SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
► E.D.I.T.O. La rejouabilité d'un jeu de société, c'est quoi au juste ?



sp_BlogLink Lire l'article original du blog
13/06/2018
15:20
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 5608
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Il est des noms que nous utilisons presque à chaque article et qui pourtant n’existent pas dans le Larousse. Le mot “rejouabilité” en fait partie. Le jeu vidéo a déjà théorisé un peu sur le sujet, mais du côté du jeu de société, ce qu’on met derrière ce terme reste encore assez vague, ou disons variable selon les personnes.

Rejouabilité, la première définition stricto sensu que l’on pourrait donner, c’est la capacité à être rejoué.
Donc, d’office, voilà qui exclut les jeux “one shot”, qui par leur concept matériel font la proposition d’une expérience unique. Ainsi, parler de rejouabilité peut…

13/06/2018
16:11
Photo du profil de eolean
eolean
Member
Members
Nombre de messages du forum : 833
Membre depuis :
01/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bel article et vaste sujet. Quand on y réfléchie, on se dit que des jeux comme la belote ou le tarot sont indémodable pour beaucoup de monde. Pourquoi est-ce que je peux passer une soirée à enchaîner les parties de poker et que je suis difficilement capable de faire deux parties d’affilés d’un même jeu de société moderne ?

Bien sûr, la typologie du jeu, les extensions, la profondeur stratégique, etc… sont des éléments qui rentrent en ligne de compte. Quand on parle de rejouabilité, on comprend la capacité à rejouer à un même jeu sans s’y ennuyer.

Je crois qu’il faut aussi prendre en compte le profil de joueur que nous sommes. J’émets une théorie selon laquelle un joueur possède un profil selon 4 composantes : Exploration, perfectionnisme, gagne et social. Si je devais donner un exemple, je dirai qu’en ce qui me concerne, mon profil serait le suivant :

Social : 50% => Je prends grand plaisir à retrouver ma table de joueur toutes les semaines, et je joue d’abord pour les retrouver et qu’on passe un bon moment ensemble. On pourrait faire un tarot ou une belote ensemble qu’on s’amuserait néanmoins.

Exploration : 30% => Mon principal plaisir ludique est de découvrir un nouvel univers, de l’explorer, comprendre comment il fonctionne, ce qu’il a dans le ventre, ses différentes stratégies possibles et comment je vais pouvoir y évoluer

Gagne : 10% => Je joue pour gagner, mais ce n’est pas un enjeu majeur ou important pour moi.

Perfectionnisme : 10% => Je vais tenter de faire le mieux possible dans la stratégie que j’ai choisi. Je peux perdre une partie, si j’ai eu le sentiment d’avoir bien optimisé mon jeu je serai content. A l’inverse, si je gagne mais que je n’ai pas trop compris comment, ça ne m’intéressera pas.

Tout cela pour en venir au fait que mon appréciation de la rejouabilité pourra être différent de celui qui préférera gagner quelque soit la stratégie ou de celui qui voudra maîtriser complètement tous les aspects et les techniques d’un jeu…

La rejouabilité dépend donc aussi de notre profil de joueur.

J’assume le fait d’être un joueur kleenex et j’ai trop de deux mains pour compter le nombre de fois où j’ai rejoué à mes préférés. Mais pour répondre à la question, si je devais citer quelques noms des jeux les plus rejoués chez moi (hors party game) ce serait : Deus, nefertiti, notre-dame. A contrario, mes jeux préférés seraient plutôt : Trajan, Steam works et Russian railroads. Mais on ne déguste pas une côte de boeuf comme on mange un kebab 🙂

13/06/2018
16:54
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Il y a des modèles de comportements appliqués au jeu, notamment celui des big five.

 

Sinon, la rejouabilité est – indeed – un vaste sujet. Je pense très humblement qu’un jeu bon et profond suffit à être rejouable. Les échecs sont profonds et ouverts, permettent un gameplay émergent, quand un jeu plus dirigiste tend à être orienté sur le contenu.

