Escape : Quest – l’extension number two

Escape : Quest – l’extension number two

Tandis que la 1ere extension du jeu de société délirant Escape sort chez nous (à savoir Escape Illusions qui contient deux modules d'extensions pour le jeu de base, soit 12 nouvelles pièces et ce qu'il faut pour un sixième joueur, tout ça pour environ 30 pièces européennes oui mais gratis jusqu'à la caisse), la 2e extension est annoncée par l'éditeur Queen Games qui décidément, ne chôme pas  !
L'extension était déjà disponible à Essen : la totale pour 49€ !

Cette extension pourra être bidouillée avec la 1ere, elle pourra s'auto-bidouiller elle-même aussi, puisqu'elle comporte deux modules, que vous intégrez ensemble, ou pas, selon vos joueurs, votre humeur, votre sens du challenge, tout ça tout ça.

En ouvrant la boite vous trouverez donc :

– Le module des quêtes : en plus de l'activation des gemmes, les joueurs doivent maintenant accomplir des quêtes spéciales avant de pouvoir quitter le temple.
A la mise en place, on mélange des tuiles de quêtes séparément, et 1 à 3 d'entre elles sont ensuite intégrées (à l'aveugle) au reste des tuiles. Cela signifie que vous ne savez jamais quels défis vous aurez à relever. C'était trop linéaire, trop facile ? Et bien voilà qui devrait vous donner un peu de fil à retordre !

– Le module des personnages : voilà une idée bien sympathique à priori (qui nous fait penser à Zombie 15' qui va sortir dans quelques mois si tout va bien) désormais chaque joueur joue l'un des six personnages proposés, chacun ayant une capacité unique.
Choisissez parmi le Doc, le Mécanicien, l'Explorateur, le Prêtre Noir, Monsieur Muscle et le Mentaliste. Oui, que du beau monde. Chaque personnage propose donc deux capacités uniques et vous en choisissez une au début du jeu.
Vous vouliez plus de rejouabilité ? Et bien voilà !


Voici les cartes compétences des 6 personnages.

Reste à savoir si votre Escape sera bien rentable une fois que vous aurez acheté le jeu de base et ses deux extensions à près de 30 euros, mais ça, "c'est vous qui voyez" comme on dit chez nous !

Laisser un commentaire