La Granja, no siesta pour les fermiers

La Granja est un gros jeu à l’allemande traduit par Pearl Games dont nous vous avions parlé l’an dernier, un jeu d’optimisation et de calculs combinatoires qui « s’inscrit bien dans la veine d’un Troyes ou d’un Bruxelles 1893 » dixit monsieur Cormyr qui nous détallait tout ça dans son article (Just Played).

Le jeu a du trouver son public puisque l’auteur a décidé d’allonger la sauce avec une nouvelle itération au nom délicatement évocateur : La Granja No siesta

Une extension ? Que nenni ! Une boîte autonome qui n’est autre qu’une version dés, en plus léger donc – comptez environ 45 minutes la partie. L’auteur, Andreas « ode. » Odendahl, est parti sur le mécanisme de dés du jeu de base et a extrapolé un stand-alone à partir de là.

la-granja-no-siesta

De loin, on a un peu les mêmes enjeux que dans le jeu de base, les joueurs pourront en effet embaucher des assistants, faire avancer la piste de la sieste, envoyer des chariots sur le marché, construire son toit, le but du jeu étant d’étendre vos fermes et de délivrer vos biens aux marchés locaux pour engranger des points de victoire. 

no-siesta
Le 1er joueur lancera les dés et les placera au centre de l’air de jeu. Le joueur actif choisira un dé, puis son voisin aussi et ainsi de suite dans l’ordre des aiguilles d’une montre. Vous placez le dé sélectionné sur votre plateau de ressources (animaux, argent, chapeau, ou produits de récolte) et marquez immédiatement cette acquisition avec un marqueur rond. Le 1er joueur relancera alors les dés restants et on recommence tout ça dans la joie et la bonne humeur. Puis, on relance une dernière fois les dés restants et cette fois-ci tout le monde gagne les ressources indiquées.

no-siesta-jeu-de-societe

Dans la phase de scoring qui s’en suit, les joueurs notent leurs ressources sur une feuille de score pour faire progresser leurs différentes lignes de points de victoire. La feuille de score ainsi que le plateau personnel des joueurs indiquent 6 zones de scoring distinctes, et chacune requière certaines conditions pour avancer. A vous de choisir comment vous allez agencer vos ressources dans tout ça, sachant que lorsque vous complétez certaines zones, vous recevrez des bonus particuliers. 

no-siesta-jeu-de-societe-tuiles

Par exemple, vous pourriez construire votre toit en complétant la ligne du haut composée de 6 sections, et ce de gauche à droite. Il vous faudra de l’argent pour acheter des tuiles qui vous donneront des bonus (sous forme de ressources brutes supplémentaires, de capacité à échanger deux ressources contre une autre ou des PV directs). Autre exemple, la piste des chariots, en bas à droite, affiche des combinaisons spécifiques de ressources que le joueur devra être capable de fournir pour remplir ses paniers. Le premier joueur à remplir un chariot gagne un grand nombre de points, les autres en auront sensiblement moins mais en toucheront quand même.

no-siesta-jeu

On va donc peu à peu remplir les différentes pistes, puis, quand celle de la sieste est complète, c’est la fin du jeu et on compte les points en fonction de toutes vos réalisations. 

Pour info, le jeu propose également une variante solo pour les fermiers solitaires.

Notez que le jeu ne sera pas traduit par Pearl Games mais ne comporte pas de texte sur son matériel. Il devrait sortir en anglais et allemand pour Essen si tout va bien. Alors, envie de jouer les fermiers à coups de dés ? 

 

La fiche de jeu

Un jeu de Andreas « ode. » Odendahl
Illustré par Harald Lieske
Edité par ADC Blackfire Entertainment GmbH,Stronghold Games
Langue et traductions : Anglais et allemand
Date de sortie : fin 2016
De 1 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d’une partie entre 30 et 45 minutes

3 Commentaires

  1. Photo du profil de 6gale
    6gale 19/09/2016
    Répondre

    Je trouve la « Granja » très bien comme il est. Je ne suis pas sûr de passer au dés.

  2. Photo du profil de Grovast
    Grovast 20/09/2016
    Répondre

    Pareil. Je m’y essayerai si une occasion toute cuite se présente, mais là comme ça il n’entre pas dans mes priorités d’Essen.

  3. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 20/09/2016
    Répondre

    Une version dé d’un jeu de dé ? Vivement la version carte de la Gloire de Rome 🙂
    Autant j’adore Pearl Games autant La Granja reste pour moi un immense acte manqué, quelle usine à gaz ! (ok c’est pas le sujet !)

Laisser un commentaire