DIE CREW : Reist gemeinsam zum 9. planeten

Chers membres de l’équipage, vous voila à bord du vaisseau qui va tenter de vérifier l’existence de cette 9ème planète du système solaire. Non, pas Pluton, une autre justement !

Avant le décollage, un petit Team building : On distribue les 40 grandes cartes aux membres de l’équipe, on tire une petite carte mission, puis l’un d’entre nous se porte volontaire pour la lourde tâche de remporter le pli comprenant cette carte précise. Ça c’est la mission 1.
Les missions tout au long du voyage de la Terre aux confins du système solaire vont se corser, il y aura ensuite plusieurs cartes à remporter dans nos plis, sans qu’elles soient forcément choisies par le joueur. On perd la mission si un autre joueur que celui désigné pour la tâche remporte le pli où se trouve une carte de la mission.

die crew jeu

Ground control to Major Tom

Pour relever les missions, il vaudra mieux avoir un peu tapé le carton auparavant. Les parties de coinche chez mémé ou le tarot à la fac vont enfin vous être utiles. Car l’équipage est solidaire, l’équipage compte sur vous ! Oui, Die Crew est un jeu de pli coopératif. C’est fou, pli et coopératif dans la même phrase ! Est-ce que Thomas Sing est le premier à nous proposer cette expérience ?

Il vous faudra bien quelques tours, voire quelques missions ratées avant de vous défaire de cette envie de remporter le plus de plis, et de jouer pour le groupe. D’autres jeux nous avaient préparés à ne pas gagner tous les plis, la Dame de pique, les 7 sceaux ou Eternity où nous devons faire le nombre de levées que nous avons choisi. Dans Die Crew il s’agit surtout de faire remporter le pli à la bonne personne et au bon moment. Certaines missions, plus aux alentours de Mars, donneront un ordre de résolution des plis.

Can you hear me, Major Tom ?

On ne communique pas entre astronautes dans nos combinaisons spatiales, c’est bien connu, heureusement, on a une radio. Pas de communication verbale donc, mais le jeton radio va nous permettre de donner un indice chacun pendant la manche, au moment opportun. Un message à faire passer qui fait penser à Kreo ou Hanabi. Une carte est révélée et le jeton radio permet de dire si c’est la plus haute de sa main, la plus basse ou la seule qu’on a de cette couleur. Les habitués des jeux de cartes pourront également faire des appels, annoncer leur jeu dans leur défausse. Et oui, on n’est pas obligé de couper à l’atout, on peut se défausser, et ça aide ! 4 couleurs chacune allant de 1 à 9, plus 4 atouts. La valeur la plus forte de la couleur demandée remporte le pli.

die crew j2s

You’ve really made the grade !

La mission parait parfois impossible : par exemple, un joueur doit faire un pli en prenant le 6 bleu. Il a annoncé avec son jeton radio qu’il n’a que le 5 sec en bleu, et là on se dit qu’il va falloir faire s’emboiter une interface carrée avec une interface circulaire. Mais oui, ces choses là arrivent dans les fusées ! Impossible semblait-il, et pourtant on y arrive ! La satisfaction d’avoir réalisé un truc incroyable, là, tous ensemble, envoie une bonne dose de dopamine. On n’est pas loin de l’émotion que peut procurer The Mind. Et se sentant forts, là tous ensemble, on va continuer à faire avancer le vaisseau et on accepte la mission suivante, différente, un nouveau truc impossible à résoudre. On méprise le danger dans notre équipage. Parfois ça se passe bien, il suffit de dérouler le jeu. Faut pas les rater les manches faciles, c’est pas si souvent.

die crew dos

Faire défiler les étoiles

L‘aventure se déroule en 50 missions. On peut ne jouer qu’une mission, 5 minutes de partie. Chaque mission est une petite avarie, ou un gros problème, elle nous raconte l’histoire du vaisseau, de l’entrainement avant de monter dans la fusée, jusqu’à notre destination. L’histoire n’est pas juste un prétexte pour faire tourner la mécanique ; si on prend le temps de lire la mission à l’équipage, on verra les étoiles défiler autour de nous, et ça devient carrément épique vers la fin.

Thomas Sing est un auteur allemand qui n’a que quelques titres pas parus en France à son actif. Die Crew est sorti chez Kosmos en allemand, une règle est disponible en anglais. Il faudra attendre sans doute 1d8 semaines avant de le voir localisé chez nous. Il semble que Iello soit sur le coup. [Ndlr – prévu pour été 2020]

Le jeu est dimensionné pour 3 à 5 joueurs. À 5, c’est un peu plus costaud. L’auteur rajoute une variante à 2 joueurs avec une IA comme troisième joueur. Il propose aussi aux débutants de commencer en mode Détresse qui permet de drafter une carte à son voisin, dévoilant ainsi un peu son jeu et permettant de faire des coupes.

Une forte envie d’y rejouer, de finir les missions, d’emmener le vaisseau vers l’infini et au-delà, ou refaire un tour dans un coin de l’espace car lors d’une nouvelle partie, les problèmes à résoudre ne sont pas composés des mêmes atomes. L’auteur nous parle de 42 trillions de combinaisons possibles, un hasard ?

7 Commentaires

  1. Ytrézius il y a 22 jours
    Répondre

    Rarement un jeu de pli ne m’aura semblé aussi épique qu’en lisant cet article! Ca donne envie! 😀

  2. Photo du profil de Umberling
    Umberling il y a 19 jours
    Répondre

    Wow, hâte d’en tâter ! Et merci de l’article (et tant qu’on y est, bienvenue sur le site pour ta première chronique !).

  3. Photo du profil de Natosaurus
    Natosaurus il y a 19 jours
    Répondre

    merci ! Quel upgrade de passer de l’autre côté des lettres !

    Pour le moment le jeu n’est plus dispo chez Kosmos.

  4. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette il y a 19 jours
    Répondre

    Oui, bienvenue à bord ! <3

    Pour info, Iello annonce été 2020 ! Le nom allemand ne devrait pas être gardé 😉

    • Ytrézius il y a 19 jours
      Répondre

      Peut être le passeront ils en version anglaise: « The Crew » à la manière d’un « The Mind » ou « The Game » (on est sur un style de jeu se rapprochant…). Ou ce sera juste « L’Equipage » mais je trouve ça très moche!^^

  5. Photo du profil de Groule
    Groule il y a 19 jours
    Répondre

    Tout aussi impartient de voir ce que ça donne. Un nouvel outsider coopératif !

  6. Carole il y a 9 jours
    Répondre

    Je confirme, un jeu très addictif !! Certaines missions passent parfois toutes seules, et à l’inverse devoir s’y reprendre à plusieurs reprises à d’autres manches.

Laisser un commentaire