SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

No permission to create posts
sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Débuter dans le jeu de rôle sans matériel, c'est possible


Jeu :

Ludopeole :

Tags :

sp_BlogLink Lire l'article original du blog
10/12/2015
09:04
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Cela fait quelques années que j’ai découvert le jeu de rôle « sur table », ou jeu de rôle « papier ». J’y joue de manière très occasionnelle ; cependant c’est une pratique que j’adore. Lorsque j’ai commencé je me suis senti vraiment paumé, je ne savais pas de quoi il retournait et j’ai fait bon nombre d’erreurs qui m’ont coûté du temps et de l’argent. Il existe déjà des articles et vidéos expliquant comment débuter dans cette obscure pratique (voir liens en fin d’article) cependant je trouve que ces explicatifs oublient un point important : vous n’avez besoin de rien pour jouer à…

10/12/2015
15:15
Photo du profil de bunnypookah
bunnypookah
New Member
Members
Nombre de messages du forum : 1
Membre depuis :
01/12/2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

J’aime ce genre d’article qui permet de constater que le jeu de rôle est vraiment quelque chose de très malléable dans sa pratique (et affaire de passionnés) et qui résiste plutôt bien à toute forme de généralisation – même si on peut évidemment dégager certaines tendances. D’une certaine manière je crois que l’équilibre est à trouver au sein de chaque table, selon les envies de chacun.

Pas mal de choses me semblent intéressantes dans cette chronique mais je suis quand même dubitatif sur le conseil selon lequel mieux vaut se lancer dans la maîtrise d’une partie de jeu de rôle sans besoin de rien, pour ainsi dire ex nihilo. Bâtir un univers n’a rien d’évident et demande un gros investissement. Et, à mon avis, écrire un système de jeu ne s’improvise pas, cela requiert une certaine technicité et pas mal de recul. En fait la perspective de maîtriser une partie me semble suffisamment angoissante pour un maître novice pour qu’un livre de base apporte quelques réponses rassurantes :

– la plupart fourmillent de conseils assez pertinents sur les principales manières de conduire une partie de jeu de rôle, autant dans la technique en elle-même que dans la manière de composer avec ses joueurs et d’identifier les centres d’intérêts communs à la table.

– les briques fondamentales d’un univers sont déjà fournies et, qui plus est quand le bouquin profite d’une écriture évocatrice, elles sont capables de mettre en branle efficacement l’imagination du MJ. Personnellement je fonctionne plus efficacement quand je conjugue mes idées à des éléments extérieurs que quand je tourne en circuit fermé. De fait je consomme peu ou pas de suppléments : je m’approprie l’univers à la lecture du livre de base et ma vision personnelle diverge aussitôt d’une éventuelle ‘ligne officielle’.

– le système proposé est en principe adapté à l’univers. Même si je pense que les règles d’un jeu ne doivent pas devenir une fin en soi je ne crois pas non plus que le système soit à négliger au prétexte que seuls la narration / le roleplay compteraient. Il définit ce qui est possible ou non dans un univers donné. A ce titre il cadre les joueurs et participe indirectement de l’ambiance (par exemple un système héroïque se prêtera à un univers pulp, un système létal à un univers réaliste, où le recours à la violence ne se décidera pas à la légère ; le poids du système, la part accordée aux affrontements, à la simulation, favoriseront plutôt le jeu d’ambiance ou au contraire l’action échevelée, etc.). Bref la question du système ne me semble pas vraiment anodine dans son impact sur le jeu.

Je rejoins assez largement l’avis d’Éric, même si, dans le fond il n’y a pas vraiment de règle absolue – nul doute que certains MJ se trouveront plus à leur aise avec leur propre création. A chaque joueur de trouver la manière de jouer / maîtriser qui lui convient et qui convient à sa table. Mais je suis convaincu que tout le monde n’a pas le désir ou la capacité de se lancer dans la tâche assez colossale de se tailler son jeu sur mesure (débuter de la sorte c’est probablement possible oui, mais aisé sûrement pas) et que l’un des gros mérites d’un bouquin de jeu de rôle, surtout quand on commence à jouer, c’est d’apporter un environnement rassurant et un produit en principe carré. De toute manière je ne connais pas beaucoup de loisirs aussi peu coûteux à pratiquer que le jeu de rôle : un bouquin de base et c’est parti pour un potentiel illimité de jeu !