13/06/2018
17:05
Photo du profil de fouilloux
fouilloux
Membre
Members
Nombre de messages du forum : 1228
Membre depuis :
26/11/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Depuis le temps que je voulais écrire un truc sur la re-jouabilité, content que tu l’ai fait, c’est bien mieux que tout ce que j’aurais pu faire.Je rajoute juste deux trucs, pour provoquer le débat:

Je pense que ça sert à rien pour un jeu la re-jouabilité : Unlock, joué une seul fois, me plait bien plus qu’un 7th contient, dont je sais par avance que j’achète plus que ce que je pourrais utiliser. J’ai l’impression de faire du gaspillage du coup. Et puis si je suis éditeur, ce qui m’intéresse, c’est que le jeu soit acheté non? Qu’il soit joué une fois ou 4, je m’en fous quelque part (du moment que les gens ont passé un bon moment). Je suis complètement provocateur là, ceci est un appel à débattre 🙂 et à me contre dire.

Et puis, comment on mesure la rejouabilité: un jeu joué 20fois, chaque partie durant 5 min, a t’il une meilleur rejouabilité qu’un autre où on en fait 5, mais où chacune dure une heure? C’est du coup paradoxal: si on prend les demeures de l’épouvantes par exemple: sur la V1, une fois joué on ne peut pas vraiment revenir sur un scénario. Alors que ceux de son extension l’appel de la forêt sont à priori re-jouable à l’envie. Pourtant, j’ai passé beaucoup plus de temps à jouer à la V1 qu’à l’extension.

 

Sinon pour répondre à la question finale: ils sont nombreux les jeux que je pensais gardé à vie, et qui finalement ont quitté ma ludothèque: 7wonders et Mr Jack par exemple. mais il reste quelque indéboulonnables que je ne vois pas partir un jour (mais qui sait): Battlestar Galactica, Carcassonne, Dixit, Caminos, DOminion, race For the Galaxy, hanabi, Siam

13/06/2018
17:26
Photo du profil de eolean
eolean
Member
Members
Nombre de messages du forum : 833
Membre depuis :
01/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Ah oui ça va tout de suite plus loin ! Mais c’est passionnant, je ne connaissais pas, merci ! 🙂

14/06/2018
10:00
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 5608
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

C’est Mat qui s’est fait plaiz. La longévité toussa 🙂

14/06/2018
10:04
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 5608
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Merci ! C’est marrant après une partie de Clank je me suis dit que ça allait être toujours pareil et j’ai pas ressenti l’envie d’y revenir. Pourtant sa réputation aurait du me pousser à aller plus loin, et j’aime bien voir si je peux me contredire !

14/06/2018
11:49
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Pareil…

14/06/2018
11:50
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Les monuments attirent les touristes précisément parce qu’ils sont datés. Je trouve la dichotomie entre l’utilisation première et l’utilisation nouvelle intéressante et pas foncièrement débile quand on parle de jeu de société et de rejouabilité 😉

14/06/2018
11:52
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Les Big Five ont leurs limites et on leur préfère aujourd’hui d’autres modèles. 😉

Sinon, sur le complétionnisme et les jeux vidéos d’aujourd’hui, on va chercher à avoir des jeux ouverts à plusieurs types de public, quitte à rester générique… car c’est le nombre de ventes qui fait tourner la boîte.

14/06/2018
13:53
Photo du profil de atom
atom
Membre
Members
Nombre de messages du forum : 1532
Membre depuis :
04/12/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

La réputation ou le buzz parfois ça déclenche l’effet opposé. On en attends trop et finalement ça crée de la déception. ça me fait ça sur Azul par exemple.

