Gangster dice [KS]

Voici Gangster dice, un KS qui débutera le 16 juin prochain : un jeu de dés conçu par Adrian Marrs et Jonathan Ruland dont les règles sont actuellement traduites par l’ami Sathimon. 

Les affaires ont dérapé lors de votre dernier coup et maintenant les flics sont à vos trousses, bravo ! L’enquêteur se rapproche et les preuves s’accumulent, mais il y a peut-être un moyen de faire chuter la pression : désigner un autre coupable ! Ambiance.  

C’est pas moi c’est lui

Dans Ganster Dice, chaque joueur commence la partie avec une série de dés qui représente les preuves accumulées contre lui. Il va falloir s’en débarrasser ! Ce qui implique forcément de les redonner à quelqu’un d’autre. On se refile le bébé quoi ! Pour ce faire, vous entrez en concurrence avec les autres joueurs pour le contrôle de quatre tuiles centrales qui vont vous permettre de gagner, de perdre ou de manipuler les dés.

pic2335158_md

 

Explique-nous monsieur Sathimon !

Chaque joueur pourra jouer en incarnant un personnage (choisissez votre carte personnage parmi Nancy Hughs, Silvio Timmy Green, Don Ciaperinelli, Liza Bruno, du beau monde quoi…), sachant qu’ils ont chacun un pouvoir spécial. 

Concrètement, au début de chaque manche, les joueurs lancent tous les dés de leur planque (au début, 2 dés chacun). Au centre de la table, 4 tuiles d’influence sont placées entre les joueurs : vous aurez ainsi les rues (the streets), le bar clandestin (the speakeasy), l’enquêteur (the investigator) et l’avocat (the lawyer). Vos dés ont quatre symboles différents : revolver (on peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu’avec un mot gentil tout seul), marteau de juge, index accusateur et cocktails. Ces symboles correspondent aux tuiles que vous pourrez influencer. 

pic2262277_lg

 

Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru

Après avoir lancé vos dés, chaque joueur choisit une de ses carte d’enchères (bleue, rouge, verte ou jaune). Dès que vous avez choisit une carte d’enchères, choisissez une carte de faveur et placez les deux cartes, face cachée, devant vous. Lorsque tous les joueur ont choisi leurs cartes, on révèle tout simultanément. Le joueur qui a le score le plus élevé (sachant que votre sore correspond au nombre de symboles visibles sur vos dés qui correspondent à la tuile pour laquelle vous avez fait une enchère, en plus du nombre indiqué sur votre carte de faveur) le joueur qui a le score le plus élevé disais-je avant cette longue et nécessaire parenthèse, pourra pour chaque symbole influencer la tuile correspondante pendant son tour. Il bénéficiera ainsi de son effet. Pour ce faire, vous placez la tuile devant votre carte de personnage (cela indiquera que vous en avez maintenant le contrôle). 

  • L’enquêteur permet de se débarrasser de ses dés : vous choisissez une couleur et placez tous les dés de cette couleur venant de votre planque sur la tuilmontrer-du-doigt-279x300e et passez cette dernière au voisin de gauche… S’il l’a encore devant lui d’ici la fin de la manche, il devra prendre un dé de la tuile pour la mettre dans sa planque. Dommaaage. 
  • L’avocat permet d’accéder aux cartes faveur spéciale (+4) et de vous protéger de l’effet négatif de l’enquêteur.
  • Avec le bar clandestin, vous pouvez échanger jusqu’à trois dés de votre planque avec autant de dés présents sur la tuile. Sachant qu’au début de la partie on aura placé 3 dés de chaque couleur dessus. 
  • Vous contrôlez les rues ? Alors délestez-vous tranquillement d’un dé en le posant sur la tuile. Sympa ça. En plus, tant que vous contrôlez les rues, vous pouvez ajouter le nombre de dés posés sur la dite-tuile à votre score lorsque vous calculez les résultats pour les enchères.

 

Si, à la fin de la manche, vous n’avez plus de dé dans votre planque, la partie se termine et vous êtes le king, yeah !

Voilà c’est tout ou presque pour Gangester dice, un petit jeu rapide et fourbe !

Ne nous reste plus qu’à mettre la BO des Affranchis, chausser nos lunettes noires, et lancer les dés…

 >> La fiche de jeu 

Un jeu de Adrian Marrs, Jonathan Ruland
Illustré par Danielle Barnett
Edité par Spider-Goat Games
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 2015
De 2 à 4 joueurs , Optimisé à 4 joueurs
Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

2 Commentaires

  1. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 10/06/2015
    Répondre

    Merci dame Shan, pour cette petite présentation du jeu. Moi je le trouve sympa après il est vrai que les illustrations peuvent laisser certains des joueurs froid ! 😉

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 11/06/2015
      Répondre

      Avec plaisir cher MT 😉 ce jeu m’a l’air d’un petit filler sympa, à voir ce qu’ils vont proposer sur ks !

Laisser un commentaire