10/12/2015
15:57
Photo du profil de Opyros
Opyros
Member
Members
Nombre de messages du forum : 32
Membre depuis :
10/12/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je partage les réflexions de mes camarades, je pense qu’un cadre n’est pas de trop pour permettre à un MJ de bien appréhender ses premières parties. Concernant ton système il y a quelque chose qui m’interroge, tu dis :

« Lors d’une action simple, un joueur doit lancer un d6 et faire un 4+. Plus l’action est difficile plus le dé a de faces. Pour une action plus dure, il faut lancer un d8, il y a donc moins de chance de faire un 4+. Ensuite un d10, d12 etc… »

J’avoue ne pas comprendre. Si le but est de faire 4 ou plus alors il est d’autant plus facile d’obtenir ce résultat que le nombre de face du dé augmente. Avec un d6 il n’y a que trois possibilités pour réussir : 4, 5, 6. Avec un d8 je rajoute deux autres possibilités de succès : 7 et 8. Et ainsi de suite. J’imagine qu’il y a peut être une erreur il s’agit de faire 4 ou moins et non pas 4 ou plus. A moins que la signification du terme 4+ veuille dire que tu dois faire au maximum 4.
J’en viens à ce qui m’intéresse : pourquoi avoir favorisé un système qui demande aux joueurs de changer de dés selon la difficulté et pas un système de dé « global » où on adapte la difficulté avec un seuil de réussite ? Ici je parle en tant que joueur, j’avoue préférer lancer les mêmes dés pour les mêmes tests. Je trouve ça plus cohérent si je suis dans un système de pourcentage où je lancerai toujours 1d100 quelque soit la difficulté du test. C’est mon avis en tant que joueur, je voulais connaitre ton avis en tant que MJ justement.

10/12/2015
17:24
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

L’intérêt des points de vie pour moi est très simple : c’est un système qui parle très souvent aux joueurs, ça rappelle les jeux vidéos (la plupart des joueurs que j’ai y jouent). Ils sont donc vite compris et assimilés. Dans mon article, ce n’est pas peut-être pas très clair mais je n’ai pas absolument pas la prétention de donner la vérité immuable et que ma vision est la meilleure bien au contraire.

Je ne dis pas qu’il faille créer un univers dès la première partie, ce n’est, en effet, pas à la portée de tout le monde. Nous pouvons par contre nous inspirer de certain déjà existants. Nous pouvons jouons dans une époque contemporaine que nous connaissons tous, dans une époque médieval réaliste dont nous avons, sûrement tous, une vague idée (remplie de stéréotypes mais bon). Il me paraît plus simple de piocher des idées d’œuvres littéraires ou cinématographie déjà faites pour pouvoir jouer.
Pour revenir sur l’exemple de la cabane, il est là juste pour montrer l’importance de la description qui est indispensable selon moi. Le MJ a pour rôle de retranscrire une ambiance et un ressenti, il le fera aux travers de description. Évidemment qu’un élément de décor qui n’a aucune autre fonction que de faire joli n’a pas besoin d’être décrit de manière détaillée. Cependant plus les descriptions sont claires, mieux le joueur s’immergera dans l’histoire.

