Essen SpielMesse 2016 – Le jour 1 en mots et en photos

Ce retour à chaud est écrit à plusieurs mains, avec la journée d’Eolean et la journée de la team Ludovox.

Team Eolean

« 16 328 : c’est le nombre de pas qu’ose m’indiquer mon podomètre au soir de cette première journée d’Essen 2016 ! Et après plus de 12 kilomètres parcourus, le dos et les pieds sont fourbus mais les neurones sont bien chauds !

Alors bin sûr, je pourrais vous raconter une première journée d’Essen comme celui qui le découvre, dans sa folie, dans sa démesure, dans son effervescence à vous faire rougir un Efferalgan !

Mais je vais plutôt vous le raconter comme quelqu’un qui y vient pour la quatrième fois, les choses qu’on retrouve avec le sourire, celle qu’on retrouve avec le plaisir, les choses qui nous interpellent, les choses qui changent et même peut-être un petit coup de gueule. Hé ouais.

Bon, je précise que ce sont mes impressions (et celles de mon petit groupe), et le monde d’Essen est vaste ! Aussi, ne vous offusquez pas si vous ne partagez pas notre point de vue !

La première chose qui nous a marqué cette année, ce sont les files d’attente à différents stands (Japan Brand, Ozaku Brand, Repos Prod…) qu’on n’avait pas vu dès les jeudi matin les années précédentes. En tout cas, pas à ce niveau-là ! On avait bien remarqué depuis 2 semaines un certain rush sur les pré-réservations, aussi peut-être est-ce l’effet Apple qui a joué, mais nous avons été étonnés par le rush.

Corollaire : dès le jeudi midi, il y avait pas mal de jeux épuisés. Spielworxx et Japan Brand ont notamment été pillés.

Je ne sais pas ce que donnera l’affluence pour les prochains jours, mais il y avait quand même beaucoup de monde pour un jeudi et ainsi que le décrit le jeu « Essen the Game », il aura fallu éviter certains mouvements de foule. Cela étant, c’était quand même largement respirable.

 

Nous avons craint également de voir un hall 6 ou un hall 4 vide et sans âme comme nous avions pu le voir il y a 2 ans, mais ce ne fut pas le cas. Le hall 7 était un peu moins intéressant que l’année dernière, mais les hall 6 et 4 étaient tout à fait intéressants à parcourir avec nombre de prototypes ou de jeux auto-édités… et même avec quelques stars à rencontrer. On a notamment pu voir The arrivals (Martin Wallace) et Cottage garden (Rosenberg) dans le hall 4.

Bon, autant vous le dire, nous ne nous sommes pas assis durant cette première journée, tels des boulimiques ludiques, nous avons voulu tout parcourir, tout voir, et nous avons eu pour notre argent ! Demain, on s’assoit, et on test !

 

Pour autant, le ressenti, en tant que eurogamer patenté, c’est que nous avons un cru 2016 moins abondant au niveau de la quantité que celui de 2015. L’avenir nous dira si on aura la qualité bien sûr. Pour l’instant, dans nos sacs, il y a : l’Oracle de Delphes, Jorvik, Ave Roma, Valley of the kings : Last Rites, Great Western Trail, Round House, Mi Tierra, Scythe, Mea Culpa, Railroad Revolution (WYG ?), Terraforming Mars, et quelques autres.

Vous me direz, c’est déjà pas mal ! Mais je serai étonné que nous en achetions beaucoup plus demain ! On a eu la sensation d’être dans une année charnière. Il y a beaucoup de proto de jeux qui promettent beaucoup l’année prochaine (Lisboa, Brazil, Olaf…). Mais je demeure un éternel optimiste et il y a beaucoup de jeux que nous n’avons pas vus. Je sais que demain va me surprendre encore agréablement.

