Essen 2016 – Exclusif : Inside the Vox

Pour mon premier Essen avec Ludovox, j’ai pu voir comment se déroulait et s’organisait toute l’équipe pour couvrir un tel événement. Je me suis dit que quitte à découvrir le salon et l’envers du décor, autant le partager avec vous également.
J’ai donc profité de l’événement pour vous pondre un petit reportage photo « Inside Ludovox », histoire de vous faire vivre les choses de l’autre côté. Tous ces instants volés, ces photos que vous n’auriez pas pu voir (et pas dû voir !), des petits moments de vie partagés, quoi !

Cela dit, j’ai pris les photos avec mon appareil personnel qui ne vaut pas les appareils haute qualité que l’on utilise d’habitude, donc la qualité des photos n’est pas toujours au rendez-vous et je m’en excuse. Comme vous vous en doutez, je n’allais pas sur place uniquement pour ce reportage, mais avant tout pour aider l’équipe à la logistique. Aussi, il m’a parfois été difficile de « saisir l’instant » et cela l’aurait été d’autant plus complexe s’il m’avait fallu sortir un gros objectif à chaque fois, sans parler de l’encombrement lors d’un salon où nous avons déjà beaucoup de matériel (et de jeux) à transporter.

photo-inside-ludovox-essen-2016-jeu-de-societe-42

Le salon d’Essen, pour un joueur, c’est clairement du plaisir à l’état pur. Préparer ses listes de jeux à acheter, à essayer, et foncer jouer aux tables pour en profiter au maximum (surtout le jeudi et le vendredi qui sont les jours les plus agréables car moins peuplés). Mais pour l’équipe Ludovox, c’est beaucoup de boulot, condensé sur 4 jours, afin de rapporter des news, prendre le pouls du monde du jeu, et surtout tourner des tas de vidéos de présentations de jeux. Un week-end éprouvant, où paradoxalement nous n’aurons le temps de jouer à quasiment aucun jeu ! Mais c’est l’occasion d’avoir toute la galaxie ludique à portée de main durant 4 jours, il faut donc en profiter au maximum.

Pour Ludovox, la préparation d’Essen a commencé des semaines avant le salon, avec le repérage des jeux à ne pas manquer, les premières prises de rendez-vous importants, l’organisation de l’équipe (qui vient cette année ?) et la création de nombreuses fiches de jeu correspondant aux sorties. Ce coup-ci, nous sommes partis à 4 : Shanouillette/Marilyne, Umberling/Mathieu, Seagull/Nicola et moi-même (remplaçant Sha-man qui restait en France pour tenir la boutique) pour 6 jours de voyage au total, avec départ en voiture le mercredi matin, et retour le lundi soir.

Niveau matériel comptez au moins 4 caméras, 3 pieds pour les installer, plusieurs batteries de choc pour assurer leur autonomie, des tas de câbles et de cartes SD, des smartphones, des casques et des micros, plusieurs PC et tablettes pour pouvoir écrire et traiter les infos le soir en rentrant. Si on ajoute à cela, à boire et à manger pour tenir la journée, et tous les jeux que nous récupérions durant le salon, vous comprendrez vite pourquoi nous avions un petit chariot avec nous – toujours plein d’ailleurs – lors de nos déambulations. Sans parler du jeu-concours que nous proposions à nos lecteurs présents là-bas : une petite roulette à tourner pour gagner (notamment) des jeux que nous baladions avec nous !

 photo-inside-ludovox-essen-2016-jeu-de-societe-28

Essen, nous y allons pour la passion du jeu, mais surtout pour travailler et couvrir l’événement du mieux possible. En effet, le moindre temps de disponible sur le salon est utilisé pour tourner des vidéos. Nous privilégions les éditeurs non francophones car nous avons plein d’autres opportunités (tels que Cannes ou les journées pro des éditeurs) pour rencontrer les frenchies mais nous en choisissons toujours quelques-uns tout de même, notamment en fonction de ce que nous avons besoin et des conditions d’interview sur place. 

