Catane responsable [KS]

Granjeros est un projet de jeu de société qui a lieu en ce moment sur KS avec un dessein bien particulier. La démarche de production et les termes même du jeu sont pensés pour véhiculer un message écologique et social fort, inspirés par les B corps’ (benefit corporations). Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’entreprises qui promeuvent des valeurs sociales et environnementales responsables et transparentes (à l’heure actuelle il en existe 1 000 certifiées à travers 33 pays). Leur crédo ? Elles ne cherchent pas uniquement à être « les meilleures du monde », mais « meilleures pour le monde ». Une petite subtilité de langage qui se traduit concrètement par des entités de toutes tailles (dans des domaines aussi variés que les transports, la santé, la construction, ou le droit), à cheval juridiquement entre l’entreprise et l’association. Redéfinissant les intérêts publics par un angle non-capitaliste, cette nouvelle façon d’entreprendre, qui propose une culture d’entreprise favorisant la cohésion, semble porter ses fruits. Bref, les B corps méritaient bien un jeu de société et c’est Diego Uribe qui s’y est attelé avec l’aide du studio de création Chilien Idemax.

Ils sont partis des Colons de Catane et se sont demandés comment proposer quelque chose qui traduira l’esprit B corps dans un jeu du même type, tout aussi accessible. Voilà comment est né Granjeros. Mais aujourd’hui, ils ont besoin d’appui notamment pour traduire le jeu en anglais et pourquoi pas éditer une version « enfant » encore plus abordable. C’est pour cela qu’ils se retrouvent sur KS.

original

 

Ludiquement ?

Oui, ça va, je commence à vous connaître, les bons sentiments ne font pas forcément les bons jeux, je sais ! Alors de quoi il retourne ludiquement ? Thématiquement déjà. Vous êtes chacun à la tête d’une ferme et vous êtes responsables d’un assortiment commun de ressources qui affectent l’ensemble du système, dont l’eau est l’élément clef, déterminant les conditions de récolte et la vente des cultures. Votre terre, c’est à vous de la cultiver, oui mais de façon durable. Pour cela, les joueurs doivent parfois savoir jouer ensemble, négocier, coopérer, se faire mutuellement confiance. Tout au long de la partie, les joueurs vont renforcer la capacité productive de leurs terres par le biais d’échanges avec les autres acteurs du marché.

Atteignez les 7 B-points et vous gagnez. D’ailleurs, plusieurs joueurs peuvent gagner simultanément. Et oui, on a oublié l’esprit individualiste, souvenez-vous.

1

Le tour de jeu ressemble à ça :

1/ Prenez un jeton de seau d’eau depuis le puits central et mettez-le devant vous

2/ Lancez les 8 dés cultures/ventes puis regardez les paires de fruits/légumes

3/ Payer pour chaque pair en fonction de ce que vous avez sur vos terres de ce même type

4/ Achetez/investissez des ressources (terre, technologies, mains d’oeuvre, graines) pour développer vos sections de terre tout seul ou en collaborant avec les autres

5/ Négociez, dialoguez avec les autres pour établir des plans de développement sur le long terme.

ok1

 

Alors si ça vous dit de leur donner une chance ou si vous êtes curieux d’en savoir plus, c’est par ici que ça se passe !

 
Un jeu de Diego Uribe
Edité par Idemax
Pays d’origine : Chili
Date de sortie : 03/2016
De 4 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 65 minutes

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Marumaru
    Marumaru 19/05/2015
    Répondre

    L’idée est intéressante. Les tarifs, eux, sont prohibitifs. Dommage qu’éthique rime encore une fois avec inaccessible.

  2. diez 19/05/2015
    Répondre

    Oui un peu dommage de tomber dans le produit à bobos…Et puis la config 4 ou 5 joueurs c’est quand même restraint

Laisser un commentaire