Par contre, et c’est mon coup de gueule, un jeu qui n’a pas fini dans nos sacs, c’est A la Gloire d’Odin. Je suis pour le moins indigné par le prix prohibitif demandé pour la version française du dernier-né d’Uwe Rosenberg. Asmodée le vend 100 euros. Oui oui, vous avez bien lu, 100 euros. A 20 mètres du stand Asmodée, Fueurland le vend en anglais à 60 euros ! Je l’ai même vu en allemand à 51,40 euros, photo à l’appui. Certes, une traduction a un coût, je l’entends. Mais 40 euros d’écart, c’est le prix d’un jeu neuf (Oracle de Delphes : 40 euros, Great Western Trail : 38 euros, et il y a aussi du matos). Je ne comprends absolument pas comment une telle différence de prix peut avoir lieu et serais curieux d’entendre les raisons de cette différence de prix. Bref, j’étais vraiment en colère.

Mais bon, ce n’est vraiment pas le plus important. Et à l’heure où j’écris ces lignes, depuis le stand Iello, la bonne humeur et la bonne ambiance est toujours de mise, les sourires et les passionnés sont partout autour de nous. Et c’est vraiment, au final, ce qu’on adore à la fin de cette première journée. Nous sommes des passionnés, dans un monde de passionnés, entouré de 150 000 passionnés et la joie d’être là se savoure !


Team Ludovox !

Essen, cet endroit vertigineux où l’on voit du jeu à perte de vue… La GenCon parait tout de suite plus petite : déjà ici, pas tellement de jeu de rôle. Le jeu de société règne en maître ! Voilà ce que nous avons vu et filmé (parce qu’en fait, on a vu bien, bien plus que ça) :

Touria, un jeu de gestion légère où nous avons le choix entre quatre actions : celles visibles depuis notre coin du plateau ! Elles sont indiquées par des tours que nous faisons tourner à chaque fois. Malin, original.

img_5309

 

Attraction, un jeu de pichenette avec des aimants. Simplissime, mais aussi très efficace.

Coin Quest, un jeu pas très joli, certes, mais plutôt malin. On planifiera des enchères de façon cachée pour les révéler en même temps, tout ça pour faire des collections de pièces rares.

This War of Mine. Succès Kickstarter du premier semestre, cette adaptation de jeu vidéo nous a mis dans l’ambiance sale et sombre de la guerre, vue du point de vue « de gens comme vous et moi, qui ne sont pas des chevaliers en armure blanche ». Coup de poing ; si la narration est aussi réussie qu’elle en a l’air, je vais me mordre les doigts de ne pas avoir soutenu ce projet.

img_5405

 

Scratch Wars et Planet Surprise, deux jeux à gratter. Oui, à gratter, comme une loterie qu’on achèterait en tabac. Planet surprise est un petit jeu où l’on explore un univers aléatoire en essayant de ne pas donner d’info pertinentes à ses confrères (et concurrents) explorateurs, et Scratch Wars est un jeu de cartes à collectionner qui se joue à l’aide d’une application. On se battra avec des héros que l’on équipera, soit sur une appli mobile, soit en physique. L’idéal étant un jeu hybride.

Martians : a story of civilisation. Trèèèèèès attendu, ce Red Imp. Il faut dire que Mars a le vent en poupe (après les vikings de 2015…) et que la versatilité et thématisation du jeu semblent s’allier pour créer une expérience forte. Solo, coop, semi coop ou compétitif, on a le choix !

Sail Away, un jeu Mattel. Oui, l’entreprise qui fait des poupées et des jouets se met au jeu de société. Avec un titre de Marc André, l’auteur de Splendor et Barony, et illustré par Pierô. Il s’agira de remplir des bateaux de marchandises de contrebande. Simple, efficace, semble pas mal du tout. A voir en jeu !

Behind the Throne. Là, il faut admettre que le radar fut déclenché par le nom des auteurs : on retrouve le même duo que derrière Mysterium. Ouep. Set collection au menu, avec un système de majorités malin et des pouvoirs  pour compléter tout ça.

La forêt mystérieuse, un jeu coop Iello pour faire travailler la mémoire. On traversera une forêt mystérieuse dans un tableau magique, et il faudra dépenser pile les bonnes ressources pour y parvenir, avec l’aide d’un mystérieux randonneur. Plutôt jeunesse, tiré d’une BD, bref, fort agréable aux yeux. 