14/06/2018
15:58
Photo du profil de steeve
bruno
New Member
Members
Nombre de messages du forum : 1
Membre depuis :
15/12/2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

on parle de rejouabilité …

pourquoi on dit  pas jouabilité pour gameplay ?

14/06/2018
16:19
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 5608
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je sais pas, pour moi, jouabilité a un sens plus restrictif, il permet en gros de parler de l’ergonomie, tandis que le gameplay c’est plus large, c’est un terme qui permet de parler des mécaniques et de leur alchimie (game design, ressentis du joueur). Pour moi on a pas réellement d’equivalent satisfaisant en français.

14/06/2018
16:20
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Dans rejouabilité, on a « abilité », « capacité à ». Or le gameplay n’est pas stricto sensu la jouabilité mais « le jeu », ses sensations, mécanismes. Ce qui amène à confusion avec l’objet qui porte le gameplay : le jeu 😉

14/06/2018
22:23
Photo du profil de Liopotame
liopotame
Member
Members
Nombre de messages du forum : 7
Membre depuis :
15/12/2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour,

Première fois que je commente, je vais donc commencer par vous féliciter pour votre ligne éditoriale. De chaque article, quelque soit le rédacteur, se dégage une simplicité, une humilité, qui font un bien fou. Avec toujours cette petite touche d’humour rafraîchissante, jamais lourde. Vous savez écrire des choses sérieuses sans pour autant vous prendre au sérieux. Et il n’y a qu’ici que je commence parfois à lire des articles de jeux que je sais qu’ils ne m’intéressent pas, et je finis malgré tout par les lire d’un bout à l’autre. Bravo !

Concernant le sujet, il me semblait évident qu’un jeu rejouable c’est avant tout un jeu dont la configuration initiale n’est jamais la même. Et finalement… L’article m’a donné à réfléchir.

Me viennent en tête 2 exemples de jeux qui auraient tout pour répondre à la définition de rejouabilité, et pourtant… Prenons Rajas of the Ganges. Tout est basé sur les jets de dés, les tuiles pour construire notre domaine changent à chaque partie. Malgré tout, j’avais l’impression qu’on n’avait au final que 3 lignes directrices : favoriser les points de prestige, favoriser l’argent, ou avancer sur la rivière. Certes les adversaires peuvent nous bloquer, nous obligeant à revoir la manière de s’y prendre, mais on arrive toujours à nos fins d’une manière ou d’une autre, ce qui donne assez vite l’impression d’en avoir fait le tour.

Mon deuxième exemple serait Grand Austria Hotel, la configuration initiale est toujours différente (clients, empereur, objectifs), mais au final je l’impression de toujours faire la même chose : satisfaire des clients pour remplir des blocs de chambres de la meilleure manière pour répondre aux désirs de l’empereur et réaliser les objectifs.

Paradoxalement, Azul ou Les Aventuriers du Rail ne paraissent pas très rejouables : peu d’actions différentes, configuration initiale toujours identique. Et pourtant, j’ai davantage l’impression qu’aucune partie ne ressemble à une autre. Il faut dire que l’interaction est plus directe, on peut obliger l’adversaire à revoir entièrement ses plans, contrairement à Rajas et GAH où l’on trouvera toujours un moyen de faire ce qu’on avait prévu.

Donc la rejouabilité se trouverait-elle dans l’interaction ?

Ce n’est pas aussi simple, car l’un de mes jeux préférés, justement car je trouve sa rejouabilité exceptionnelle, Marco Polo, propose une interaction froide. Mais ici c’est la mise en place du plateau toujours différente (cartes cités) et les personnages aux pouvoirs variés qui vont changer la manière dont on va appréhender la partie et qui vont amener la rejouabilité, cette envie d’explorer d’autres possibilités et façons de jouer. Contrairement à d’autres jeux, tels ceux cités, où la variabilité d’une partie à une autre semble plutôt artificielle.

Au final je me rends compte que je n’ai pas vraiment de réponse à apporter, la question méritait bien d’être posée !