La sélection et la catégorisation des interviews se joue globalement selon plusieurs critères débattus par Shanouillette et Umberling qui discutent parfois longuement en amont, puis encore sur place. Avons-nous déjà parlé de ce jeu sur le site, y a t-il du neuf à en dire, pourrons-nous le faire prochainement ou non, d’une autre façon, d’une meilleure façon ? Est-ce un jeu qui a l’air sexy, est-il attendu, a t-il des chances d’être localisé ? Est-ce que ça ressemble à une petite perle indé, une curiosité marrante qui mérite qu’on en parle ? Pour être maintenus au courant, nos rédacteurs en chef sont toujours en alerte et ont des petites « oreilles » un peu partout, avec par exemple des contributeurs Ludovox qui leur rapportent tous les jours ce qu’ils ont vu d’intéressant.

Autre question importante avant d’installer tout le matos : qui peut (veut) nous présenter le jeu ? Le directeur marketing de la boîte (à voir), l’auteur lui-même (oui !), un animateur qui débarque (à voir), personne (on attend ou pas ?), etc. Il faut savoir improviser selon la situation et prendre le temps de briefer la personne à chaque fois. Faut-il poireauté sur place 35 minutes pour avoir l’interview, est-ce que ça en vaut la peine, pouvons-nous repasser plus tard, avons-nous d’autres rendez-vous dans le coin ? Comme dirait Mat, « c’est selon ». Mais il s’agit aussi de ne pas perdre trop de temps dans les déplacements. Le salon s’étend sur 70 000 m2 et on fait plusieurs kms par jour, alors on essaie d’optimiser nos mouvements comme dans un jeu de figurines, surtout les jours où il y a beaucoup de monde et où se mouvoir dans les allées devient un vrai parcours du combattant. 

Reste enfin les conditions techniques : avons-nous une table libre, avec assez de place, avons-nous assez de lumière, assez de recul pour installer nos cameras convenablement ?

Bref, il ne faut pas se tromper : une interview ratée est une interview qui ne passera pas sur le site. Autant dire pas mal de temps et d’énergie perdus pour tout le monde. 

En vérité, c’est un salon assez épuisant tant il y a à faire, et tant nous voudrions tout couvrir. Comme toujours, nous avons du faire des choix, visant ce qui peut plaire et intéresser, parfois au feeling d’un jeu qui semble sortir de l’ordinaire, tantôt prenant des risques, tantôt abandonnant des choses prioritaires à cause des conditions particulières du salon.

Au final, nous repartons avec des dizaines d’heures de rush à traiter et à monter en rentrant (du boulot pour Sha-man !), puis à sous-titrer (du boulot pour Shanouillette et Umberling !), et enfin à mettre en ligne (du boulot pour moi !) afin de vous l’apporter le plus rapidement possible. Mon bilan : ce fut un salon à la fois impressionnant, intense et éprouvant. Tous les sentiments s’entremêlent un peu !

Avant de vous laisser profiter des photos, je peux vous raconter à quoi ressemblait une journée type durant le salon, pour vous donner un petit aperçu du rythme pris :