Aeon’s End est un jeu de deckbuilding coopératif hautement modulaire avec plusieurs trucs sympa. D’abord, les ennemis à affronter jouent contre nous avec des mécanismes bien à eux, et nous devons gérer les menaces qu’ils nous font parvenir. Ensuite, nous aurons le loisir de planifier nos sorts, ce qui est plutôt intéressant pour effectuer chaînages et combos. Enfin, pas de mélanges interminables. Lorsque vous reconstituez votre deck, vous placez simplement votre défausse sur votre pioche. De quoi planifier ++. Très alléchant, très volumineux, très joli (mais beaucoup de texte en définitive).

 

Voilà pour ce jour un. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux !

33 Commentaires

  1. Chuck 14/10/2016
    Répondre

    J’attends de voir Potion Brew et Not alone ce matin. La suite sera jouée aux stands du hall 1. Enjoy Essen !

  2. Photo du profil de Grovast
    Grovast 14/10/2016
    Répondre

    Merci merci, j’attendais ce premier CR de pied ferme ce matin 🙂

    Eolean, ne me dit pas que vous n’avez plus de place dans la valise pour Yokohama (s’il en reste vu que c’est Japon Brand!) et Lorenzo Il Magnifico! (bon ce dernier on devrait pouvoir se le procurer après, m’enfin)

    Pour A feast for Odin, ça gueule sur BGG aussi. Asmodée n’est pas en train de se faire de la bonne pub…

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 14/10/2016
      Répondre

      On a des plans pour Lorenzo et A Feast for Odin. Yokohama est dans notre radar aussi, dans une priorité moindre 😉

      Bref, jour 1 et on a déjà fait du gros ! Là, premier rendez-vous du salon : Dark Souls. Ouep Ouep !

    • Photo du profil de eolean
      eolean 15/10/2016
      Répondre

      Lorenzo on l’a, il est de toute beauté et il sent très très bon ! Par contre yokohama était solde out 30 minutes après l’ouverture du salon. Pourtant nous sommes allés directement au stand de japon brand, mais déjà une queue phénomènale ! Et puis, pour être honnête, 50 euros pour un jeu aussi minimaliste, ça fait quand même mal :/ Du coup, on a pas fait la queue ^_^, on a fait celle juste à côté, chez ozaku brand pour repartir avec round house. A noter qu’ils ont eu un problème à l’édition et ils donnent une plaquette avec pour le jeu, donc faite attention à bien l’avoir si vous achetez le jeu  !

  3. Photo du profil de Dr_Chikenman
    Dr_Chikenman 14/10/2016
    Répondre

    Merci pour ce premier retour !
    Bien des choses pour vous occuper en perspective 🙂
    Effectivement le tarif français de À la Gloire d’Odin est difficile à comprendre. Ça mériterait sans doute une petite explication de la part des représentants d’Asmodée si vous allez les voir à leur stand ?

  4. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 14/10/2016
    Répondre

    Retrouvez toutes nos photos d’Essen sur les réseaux sociaux !

  5. Photo du profil de atom
    atom 14/10/2016
    Répondre

    J’espère que je ne vais pas regretter de ne pas avoir pledgé Aeon Ends.
    Oh je vois L’extension d’alchimiste, elle est a mouuaa la précieuse.
    Pour feast of odin, il me semble qu’il y avait la même polémique l’année dernière sur Russian Railroad.

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 14/10/2016
      Répondre

      oui l’année derniere German railroad a 40 chez filo/zman, et a 20 euros en allemand sans texte a 20m 😀

      GG asmo pour ce coup là ! Geek pigeon ?

    • Photo du profil de Wraith75
      Wraith75 17/10/2016
      Répondre

      Pour Aeon’s End, je t’en dirai des nouvelles, livraison a priori bientôt.

  6. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 14/10/2016
    Répondre

    Ah bin ça fait envie tout cela. Si vous passez par xhez White wizards, je veux bien savoir à quoi ressmeble hero realms (j’attends mon pledge avec impatience)

    This war of mine a l’air vraiment top.

    Et des nouvelles de Save the president Save the world?