14/06/2018
23:37
Photo du profil de Shanouillette
Shanouillette
Administrateur
Nombre de messages du forum : 5608
Membre depuis :
14/04/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonsoir et merci beaucoup pour ce premier message, qui, lui aussi, fait un « bien fou » :)) et en effet pour la suite de l’intervention, c’est clair que la façon dont l’interaction amène les joueurs à se réinventer (ou pas) aurait pu donner lieu à un édito entier. 🙂 Dans certains jeux, chacun déroule dans son coin, et on surveille l’autre uniquement pour voir son avancée sur la piste de score. L’adversaire met la pression mais ne vient pas casser nos plans ou nous forcer à nous réinventer. Au contraire certains jeux misent beaucoup de leur rejouabilité sur l’interaction. Si on laisse un joueur dérouler tranquille on sait qu’il gagnera, aussi devons-nous user de stratégies permettant à la fois d’avancer dans nos plans tout en forçant l’autre à sortir de sa zone de confort. Quand un jeu donne aux joueurs de quoi déranger / rebondir  intelligemment, les chemins vers la victoire se démultiplie et la rejouabilité augmente. C’est en effet, pour peu qu’on ait les bons joueurs, une rejouabilité bien plus intéressante que la rejouabilité de façade parfois proposée, comme tu le soulignes bien, avec les set-up qui diffèrent mais qui produisent in fine les exacts mêmes patterns.

15/06/2018
10:32
Photo du profil de Umberling
Umberling
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1146
Membre depuis :
15/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je plussoie Shanouillette : ça fait du bien de lire ça ! Merci ! 🙂

15/06/2018
10:39
Photo du profil de Firebird
firebird
Member
Members
Nombre de messages du forum : 6
Membre depuis :
20/04/2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je m’étais posé la même question concernant les illustrations (la vignette de l’actu représente l’égypte ancienne). Merci pour l’explication !

Mais tant qu’à pousser l’analogie, la photo de Petra aurait pu être la façade de El Khazneh (le Trésor) plutôt que El Deir (le Monastère). A moins que les joueurs soient vu comme une sorte de secte ludique à la dévotion absolue ?… Humm. Ah oui, ça marche aussi ! 😉

15/06/2018
14:52
Photo du profil de eolean
eolean
Member
Members
Nombre de messages du forum : 833
Membre depuis :
01/07/2014
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis toujours très méfiant concernant une extension. La plupart du temps, elles viennent ajouter un renfort à un mécanisme existant. Elles ne viennent pas modifier le jeu et les sensations qu’ils procurent.

Il y a une citation d’einstein qui dit « la folie, c’est de faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent »

Quel est l’intérêt de jouer 2 fois au même jeu et d’y faire deux fois la même chose ?

Le but de la rejouabilité est donc de nous pousser à faire des choses différentes pour qu’on (ré)-éprouve du plaisir à jouer au jeu.

Pour ça, on peut miser sur l’interaction entre les joueurs, le hasard, les choix stratégiques, etc…

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 345

Actuellement en ligne :
20 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

TheGoodTheBadAndTheMeeple: 1560

atom: 1512

fouilloux: 1215

eolean: 833

Grovast: 755

morlockbob: 479

TSR: 468

Zuton: 468

Wraith75: 348

tartopom: 346

Statistiques des membres :

Invités : 89

Membres : 4944

Modérateurs : 1

Administrateurs : 6

Statistiques du forum :

Groupes : 4

Forums : 13

Sujets : 7355

Messages :22097

Nouveaux membres :

tonybee, lelouny, Fx Gros, blachon, angeweb, modraw, morningstar, andersonsuchen, armandou, Laurent Harvent

Modérateurs : Fredovox: 376

Administrateurs : Shanouillette: 5541, Sha-Man: 1878, jim: 161, Umberling: 1136, shahindoh: 6, FX: 111