Dudab, le 6 qui saute

Le 9 mai 1969, à deux kilomètres de la frontière nord du Laos, La 101ème Division d’Infanterie de l’armée américaine progresse vers la colline 937. Pour eux c’est une simple reconnaissance. Pour les Viêt-Cong, la colline 937 est une zone stratégique. La dizaine d’appelés de la 101ème Division, peu formée au combat, devait effectuer cette mission de routine en moins de deux heures. Ils résisteront héroïquement pendant neuf jours.

Ce jeu ne raconte pas leur histoire.

dudab --md

Dudab 

Dudab est un jeu roumain hongrois de Hegedűs Csaba qui s’avère avoir convaincu des gens comme Tom Vasel, donc quand on a les règles toutes traduites sous les yeux, on se dit qu’il faut en parler. 

Il s’agit d’un jeu de cartes quelque part entre le Six qui prend et le Uno mais il situe son thème en pleine préhistoire.

On va jouer autant de manches qu’il y a de personnes autour de la table et le premier joueur sera celui avec les cheveux les plus hirsutes. Tiens, faudrait que j’y joue maintenant moi.

Dudab 0_md

Vous avez donc 64 cartes numérotées et chacune a trois attributs :

● Couleur : rouge, jaune, vert, bleu
● Symbole : paume de main, mammouth, gourdin, fourrure
● Valeur : 1, 2, 3, 4 

En plus de ça, vous aurez des cartes Shaman colorées et 8 cartes Dudab. Avant de se lancer, on va donc mélanger toutes ces jolies cartes et en donner 3 à chaque joueur. On en révèle aussi 2 ou 3 – selon le nombre de joueurs attablés -. Ces cartes-là sont placées de façon bien visible pour tous, au centre, elles sont en fait les départs de colonnes. On forme une petite pioche juste à côté avec ce qui reste, comme sur l’image ci-dessus.    

Bon maintenant on joue

À votre toududab 3 mdr, c’est pas compliqué, soit vous jouez une carte de votre main soit vous piochez une carte (notamment si vous n’avez rien à poser, c’est utile). 

Le truc c’est que vous n’avez pas le droit d’avoir moins de deux cartes en main, ni plus de cinq. Si vous avez moins de 2 cartes en main à la fin de votre tour, vous devez piocher une carte ; si vous avez plus de 5 cartes, vous devez mettre la/les cartes en trop dans votre pile de cartes perso à vous que vous avez dans votre coin qui est votre territoire à vous rien qu’à vous que vous avez. Aheum, je crois que c’est bien clair là.

Donc pour poser une carte sur une des colonnes, votre carte peut avoir une couleur ou une différente différente de la carte précédente mais sa valeur doit être supérieure ou inférieure d’exactement 1.

Si la carte posée est la 6ème de la colonne, vous devez prendre les 5 premières cartes pour les poser sur votre propre pile de cartes (vous savez votre pile perso que vous avez dans votre coin à vous). Toutes ces cartes vous rapporteront des points à la fin. Puis, la 6ème carte sera le première carte de la nouvelle colonne. On a beau être à l’âge de pierre, on sait faire des colonnes. 

– Pierre ?
– Présent.
– Pierre ?
– Présent.

 

Si vous posez une carte Shaman, le joueur suivant doit y réagir. Il peut poser une autre carte Shaman de n’importe quelle couleur, ou il peut poser une carte Joker : c’est la Dudab, il la pose par dessus le Shaman et annonce alors un attribut (couleur, symbole ou valeur) ou il révèle la première carte de la pioche, il la place ensuite dans la défausse et il pioche autant de cartes que la valeur inscrite sur la carte révélée. 

La manche se termine immédiatement lorsqu’un joueur a pris la dernière carte de la pioche. Vous devez ensuite passer au décompte des points. Et c’est là qu’on se rend compte que c’est finaud. 

Déjà s’il vous reste des Dudab en main, elles valent chacune 5 points. Puis, vous allez faire des paires avec les Dudab et les Shaman : elles seront défaussées et compteront pour du beurre. Ensuite vous devez joindre à chacune des cartes Dudab restantes une carte numérotée de votre propre pile de cartes. La valeur totale des cartes numérotées jointes aux cartes Dudab vous ferra des points négatifs !

En plus de ça :
● Vous marquez +5 points pour chacune de vos cartes Shaman. Ha, je savais bien qu’elles étaient gentilles elles. 
● Et vous marquez autant de points positifs que la valeur totale des cartes numérotées restantes (entre +1 et +4 chacune).

Ha ! Pas si bêbête hein ? 

dudab_md

Sachez que le jeu était présent à Essen pour 10€ – bon, ça vous fait une belle jambe maintenant que c’est passé, mais tout de même ça vous fait une idée du prix. Et puis, si ça vous intéresse, vous pouvez toujours tenter votre chance en écrivant ici : info@a-games.hu. 

> La fiche avec les règles en VF

Un jeu de Hegedűs Csaba
Edité par A-games (Board Game Publisher)
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 2014
De 2 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

4 Commentaires

  1. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 14/10/2015
    Répondre

    Tout d’abord merci pour cette news dame Shan !

    Mais je pense que vous avez dû être troublée par l’étonnante ressemblance qu’il y a entre le Shaman du jeu et le votre de Sha-man, car en fait c’est un jeu hongrois 😉

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 14/10/2015
      Répondre

      De rien 🙂 Merci à vous !

      Et oui j’étais complètement troublée – déjà j’ai réussi à écrire « Shaman » comme il faut, c’est bien.

      C’est corrigé. 🙂

  2. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 15/10/2015
    Répondre

    Testé à Essen, où il était bradé 6 euros le dimanche. Je ne sais pas si c’était la fatigue, le trop de jeux testés, mais je l’ai trouvé complétement inintéressant, à en vouloir que que la pioche se finisse le plus vite possible. Dans le même style, il y avait OMG (Oh My God), plus simple, plus rapide et joliment illustré.

Laisser un commentaire