Globe Twister fait tourner le monde

Ce jeu de Richard Champion (un Toulousain ! Cocorico !), illustré par Eric Cousin et édité par Act In Games vous propose de revivre les meilleurs moments de votre dernier voyage sous forme de puzzle. En effet depuis votre retour, vos souvenirs se sont quelque peu « mélangés » et vous devez les reconstituer pour les raconter à vos amis, impatients qu’ils sont d’en savoir plus sur votre voyage.

Nous sommes là face à un pur jeu de programmation et de réflexion. Les règles sont assez simples mais vous devrez vous creuser la tête pour vaincre vos adversaires ou les défis solos présentés dans le manuel. En effet, arriver à reconstituer votre puzzle avant les autres joueurs ne sera pas chose aisée.

 

Préparatifs

Au début de la partie chaque joueur va mélanger ses tuiles souvenir et les disposer en un carré de 3×3. A noter que les tuiles sont recto-verso avec une face « simple » et une face « compliquée ». Les dessins n’étant pas les mêmes, il ne faudra pas retourner vos cartes sur leur recto ou verso lors de ce mélange.

Une fois votre carré constitué, vous changerez de place avec votre voisin de droite pour éviter toute tricherie. Vous récupérez l’image souvenir originale qui vous montre votre souvenir tel qu’il doit être pour gagner et vos cartes actions. Ce sont de petites cartes qui indiquent les mouvements que vous allez pouvoir faire faire à vos tuiles souvenir pour les placer au bon endroit et dans le bon sens. Il en existe 3 catégories :

  • les bleues permettent de déplacer vos tuiles,
  • Les vertes modifient leur orientation,
  • Les rouges sont des jokers vous permettant une grande liberté d’action, mais utilisables qu’une fois chacun dans la partie.

image-afrique

 

Un p’tit tour du Globe…

Très simple, il se compose de 2 phases : La programmation et la résolution.

Au top départ de la phase de programmation, chaque joueur va poser ses cartes actions dans un cadre représentant un carré de 3×3, comme vos tuiles souvenir, afin de programmer leurs mouvements. A vous de faire en sorte de les placer judicieusement pour que cela vous mène petit à petit vers la victoire. Bien sur il sera extrêmement difficile de le faire un un seul tour et vous n’êtes pas obligé de jouer toutes vos cartes actions à chaque fois.

Une fois satisfait de son placement, le premier joueur à le vouloir retourne un sablier de 30 secondes. À partir de là, il n’aura plus le droit de toucher ses cartes Action et les autres joueurs n’auront plus que ce petit laps de temps pour eux aussi tenter de se rapprocher au mieux de leur souvenir parfait. Ensuite, on passe à la phase de résolution.

Globe_twister_exemple

 

Le petit twist réside dans la phase de résolution : vous allez résoudre vos actions dans le sens de lecture et non pas dans l’ordre qui vous avantagerai le plus. Cet élément est très important à prendre en compte lors de votre programmation car vous risquez par exemple d’avoir prévu de pivoter une tuile mais comme vous l’avez auparavant échangée avec une autre, vous vous retrouvez à pivoter celle que vous ne vouliez pas.

Chaque joueur réalise donc ses actions et si un joueur à reconstitué son image souvenir sans faute, il a gagné la partie. Sinon, on enchaîne avec une nouvelle manche en ayant récupéré toutes ses cartes actions sauf le joker que vous auriez éventuellement joué ce tour.

Il est à noter que l’auteur nous propose dans ce jeu une version solo. C’est de plus en plus courant mais toujours appréciable lorsque c’est bien fait. Ici, l’idée de cette variante solo est de nous proposer des challenges en vous fixant une configuration de souvenir de départ et en vous indiquant le nombre de tour et de cartes que vous avez le droit de jouer pour rétablir l’image. En fait, un peu comme les challenges d’échecs « mat en 3 coups ». Avec 4 niveaux de difficulté, ce sont ainsi 21 challenges qui vous sont proposés dans la règle et si les premiers ne sont pas trop complexes, il en sera tout autrement dans les niveaux plus avancés ! Vous aurez du fil a retordre pour trouver la solution (ou alors c’est moi qui ne suis pas très doué).

challenge-solo

Mon voyage à moi !

Voici un jeu où la réflexion est de mise. Appréhender les mouvements à réaliser sans casser ce que vous avez déjà mis en place sera un challenge si vous n’êtes pas un habitué du Taquin, dont Globe Twister est un cousin naturel. Il vous faudra également une bonne dose d’anticipation pour prévoir vos coups pour la(les) prochaine(s) manche(s). Préparer son jeu pour le terminer rapidement n’est pas chose aisée.

Le challenge est là donc. La répétitivité un peu aussi, malheureusement. En effet, je redoute un certain manque de diversité dans les images souvenirs à reconstituer. Il y en a 5 recto-verso, mais tous les rectos sont identiques, avec le souvenir « facile » du Groenland. Cela ne vous laisse donc que 5 autres images à vous mettre sous la dent. Vous me direz que ce n’est pas le nombre d’images à reconstituer qui fait la diversité du jeu, mais la quasi-infinité des positions de départ. Certes, mais après avoir fait 2 ou 3 parties sur la même carte, vous perdez tout de même le côté découverte de l’image, ainsi que la difficulté supplémentaire de ne pas la « maîtriser ». L’auteur propose donc quelques variantes en fin de livret, mais elles ne changent pas fondamentalement le cours du jeu (pas de sablier, pas de cartes joker). La variante solo est également là pour renouveler un peu le challenge si vos amis ne sont pas avec vous ce dimanche et ça c’est un bon point pour moi (oui mes amis ne viennent pas me voir le dimanche… snif !).

boite ouverte

Question interactivité, on est là sur du minime, seul le retournement du sablier pour mettre un coup de pression sur vos adversaire étant à mettre au crédit de Globe Twister. Sachez-le si vous êtes un amateur des jeux qui proposent une interaction forte entre les joueurs.

Pour ce qui est du matériel, un seul petit bémol sur la qualité des 5 feuilles d’images souvenir. Elles sont en simple papier glacé ; gare à ne pas trop les manipuler un peu brusquement si vous ne voulez pas les froisser définitivement. Pour le reste c’est du tout bon, les tuiles sont d’épaisseur satisfaisante et les cartes action, que vous manipulerez le plus, sont assez rigides. La notice est également très bien faite et illustrée. C’est un plaisir de la lire et j’ai beaucoup apprécié son maquettage façon « carnet de voyage ». De la bonne facture !

À noter que dans la boite, j’ai eu la bonne surprise de trouver  5 cartes postales présentant des jeux typiques des régions représentées sur les images souvenirs.  Le go, les échecs et l’awalé pour les plus connus, mais aussi le kukuli, le llukitatuk et le zohn ahl, dont je vous laisse découvrir l’origine et le principe. 

Globe Twister est donc un jeu pour les familles qui aiment de temps en temps se creuser les méninges avec des jeux de programmation, qui ne rechignent pas lorsqu’il y a peu d’interaction entre joueurs, qui apprécient les voyages et les belles images. Si vous vous reconnaissez dans cette catégorie, cet opus vous conviendra parfaitement.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Angie
    Angie il y a 13 jours
    Répondre

    Ca a l’air assez original. Dommage qu’il y ait peu d’interaction du coup ?

    • Alstar il y a 13 jours
      Répondre

      Tout dépends de là où on place la barre de l’interaction entre les joueurs pour considérer un jeu, mais mis à part le côté course et le retournement du sablier, il est clair que l’on réfléchit un peu chacun dans son coin…

Laisser un commentaire