  • 6h45 à 7h45 : réveil et douches
  • 8h00 à 8h30 : petit déjeuner et achat de vivres pour la journée
  • 8h30 à 9h30 : trajet de l’hôtel jusqu’au salon (compter 30 minutes de bouchon quand même, car il y a énormément de monde qui se rend à l’événement)
  • 9h30 à 12h30 : déambulation dans le salon, prises de vues, interviews, rendez-vous, discussions avec des gens du milieu… Environ 4-5 vidéos tournées par matinée.
  • 12h30 à 13h15 : pause casse-croûte, en plein air histoire de prendre le soleil – ou la pluie – selon les jours !
  • 13h15 à 19h : suite des rendez-vous et interviews. En moyenne 6-7 vidéos prises l’après-midi.
  • 19h à 21h : Apéro sur les stands éditeurs (que l’on remercie au passage pour les invitations). Le petit moment de détente de la journée, où l’on profite pour décompresser et discuter avec les animateurs, les auteurs, les éditeurs, les autres médias, etc. L’occasion aussi de retrouver des contributeurs Ludovox pour faire un debrief. Parfois ce créneau est utilisé par Shanouillette pour rédiger du contenu pour le soir ou pour récupérer des retours auprès des contributeurs. Cette année nous avions Wraith et Eolean qui ont fait des heures sup’ pour nous, encore merci ! 
  • 21h à 22h30 : trajet retour + pause chez Burger King pour manger un morceau rapidement. (Oui on est en Allemagne et on ne mange pas très local. On fait dans l’efficace, optimisant les temps d’attente et de trajet !).
  • 22h30 à 01h00 : retour à l’appart. On fait le tri dans les cartes de visite, on regarde le planning du lendemain, parfois il faut le repenser un peu. On range de côté les jeux récupérés la journée, importons les photos et vidéos du jour, vidons les cartes mémoires et rechargeons les batteries pour le lendemain. Les deux rédacteurs commencent leur deuxième journée en entrant le compte rendu de la journée pour pouvoir le poster le soir même. Certains coups, on débute aussi le montage. 
  • 01h00 : dodo… Enfin, si tout va bien ! En cas de problèmes techniques (liés à l’import des vidéos, au réseau internet, etc) l’heure du coucher de certains d’entre nous peut être plus proche des 4H du mat’. 

 

Sur ce, voici les photos :

 

 

Et voilà pour cet Essen 2016 ! Vous pouvez maintenant profiter du fruit de tout ce travail avec les vidéos qui sont publiées progressivement.

 

Prochaine mission : Cannes !

15 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 10/11/2016
    Répondre

    Très bonne initiative que cet envers du décor. Et un coup de projecteur mérité sur ceux  qui en font un max pour nous livrer tous les jours des nouvelles du jeu.

  2. Reixou 10/11/2016
    Répondre

    Yeah merci.

    Vous faites bien de mettre en valeur tout le boulot et la logistique que ça représente.

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 10/11/2016
      Répondre

      Ah Reixou je vois que tu n’es pas arrivé à te connecter (on a des petits soucis de plugin en ce moment). En cas de soucis, passes en direct par ici : http://ludovox.fr/wp-login.php

    • Photo du profil de Seagull
      Seagull 11/11/2016
      Répondre

      Le plus difficile à imaginer quand on est pas sur place c’est la superficie, et passer d’un stand au Hall 7 a un stand au Hall 1 ou 3 peut vite prendre plusieurs dizaine de minutes, surtout quand c’est plein.

      L’experience nous permet également d’éviter de reproduire certaines erreurs, par exemple cette année on a pas perdu la voiture dans le parking 😉

  3. Photo du profil de Jeffyciacos
    Jeffyciacos 10/11/2016
    Répondre

    Sympa tout ça! Comme ça on voient que vous êtes des vrais gens, en fait 😀 Avec des jambes et des manteaux! Eheheh

    Au delà de toute programmation, vous vous arrêtez parfois pour couvrir un jeu, juste sur un coup de tête / cœur? Un jeu dont vous ignoriez l’existence et qui vous fait de l’oeil en passant devant le stand, par exemple!

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 10/11/2016
      Répondre

      Et oui des vrais gens avec de la vraie fatigue 🙂 Pour répondre à ta question, c’est un peu dit dans le reportage, en effet on reste ouvert aux surprises, c’est pour cette raison que se blinde pas de rdvs, et qu’on aime naviguer dans les allées plutôt que se poser sur un stand à nous !