Par rapport aux règles, j’ai l’impression qu’il y a un malentendu. Je ne dis pas qu’elles ne doivent pas être claires et cadrantes ; je dis juste qu’elles ne doivent pas abonder et fourmiller de milliers de petites exceptions rébarbative. Pour prendre ton exemple sur les dialogues pour savoir qui parle en premier, le mj n’a qu’à décider sur le moment. Je n’en ai pas parlé car si je mentionnais toutes les situations possibles, l’article serait 4x plus long et deviendrait tout simplement un livre de règle, ce qui n’est pas le but. Il me paraissait aussi importer d’aborder l’essentiel, visiblement tu connais bien le jeu de rôle donc tu vois plein de petites subtilités mais celle-ci n’apparaissent pas lorsqu’on débute.
Dans un jeu de rôle, les joueurs « doivent » incarner leur personnages, le dialogue est un des moment où l’imprégnation du personnage est la plus forte car nous allons réellement devoir interpréter la scène comme au théâtre. Si un joueur choisit un personnage timide, il me paraît simplement cohérent qu’il joue cette timidité dans un dialogue. Le dialogue est la seule action que le joueur peut effectuer lui même de manière rôle play contrairement aux autres. Si un joueur veut traverser un torrent à la nage sous une tempête, ça me paraît difficile de lui demander de le faire en vrai, c’est pour ça que les dés interviennent. De plus les dialogues peuvent également se résoudre aux dés comme des combats. Je ne vois donc pas trop en quoi je favorise les personnages bourrins, je n’en ai d’ailleurs jamais à ma table.

Pour finir, dire que mon système de jeu est simpliste est un euphémisme^^ c’est du bricolage pur et simple mais c’était le but voulu. Je préfère jouer à quelque chose de facilement pris en main, il reste évidemment plein de lacune qu’il faut peaufiner mais je n’ai absolument pas la prétention d’être un auteur de jeu.
Pour la carac déduction je l’utilise pour donner des coups de pouces aux joueurs, s’ils sont perdus ils peuvent l’utiliser pour obtenir des indices, j’avais vu ça dans un jdr de zombi et j’avais aimé le concept.

je suis d’ailleurs ouvert à plein de proposition d’amélioration autant sur le fond que sur la forum de mon article, merci pour tes remarques pertinentes.

10/12/2015
17:39
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

C’est en effet très personnel mais lorsque j’ai commencé, j’ai acheté plusieurs livres dont des kits d’initiation. J’avais plus au moins compris l’idée, j’ai fait quelques parties assez chaotiques qui m’ont fait baisser d’intérêt pour le JDR. J’avais l’impression que ces œuvres étaient passé à côté d’un des intérêt majeurs du jeu de rôle : la création. Il est certain qu’il est extrêmement ardu de créer un univers mais je ne pense pas qu’il y en ait besoin. Je pense que si le MJ se positionne plus dans l’optique que le jeu de rôle est une histoire vivante que nous vivons plutôt qu’un jeu de règles ; la partie devient assez vite instinctive et naturel. Comme je le dis dans ma réponse à Eric, je pense qu’il n’est pas nécessaire de créer un univers mais qu’il en existe assez d’existant pour s’en inspirer.

Je n’essaie pas de créer de hiérarchie dans le jeu de rôle en disant que la narration prévaut sur le système de jeu. J’ai par contre l’impression que les joueurs ont l’image que le jdr n’est qu’un ensemble de règle farfelue et compliquée qui n’aident pas à se lancer dans cette pratique. Certes un livre de jdr ne coûte pas cher mais la plupart font 200 pages voir plus. C’est un investissement en temps assez considérable lorsque nous n’y connaissons rien et qu’il faut tout lire.

J’essaie plutôt de dédiaboliser le jeu de rôle et de montrer que c’est une pratique simple et qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer dans l’écriture d’un scénario même si on n’a pas l’impression de n’avoir aucune imagination.

Je n’ai peut-être pas insister sur ce point dans mon article mais je ne dis pas absolument pas qu’il ne faut pas acheter de livres et que ceux-ci sont inutiles. Cependant je pense qu’il faut plus les voir comme des références et outils pour jouer et piocher ce qui nous intéressent. Je sais que ma vision ne fait pas l’unanimité parmi les rôlistes confirmés mais celle-ci est plutôt adressée aux personnes débutantes.

Dans tous les cas, comme tu dis, à chacun de savoir ce qu’il lui plait et avec quoi il est à l’aise. Si certains préfèrent acheter un livre, il faut simplement savoir lequel choisir pour éviter des déceptions comme j’en ai vécu.

