Flick of Faith, la force des Dieux jusqu’au bout des doigts

Flick of Faith est un jeu de pichenettes et de contrôle de zones familial (dès 8 ans) découvert lors du dernier Essen. La maison d’édition Awaken Realms s’est taillée une réputation solide avec des titres qualitatifs et plutôt épais comme Lords of Hellas, Siege storm, This War of mine, Nemesis, Tainted Grail… Vu le passif, on ne les attendait pas franchement derrière un jeu léger comme Flick of Faith. C’est sans doute pourquoi ils ont lancé une sous-branche, « Awaken realms Lite », qui s’en occupe expressément. En tout cas le petit trio d’auteurs, Paweł Stobiecki, Jan Truchanowicz, et Łukasz Włodarczyk, a manifestement su les convaincre de partir dans une nouvelle direction éditoriale, et à raison, comme nous allons le voir. 

flick-of-faith-carte-jeu-de-societe-

Dieux sur la brèche

Attention, on a dit les gros mots « pichenette » et « familial », mais le jeu ne manque pas d’ambition : il vous propose d’incarner des dieux, rien que ça. Il ne manque pas de second degré non plus : Vous allez balancer vos prophètes (jetons) sur la terre ferme et viser les villes pour dominer le monde. (C’est là qu’on écrit traditionnellement « Mouhahaha »). 

Vous avez une zone de jeu centrale constituée d’un beau tapis néoprène. Dans chaque angle est représenté un nuage : c’est votre zone de tir, là où vous placez votre premier jeton Prophète pour le pichenetter sur le monde. Placez-le au meilleur endroit possible pour atteindre le lieu que vous visez ! Plusieurs points d’intérêt clairement visibles : quatre îles, et surtout leurs cités cerclées de blanc, que vous allez tenter d’atteindre grâce à votre dextérité légendaire.

flick-of-faith-ile-plateau-carte

De la pichenette divine

Concrètement, une cité est symbolisée par une ville entourée de blanc : Si vous le touchez avec votre Prophète, vous remplacez ce dernier par un pion Temple qui pèse plus lourd (posez-le n’importe où sur l’île en question). Vous pouvez le placer de sorte à gêner les autres, ou plutôt de façon à le sécuriser, à vous de voir. Il reste un cinquième lieu que vous essayerez de viser si vous l’osez : le centre du monde, appelé le nombril, une toute petite île en plein cœur de la zone de jeu. Touchez ce point d’un coup de pichenette bien senti avec un de vos Prophète, et vous aurez un point de victoire pour chaque île où vous êtes présent + 1 PV par Prophète. Autrement dit, le nombril devient le jackpot si vous avez réussi à vous placer un peu partout sur les îles et que vous parvenez à le shooter plusieurs fois (ce qui est très difficile mais tout s’apprend à force de patience !).

catacombs-3rd-edition

 

Oui, malgré ses allures de party game décomplexé, Flick of Faith est aussi un jeu à points de victoire. Nous sommes en 2019, il faut vivre avec son temps. Et puis les bons jeux de pichenette, on les compte sur quelques doigts si je puis dire. 
PitchCar ouvrait la route dès 1995, Catacombs proposait un
Descent à coup d’index en 2010, peu après Ascending Empires vous envoyait dans l’espace conquérir des planètes du bout des doigts, plus récemment Flick’em Up! vous entraînait dans un monde impitoyable à la gâchette facile ; en 2016, Ice Cool vous jetait des pingouins hyperactifs dans les phalanges et Flip Ships l’année suivante écrivait des ambigrammes dans le ciel. Alors pourquoi pas des Dieux et des Prophètes à la recherche de domination avec des points de victoire à la clef, je vous le demande..? 

 

À chaque fin de manche, on va donc compter les points : vous recevez un point par île où vous avez au moins un Prophète ou un Temple. Mais ce n’est pas tout : chaque joueur reçoit 2 points bonus pour chaque île où sa présence est supérieure aux autres. On appelle ça la domination. Simple jeu de majorité qui apporte une tension de concurrence sur le terrain. Les Temples sacrés restent à leur place une fois posés, et pourront sacrément scorer à chaque manche tant qu’ils ne sont pas shootés par le tir de quelqu’un (accidentel… ou pas), et les Prophètes sont quant à eux tous récupérés avant d’attaquer la manche suivante. La partie dure entre 15 et 35 minutes, selon le nombre de joueurs (2-4), le temps d’enchaîner les quatre manches. Tout cela est pour le moins très efficace et fluide (mention spéciale au tapis néoprène, quelle bonne idée pour faire glisser des jetons à la vitesse grand V).

flick-of-faith-carte

Là où le jeu est malin, c’est dans un dernier détail qui va lui permettre d’éviter de ronronner trop paresseusement. À chaque début de manche, les joueurs votent pour une loi, qui va modifier légèrement les règles en cours. On tire deux cartes “loi” (le jeu en recèle 20), et on vote tous ensemble, simultanément, pour l’une ou l’autre.

Cela ajoute 5 secondes de réflexion, et une petite dose de fun. Si vos joueurs sont des têtes brûlées de la pichenette à la recherche de plus de sensations, ils partiront sur les lois qui les mettront au défi, du genre, jouer les yeux fermés, lancer les Prophètes sur la tranche, etc. S’ils sont de fins stratèges, ils essayeront de faire passer des lois qui agissent sur le scoring : “la domination d’une île en face de la vôtre vaut 4 PV au lieu de 2”, “chaque présence donne 2 PV au lieu d’1”, etc.
Avec cet petit ajout, chaque manche propose un défi renouvelé. On aime cette personnalisation des règles, c’est rapide, efficace. Le plus amusant c’est que cette idée de voter pour des lois qui changent la donne, je l’ai jouée il y a peu dans un autre jeu… qui s’appelle Twilight Imperium. Paweł Stobiecki, Jan Truchanowicz, et Łukasz Włodarczyk font peut-être un premier « petit jeu » avec Flick of Faith mais ils ont sans doute quelques heures de vol en tant que joueurs… Bref, bonne pioche. Force est de reconnaître qu’on aurait aimé avoir plus de 20 cartes, avec des propositions qui, pourquoi pas, sortent encore plus du cadre. 