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 15/10/2016
      Répondre

      On avait vu des flyers à la Gencon du côté de holy grail 😉 rien depuis !

    • Photo du profil de Wraith75
      Wraith75 16/10/2016
      Répondre

      Pour Hero Realms, j’ai récupéré sur place la moitié de mon pledge, c-à-d boîte de base, paquets avec les SG et les paquets des classes de persos. Le set de campagne et les deux big bosses suivront par voie normale.
      Ça a l’air très sympa, j’ai hâte de l’essayer.

      • Photo du profil de Wraith75
        Wraith75 17/10/2016
        Répondre

        Pour préciser d’ailleurs : janvier pour la seconde partie de la livraison .

    • Photo du profil de Wraith75
      Wraith75 17/10/2016
      Répondre

      Et c’était Rising 5, Outlaws et le proto de Musée (pas pu essayer, mais qui m’a bien accroché l’oeil, merci Vincent Dutrait =) ) en démo chez Holy Grail.
      A ce que j’ai compris, Save the President pourrait encore attendre pour son KS, peut-être après la GenCon 2017, mais en tout cas c’est a priori Musée qui sera la star du KS vers mai.Selon le choix du président US, on ne sait jamais qu’ils le rebaptisent « Kill the President » avec un mode où on joue les Kaiju 😉

      • Photo du profil de atom
        atom 17/10/2016
        Répondre

        Muséum, j’avais eu une explication a Parthenay et j’avais pas été séduit, un peu trop classique, certes méca bien intégré au théme, mais pas de coup de coeur. Rising 5 j’étais bien chaud, mais le truc du collector avec des figurines ça m’a complétement refroidi et au final je jugerais sur place a sa sortie en magasin. Je refrène mes envies Ks surtout quand elles font du tape a l’oeil (je parle des figouzes pas du super taff de Mr Dutrait).

  7. chaps 14/10/2016
    Répondre

    Oui très attendu Martians a story of civilization, mais aussi très décrié… Backers qui n’arrive pas à joindre l’auteur, des règles qui rendent le jeu injouable… Tout le monde se plaint de RedImp qui a tout bousculé pour Essen… En vrac ( mais vous qui êtes là-bas dites nous :

    – Des tokens « naissance », très vite on en a 3 et ensuite… On continue à en gagner alors qu’ils ne sont plus utile ! On accumule des tokens inutiles sur le plateau de jeu !!!

    – Les besoins en O2 et en soins, ho 2 technologies et on n’en parle plus… Mais où est passé cette sensation à la Agricola (hàlala il faut encore nourrir… c’est tendu), à la IKI (ho ma lutte contre le feu ! Ho il faut nourrir), là tout le monde les développent en début de partie et zou on n’en parle plus, même démarrage systématique et un point de jeu inutile… bigre…

    – Tout rapporte 3 PV… Y-a-t’il vraiment de la stratégie ou ma foi quoique l’on fasse on gagne des PVs et de toute manière 2 problèmes/3 sont résolus systématiquement dès le début…

    Bref ce jeu déchaine en ce moment les déception… Ludovox ! Détrompez-nous ! Vous êtes notre seul espoir… Car il semble ressortir que tout vient des traductions des règles totalement erronées à cause du rush sur Essen…

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 14/10/2016
      Répondre

      On a la boîte, mais on n’a pas ouvert le cello : là, on s’occupe du CR du jour 2 😉

  8. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 14/10/2016
    Répondre

    J aime vraiment bien ce genre dr reportage.si tu veu nous donner qq anecdotes sur » la vie a essrn » comme tu le fais au début, je suis preneur…

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 14/10/2016
      Répondre

      On a vécu une technique d’accroche un peu singulière : au beau milieu d’une allée, un type est venu nous parler d’un jeu. Toutes les pièces étaient collées sur son plateau. Il nous invite à venir nous asseoir à une table, mais dans sa halle et sur son stand. Oui, on s’est fait rabattre par un éditeur alors qu’on allait s’asseoir sur le stand d’un autre. Agressif, le marketing !