10/12/2015
17:45
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Oui tu as raison, c’est 4 ou MOINS, grosse faute de frappe de ma part :). C’est assez subjectif mais les joueurs que j’ai, apprécie plutôt d’avoir plusieurs dés différents, comme quoi, les goûts et les couleurs :). Il n’y pas une grande réflexion là dessus pour ma part, c’est juste un système que j’apprécie et avec lequel je suis à l’aise. Ce que tu dis me fait penser au système de D20 de DD, je le trouve un peu plus lourds et induit qu’il faut des compétences qui vont pouvoir donner des bonus/malus dans certaines circonstances, il devient donc nécessaire de chiffrer et quantifier plusieurs choses : les caractéristiques, compétences et seuil de difficulté. Tandis que ma méthode dit qu’il faut faire 4 et le choix de dés est au final globalement simple. A chacun d’adapter en fonction, ton idée est très bonne aussi.

10/12/2015
18:06
Photo du profil de atom
atom
Membre
Members
Nombre de messages du forum : 1277
Membre depuis :
04/12/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bon, mon avis c’est plus un avis de noobs, car si j’ai joué a des jdr c’était autrefois mouarf (In nomine satanis et ADD). Si aujourd’hui j’ai quelques envies qui montent (légendes de la garde ou bien le jdr Black Jack), je suis de suite freiné parce que s’il faut un maitre du jeu ça sera pour ma pomme et je n’ai aucune expérience. Du coup ton article a le bon gout de me rassurer, et peut être que je finirais par me lâcher. Je pense que je le ferais surtout quand mon fils sera plus grand (légendes de la garde justement). En tout cas merci pour  cet article qui est une initiation en douceur pour moi, même si je préférerais être initier en jeu 🙂

10/12/2015
19:07
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

J’avais justement envie que les gens aient moins peur de se lancer, tant mieux si j’ai réussi pour au moins une personne :D. Comme tu dis le mieux c’est d’apprendre sur le tas, donc lance-toi dès que tu peux et tu t’amélioreras très vite. Choisis des personnes ouvertes d’esprit qui ne vont pas te juger et te critiquer, ensuite tout se passera comme sur des roulettes. On ose pas trop se lâcher au début et c’est normal, par contre il ne faut vraiment pas croire que tout repose sur le mj. Tu peux être le meilleur mj du monde, si les joueurs sont de mauvaise foi et n’ont pas envie de faire d’effort, tu n’arriveras jamais à rien. D’ailleurs je trouve que les joueurs doivent autant user d’imagination et d’improvisation que le MJ.

10/12/2015
20:31
Photo du profil de Sha-Man
Sha-Man
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1875
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Moi je suis un ptit joueur d’un point de vue de jeux de rôle, je me considère comme un affreux MJ dirigiste et en ressort toujours déçu de ne pas avoir su permettre à mes PJs d’ouvrir des voies que je n’avais pas prévues.

En tant que joueur, je suis un affreux optimisateur qui tente de faire converger le background de mon personnage et le résultat « mathématique » de ses réussites en jeu et de sa fiche de perso. Parce que la cohérence c’est important, mes persos ont pour vocation à vouloir devenir les meilleurs dans tel ou tel truc, ça tombe bien ça colle avec leurs stats…

 

Je suis au club des grobills anonymes…

En tant qu’éternel insatisfait perfectionniste, j’ai tendance à tout lire dans les bouquins dispos, à éplucher les forums pour trouver la combinaison cool et efficace.

Je suis parfois la némésis de mon MJ… Oui j’ai créé un Shaman indestructible avec des défenses ahurissantes, des centaines de points de vie temporaires par combat et un flot de soin continu pour mes alliés et moi-même…

Oui je l’avoue, j’ai créé un vengeur / moine psychopathe qui lance 2 dés pour toucher et fait des critiques 1 coup sur 4 avec 7d6 points de dégâts ADDITIONNELS aux dégâts maxs de base… Il peut également voler, se téléporter et se rendre invisible en tant que maître du mouvement… (pour ceux que ça intéresse, oui j’ai respecté scrupuleusement les règles du jeu pour atteindre cela)

Oui mon MJ doit déployer des trésors d’imagination pour contrer ce grobillisme.

« vas-y donne moi un combat, y en a pas eu un depuis 6h de jeu là, j’ai la tornade téléporteuse de coups mortels que je vais lâcher contre notre guide si ça continue… ».