 


Cerise sur le plum-cake banane chocolat fruits de mer, le départ est rendu asymétrique grâce au fait que chaque joueur incarne un dieu différent. La boîte soumet 4 fiches personnages, recto-verso (on appréciera la parité au passage), proposant des dieux dessinés avec une belle plume pêchue (celle de l’illustratrice
Dagmara Gaska). Les petits pouvoirs que ceux-ci vous réservent sont divers et variés : Tyr vous défie d’utiliser votre “mauvaise main” pour tirer, si vous touchez une île, vous pouvez rejouer (pour les ambidextres mégalo). Dagda vous permet d’utiliser “la main de dieu” qui n’est autre qu’une vraie main en carton qui vous servira à stopper vos tirs et à jouer sur les rebonds pour envoyer votre Prophète là où vous le voulez (pour les amateurs de billards). Morrigan gagne des points si les adversaires sortent leur Prophètes du tapis. Attention, elle risque de faire des dégâts ! Ra a un Prophète maousse costaud, d’une taille qui impressionnera ses concurrents, et facilitant la touche des cités. Zeus peut, au moment de construire un Temple, le poser absolument où bon lui semble. La souplesse dans la domination. 
Bref, chaque joueur choisira le style de jeu qui l’inspire le plus et c’est un bel atout pour le gameplay car cette asymétrie sait jouer sur plusieurs tableaux (matériel, règles…).

flick-of-faith-carte-main-de-dieu-jeu-

 

Vous l’avez compris, le fait de parvenir à placer ses Temples est la clef du succès car ceux-ci sont des jetons plus gros, plus lourds, plus difficiles à déranger une fois posés, qui vous rapportent des points à chaque manche. Les Prophètes sont envoyés en évangélistes pour trouver des terres encore vierges, mais aussi en kamikazes pour faire tournoyer la concurrence hors des îles. Les plus audacieux viseront le nombril du monde… Bref, même le thème, a priori capillotracté, nous fait rire par son côté iconoclaste.

La modernité dans l’antique

Flick of Faith est un jeu de pichenette résolument moderne, il sait trouver le curseur avec ses règles super simples tout en apportant une touche de diversité, entre fun et tactique. Plus accessible qu’un Flip Ships, plus rapide qu’un Flick’em Up!, il se veut fondamentalement familial sans renoncer à certains effets bien à la page (asymétrie, majorité, PV, règles votées). Le gros du défi reposera essentiellement sur votre propre dextérité, mais il vous faudra aussi garder un œil sur les lois en cours et les particularités des adversaires pour ajuster vos cibles prioritaires et éviter que les autres ne s’envolent dans leurs points et ne s’imposent sur le tapis. 

Côté matériel justement, là aussi rien à redire, c’est du beau travail, abouti sans en faire trop, toutes les cartes sont bien produites, le tapis, je l’ai déjà mentionné, mais c’est vraiment une sensation très agréable de pichenetter sur cette matière (la baisse des coûts de fabrication du néoprène permet cela aujourd’hui mais nombre d’anciens jeux de pichenette auraient donné cher pour avoir un support comme ça, je pense en particulier à Ascending empires qui souffrait d’un plateau de jeu avec des rebords saillants un peu rabat-joie).
Les illustrations donnent le ton (on ne se prend pas au sérieux), les couleurs sautent de la table (juste un regret : le dieu bleu et le dieu violet, ouch ! que les tons sont proches). Même la boîte avec sa forme affilée étrange s’avère malgré tout une bonne idée, car tout tient, même le tapis, qui sera enroulé sur un côté. 

flick-of-faith-boite-de-jeu-
Dans Flick of Faith, on utilise au mieux nos capacités de Dieu, on essaie d’atteindre nos objectifs en tirant parti des lois en cours, sans nécessairement vouloir détruire tout ce que font les autres… mais les dommages collatéraux ne sont pas rares ce qui déclenche rugissements et fous rires. Bref, voici un joli petit jeu familial, simple, moderne, joyeux et interactif. Mon petit doigt me dit qu’il aimerait bien y rejouer !

 

 

9 Commentaires

  1. Photo du profil de 6gale
    6gale il y a 11 jours
    Répondre

    En parlant des jeux de pichenettes, quand est-ce que le jeu Catacombs sort en VF ?

  2. matga il y a 11 jours
    Répondre

    Et Flick of Faith, on le trouve quand en boutique FR ?^^

    Plus de stock pour la VO chez Philibert 🙁

  3. Photo du profil de Natosaurus
    Natosaurus il y a 11 jours
    Répondre

    Un tel tapis néoprène aurait été un vrai bonheur dans Paleo, dont le plateau se trouve dans une valisette et qui souffre de pliage de la valise !

  4. abysse Hobby il y a 11 jours
    Répondre

    Je crois qu’une VF est prévue pour 2020….;-)

  5. Photo du profil de Astien
    Astien il y a 8 jours
    Répondre

    Hâte de rejouer à ce jeu 😀 !

    C’est du fun, du léger, tout ce qu’il faut pour passer un petit moment autour de la table entre amis ou en famille quand on a pas envie de se prendre trop la tête :).

Laisser un commentaire