  9. Photo du profil de jtrourke
    jtrourke 14/10/2016
    Répondre

    C’est la photo de quel jeu, celle au dessus du titre ? Très joli en tout cas…

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 14/10/2016
      Répondre

      Martians: A story of civilisation, dont on parle plus haut en commentaire. Les abris sont un ajout cosmétique que l’on peut acheter !

  10. Photo du profil de Nelijah
    Nelijah 14/10/2016
    Répondre

    Merci pour ce retour, j’apprécie également que vous fassiez une petite selection de jeux qui vous a intéressé car les listes qui n’en finissent plus de nouveauté sont vite indigestes je trouve

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 14/10/2016
      Répondre

      Disons que la liste correspond – un peu – à ce qu’on a vu. En tout cas à ce qu’on a filmé. Il faut bien qu’on discute avec des éditeurs pour faire connaître notre boulot, aussi…

  11. Photo du profil de Zuton
    Zuton 14/10/2016
    Répondre

    Génial… le podomètre d’Eolean battra-t-il son record dans les jours qui viennent ?

    Vivement la suite…

    J’ai lu sur face de bouc que le prix de 100E pour la gloire d’Odin VF était une erreur… le jeu serait maintenant à 60E un ludophile l’ayant acheté à ce prix exorbitant s’est fait rembourser… en jeu seulement ! Vraiment scandaleux !

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 14/10/2016
      Répondre

      J’ai envie de dire que les erreurs arrivent à tout le monde. Après, là, l’erreur semble particulièrement flagrante…

    • Photo du profil de eolean
      eolean 15/10/2016
      Répondre

      J’avoue que je devais pas être loin du record là :p

      Pour la gloire d’odin, honnêtement, je me demande comment ils ont pu le mettre à ce prix là. Quand je suis repassé hier soir, j’ai discuté un peu avec le vendeur, je lui ai dit que je l’avais vu à 51, 40 euros (la version white goblins), j’ai dû lui montrer la photo, il ne voulait pas me croire ! Il m’a dit que ça dépassait le prix de production. Mais là il poussait le bouchon un peu loin quand même 😉

    • Photo du profil de Dr. Jacoby
      Dr. Jacoby 17/10/2016
      Répondre

      En même temps le mec est quand assez stupide pour payer 100 balles le jeu sans se poser de question, c’est sa connerie qui est scandaleuse pas l’éventuelle erreur d’étiquetage

      • Photo du profil de eolean
        eolean 17/10/2016
        Répondre

        Franchement je ne suis pas d’accord, une passion, ça ne se discute pas pour moi. Certes, 100 euros je trouve ça affreusement cher. Mais ce que j’ai trouvé le plus choquant, c’est la différence de prix. Il aurait été à 90 euros en allemand ou en anglais, j’aurai trouvé ça étonnant mais compréhensible de le voir à 100 euros en français. Alors oui, peut-être que du coup, tout le monde se serait fait enfler, mais voir 100 euros en français et 60 en anglais me choque plus que simplement un jeu à 100 euros (il suffit de voir conan, zombicide et consort).

        • Photo du profil de Dr. Jacoby
          Dr. Jacoby 18/10/2016
          Répondre

          ça fait quand même des années et c’est de notoriété publique que la différence de prix entre VO et VF chez Filosofia est démesurée et incompréhensible (surement basé sur le cours du safran) , et pourtant les gens continuent quand même à acheter, pourquoi ça changerait ? (sauf que là effectivement ils ont peut être poussé le bouchon un peu loin). Je ne parle pas de passion ou quoi que ce soit, juste d’un tout petit peu de bon sens et de retenue, même si à Essen ces  termes ne vont pas bien ensemble 😉

  12. Christophe 15/10/2016
    Répondre

    Pour Odin, il s’agit d’une erreur. Toute personne ayant acheté le jeu à 100€ se verra remboursé à la caisse. Le jeu vaut 60€ sur le salon. Ne soyez pas trop hâtif à la gueulante…

  13. LudiKev 15/10/2016
    Répondre

    Un petit conseil. Arrêtez-vous au stand de la Team Jocus pour découvrir le jeu « Sbires ».

    Vous ne serez pas déçus

    https://sbires.com/

Laisser un commentaire