Je me prends aussi parfois des : « Tu es sur que tu veux les attaquer ? ça m’a l’air d’être des gros vétérans ces « Maîtres-assassins-elfes-noirs-ton-niveau+10″. Et ils sont bien au moins une quinzaine à vous suivre dans l’obscurité… ».

 

Pour être un peu moins hors sujet à vous raconter ma vie…

Je suis très rassuré par les univers et les bouquins dispos, car plusieurs mecs ont réussi ensemble à créer un truc qui me fait plus rêver que ce dont je me sens capable d’imaginer avec mon cerveau.

Je pense que n’importe quel jeu de rôle peut être génial avec le bon MJ, j’ai joué des parties dantesques à Vampire la Mascarade avec un gars qui utilisait très peu les bouquins mais avait des livres, des cartes et du matos documentaire de fou sur Londres au siècle dernier.

J’ai une MJ à la maison (Wink Wink @shanouillette) qui nous crée des scénarios de toute pièce sur DD4 avec la part libre à l’interprétation, à la liberté et au choix dans des intrigues complexes et prenantes.

Et j’entends des gens gueuler que DD4 c’est de la merde, et bien qu’ils viennent faire une partie à la maison et on reparle 😉

 

Je trouve cette article chouette pour son proposition lisible pour les néophytes et cette discussion qui s’ensuit fort intéressante  qui montre que le jeu de rôle est une expérience vivante qui se vit de plein de manières différentes.

 

je donnerai un conseil personnel qui est d’éviter lorsque l’on démarre le jeu de rôle de partir sur de grosses tables.

Nous on se limite à max 5 et on apprécie la config 4 (1 MJ + 3 PJ) car d’une part ça évite de se laisser déborder quand on est MJ et d’autre part, il faut que chacun trouve sa place dans l’action et l’intrigue et ça peut vite devenir le bordel avec un effet « leader » comme pour les coops 😉

10/12/2015
21:45
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je te rejoins complètement Sha-man. DD4 est une excellente édition car elle simplifie les autres :). pour avoir tester la 3,5 et patfhfinder, j’ai clairement préféré la 4. Par contre je n’aime pas le côté Porte/monstre/trésor, autant dans un Descent ça ne me pose aucun soucis, même j’adore ça, mais dans un jdr je trouve que ça n’y a pas sa place. Je comprends très bien ton point de vue optimiseur qui est très intéressant aussi. Il est fort agréable de lire les différentes divinités, choisir la bonne, les différents sorts qui vont avec, les talents et tutti quanti. Cependant quand on se lance dans le jdr on peut avoir envie de vomir quand on lit tout ça. Ma première partie de DD 3.5 a duré environ 2h pour 3-4h de création de personnage, inutile de dire que cela ne m’a pas convaincu du tout.

DD a cet avantage d’être complètement malléable, on peut le jouer PMT, investigation, horrifique, humoristique etc…

Par rapport aux grosses tables, je suis entièrement d’accord, la config 1 MJ + 3 joueurs est parfaite selon moi. Elle laisse de la place à chacun de s’exprimer et de jouer à sa guise. J’ai eu fait des parties multi table à 10, c’était une expérience sympathique mais que je ne renouvellerai pas.

 

10/12/2015
22:26
Photo du profil de atom
atom
Membre
Members
Nombre de messages du forum : 1277
Membre depuis :
04/12/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bah en fait ce que j’aime dans ton approche, c’est que l’on sent que c’est accessible, que l’on peut le faire en improvisation. Et surtout que l’on va rendre vivant la partie. Comme je disais je m’intéresse aux légendes de la garde pour mon fils, parce qu’il a une imagination débordante et que ça va favoriser cela. Je me vois bien en train de lui raconter l’histoire, le mettre devant des choix. Je pense que je m’adapterais un peu comme l’exemple que tu prends avec le toit. du coup ton explication permets de comprendre l’intérêt de prendre des libertés surtout si ça sert ton groupe et ton histoire.