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 10/11/2016
      Répondre

      En effet, je ne détaille pas toutes nos journées, car cela serait un peu fastidieux, mais on a à peu près 2 tiers de jeux vus suivant un planning ou des RDV, et 1 tiers qu’on fait sur un coup de tète ou un bon feeling. Cette année par exemple nous nous sommes arrêtés sur le stand Russe de Gaga Games qui ont l’air de faire d’excellents jeux, et nous en présenterons 2 : Steel Arena et Gentleman’s Deal. Il y a aussi Oversears qu’on a fait un peu nez et qu’on est très content d’avoir couvert. Tout plein de vidéos à venir bientôt.

      • Photo du profil de Umberling
        Umberling 10/11/2016
        Répondre

        D’ailleurs j’ai fait ma première partie d’Overseers y’a pas longtemps, c’était plutôt pas mal et assez fluide. Just Played à venir !

      • Photo du profil de Jeffyciacos
        Jeffyciacos 10/11/2016
        Répondre

        Eheh, vous avez bien raison! Et je crois que c’est ce qu’il faut, en ce moment, dans le monde du jeu! Des découvertes! Et c’est quelque chose que vous faites assez bien. Parce que ça devient vite redondant, sinon, globalement sur la toile.

        L’undergrouuuuunnnd c’est coooool.

        Je me demandais justement ce que c’était que cette photo de Steel Arena… Hâte de voir ça 😉

        Overseers à l’air super original aussi, visuellement! Mais perso, les cartes à pouvoir j’en ai ras le coquillard… marre de voir ça dans 9 kickstarter sur 10… :/

        • Photo du profil de atom
          atom 10/11/2016
          Répondre

          il est sympa Overseers, les pouvoirs c’est limité c’est juste son perso de départ qui en a un de pouvoir (j’attends mon Ks).

  4. Photo du profil de LeGrub
    LeGrub 11/11/2016
    Répondre

    Sympathique reportage ! Merci pour votre couverture du Salon !

  5. Photo du profil de Seagull
    Seagull 11/11/2016
    Répondre

    Sur toute les photos j’ai la tête de quelqu’un au bout du roulot ! Mais super cet article, j’aime bien l’idée de montrer l’envers du décors. Sur Essen notre pire ennemie étaient les déplacements, il faillait donc les optimiser et abandonner 2 hall d’exposition le samedi car trop plein.

    Pour l’anecdote sur la photo du Tetris voiture il n’est pas préciser que l’on a du confier des boîtes à d’autres Lyonnais véhiculé et que le moindre compartiment de la voiture était rempli (sous les sièges, avec la roue de secours, etc…). Si certains se demande pourquoi l’on privilégie du matériel vidéo « discret » c’est essentiellement pour être le plus mobile possible sans impacted la qualité.

    Enfin pour le 360, j’espère que cela a plus et que l’on pourra renouveler l’expérience en mieux.

  6. sony69 14/11/2016
    Répondre

    Sacrée organisation!

    Pour la qualité des photo, a part quelques unes avec du grain, c’est plutot réussit! C’est vrai qu’idéalement, il faudrait une personne dévouée a ça, mais il prendrait une place de plus dans la voiture, donc moins de place pour le matos et les jeux…

    Et puis la compression en format web ne doit pas aider pour garder de la qualité…

    J’ai des questions d’ordre organisationnelles et financieres :

    les jeux que vous ramenez sont ils offerts par les auteurs/editeurs/distributeurs? (rayez la mention inutile)

    qu’en faites vous ensuite? Parce qu’a force, vous allez pouvoir concurrencer Trollune et Archichouette…

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 14/11/2016
      Répondre

      Merci !

      Aujourd’hui, la plupart des jeux nous sont donnés, nous les ramenons chez nous, et faisons le tri : toi tu vas passer par la case Ludochrono, toi tu vas passer direct par la case JP/Test, ils sont alors envoyés à nos testeurs en fonction de leur profil et de leur capacité à tester le jeu rapidement. On tâche de produire au moins un contenu écrit ou vidéo pour chaque boîte. Il arrive que des fois les éditeurs nous donnent une boîte juste pour nous remercier d’être passés et d’avoir tourné l’interview.

Laisser un commentaire