10/12/2015
22:45
diez
Member
Members
Nombre de messages du forum : 21
Membre depuis :
22/01/2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas fais de partie de JdR. je m’y suis remis récemment pour faire découvrir ce type  de jeu à mes enfants ( 6 a 9). J ‘ai opté pour le  print on demand Hero Kids ( attention en anglais) qui fourni un système hyper simple a mettre en place idéal pour les enfants a base de 1d6. On est a mi chemin entre le JdR et le conte interactif en fonction de l’age des joueurs. Ca a été un franc succés  et m’a redonné le gout du JdR.

11/12/2015
02:35
Photo du profil de Sha-Man
Sha-Man
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1875
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Perso je trouve que le côté porte monstre trésor de DD4 est surtout dans les scénarios vendus. On a fait les premiers, c’est vrai. Depuis on joue avec les scénars de notre MJ et ça n’a plus jamais ressemblé à ça.

Ce côté là vient du scénario, et même de son interprétation par le MJ.

Bcp de gens m’ont dit que DD4 c’est le pire du JDR et le pire du tactique en 1 seul jeu.

Souvent des gens qui n’y ont pas joué ou a qui machin (qui n’y a peut-être pas joué non plus) a dit que c’était comme ça…

Bref, j’ai fait bcp de jeux tactiques et DD4 est plutôt pas mal foutu du tout dans son implémentation du combat et le reste fonctionne comme les autres DD, il suffit d’avoir un bon scénar et un bon MJ 😉

Le seul reproche que je ferais au combat c’est l’équilibrage des PVs des monstres qui en montant dans les niveaux vont avoir tendance à provoquer des combats trop longs car descendre 300-500 PVs à un champion ça peut prendre 2h.

12/12/2015
13:57
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Maintenant que tu me le fais remarquer, c’est vrai. Tous les scénarios acheté avait vraiment ce côté Heroquest tandis que ceux inventés étaient beaucoup plus narratif et intéressant. Les fights contre des gros boss peuvent être assez long c’est vrai. A l’époque où je jouais notre mj nous disait qu’il ne mettait qu’un combat par séance sinon on ne faisait que ça et c’est assez vrai.

 

Sinon maintenant vous jouez à quoi ? Personnellement je fais du jeu home made comme dit dans mon article mais la v7 de cthulhu me fait de l’oeil quand même 🙂

12/12/2015
14:00
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

D’accord, je ne connais pas du tout ce système. Il y a le jeu Insectopia dans lequel tu incarnes… un insecte. Il a l’air assez rigolo et adapté pour les enfants. J’avais essayé le jeu Conte de fées, malgré son nom racoleur de Walt Disney, le jeu était très complet et même assez complexe à prendre en main car chacun pouvait modeler l’environnement et inventer ce qu’il voulait en dépensant une ressource appelée « glamour ». Il me faisait énormément pensé au jeu vidéo The Wolf Among Us, si tu ne connais pas, je le recommande !

 

L’avantage de jouer avec des enfants est qu’il ne jugent absolument et ne pointillent pas sur les règles. Du coup tu peux raconter des choses complètement incohérentes et surréalistes mais ils ne seront pas dérangés.

16/12/2015
19:01
Ladaline
Member
Members
Nombre de messages du forum : 6
Membre depuis :
31/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Ben oui, voyons ! pourquoi acheter des jeux de rôles, c’est con, on a besoin de rien pour jouer. D’ailleurs pourquoi acheter des jeux tout court ? On n’a qu’à prendre des cailloux et le dé de la boite de monopoly et on fait un jeu !

Je me demande bien pourquoi y’a des gens qui créent des jeux de rôles…

16/12/2015
19:53
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Il y a deux options : soit tu n’a pas lu l’article, soit tu ne l’as pas compris. Je n’ai jamais dit ce que tu avances mais bon…

16/12/2015
20:35
Ladaline
Member
Members
Nombre de messages du forum : 6
Membre depuis :
31/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je caricature bien entendu mon propos, mais uniquement dans le but de retransmettre ce que j’ai ressenti à la lecture de cet article qui m’a mise en colère, je trouve que c’est un grand manque de respect envers les auteurs de jdr de dire : « N’acheter pas de jdr, ca sert à rien ». Cela fait 40 ans que le jeu de rôle existe à présent, il existe toutes sortes de jeux, de systèmes pour tous les goûts, du plus simple au plus complexe. On trouve également un grand nombre de jeux d’initiation dont certains sont gratuits : Donjon de Poche de John Grunph par exemple. Je n’ai effectivement pas compris le propos de l’article, j’ai eu l’impression d’avoir à faire à quelqu’un qui explique qu’en gros, on peut faire du jdr sans rien, car on a pas besoin de système, mais qui finalement présente le sien.

Encore une fois, il existe toutes sortes de jeux de rôles : avec ou sans mj, il n’y a pas forcement besoin de créer un monde, ni même un scénario, il y a des jeux sans aucune préparation.

 

 

16/12/2015
21:34
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 4999
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonsoir Ladaline, merci pour ce premier commentaire sur notre site bien que je ne cache pas que j’aurais préféré qu’il soit plus positif 😉

Je ne pense pas que Nelijah ait asséné « n’achetez pas du jdr, ça sert à rien » puisqu’il dit je cite son article au début : « Je pense qu’ils [les livres] apportent beaucoup de choses fortes utiles mais qu’ils ne sont pas indispensables, surtout pour débuter. » et à la fin « Personnellement ce qui m’intéresse dans ces livres est plutôt la description des univers et environnement plutôt que les règles à proprement parler. » 

Il reconnait donc leur apport, mais l’article va dans le sens du « vous pouvez créer votre propre jdr si vous le voulez, pas la peine de vous prendre la tête » : je reformule à ma façon, en tout cas c’est ce que j’ai compris et ça me parle. Je suis MJ depuis des années, j’étais PJ avant ça, j’ai des tas de livres de JdR, mais j’ai aussi d’excellents souvenirs de parties faites à partir de délires entre amis, avec des univers et des perso totalement branques qui ne duraient qu’un soir et je pense que cet article permet aussi de dire ça : faire son trip avec ses bouts de ficelle à soi et quelques grammes d’imagination, c’est possible, à la portée de tous et ça coûte rien. C’est même peut-être le meilleur moyen de se mettre au JdR, car on comprend vite nos limites quand on fait les choses à l’arrache, et on va donc se tourner vers des systèmes pensés et aboutis, en en saisissant parfaitement l’intérêt.

Mais faire des petites choses à l’arrache qui ne ressemblent à rien, c’est drôle, débile, et mémorable. J’ai le souvenir d’une partie de JdR où l’un d’entre nous jouait une puce, l’autre un Velov, le 3e un inspecteur des impots, on a totalement improvisé l’ensemble avec rien, c’était brindezingue, mais fun !

Dans cet article, je retrouve ça, via cette expérience personnelle d’un joueur qui souhaite partager son vécu en tant que passionné de JdR. Il suggère des idées, il pose des liens pour ceux qui veulent acheter, aller plus loin, bref, rien de si polémique me semble t-il.

 

 

 

16/12/2015
21:52
Photo du profil de Nelijah
Nelijah
Member
Members
Nombre de messages du forum : 100
Membre depuis :
23/10/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Tu as été plus rapide que moi Shan et sûrement plus convaincante, merci à toi qui a exactement compris le sens et but de mon article.

 

C’est assez surprenant comme les personnes lisant un article tirent des conclusions et voient des liens en fonction de leurs à prioris et non du contenu réel du texte. C’est bien dommage…

 

No permission to create posts
Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 345

Actuellement en ligne :
10 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

TheGoodTheBadAndTheMeeple: 1325

atom: 1277

fouilloux: 1024

Umberling: 926

eolean: 753

Grovast: 670

Zuton: 432

TSR: 413

morlockbob: 379

tartopom: 346

Statistiques des membres :

Invités : 55

Membres : 3966

Modérateurs : 1

Administrateurs : 5

Statistiques du forum :

Groupes : 4

Forums : 13

Sujets : 6012

Messages :18453

Nouveaux membres :

Laurent Castillo, manonroca, kettch, nerfrogue, laurento, Aldébaran Geneste, nab4, jenniest, etch, louaski

Modérateurs : Fredovox: 285

Administrateurs : Shanouillette: 4999, Sha-Man: 1875, jim: 161, shahindoh: 6, FX: 88