Dice Tower Awards : and the winner is…

Les noms des gagnants du Dice Tower Awards ont été révélés !

Dice Tower est à la base un site américain spécialisé dans les reviews vidéo et les podcasts sur les jeux de société, proposé par Tom Vasel.

 

dice tower

 

Un panel de 100 personnes triés sur le volet déterminent les jeux candidats au prix du Dice Tower. Une liste de jeux est composée après quoi les gens peuvent voter jusqu’à trois fois, toutes catégories confondues, sachant que chaque votant est catégorisé selon ses goûts et ses connaissances spécialisés. On se retrouve avec 300 jeux qui ont tous un certain total de points, puis on classifie les jeux par catégorie et on prend les 5 jeux qui ont le plus de points dans chaque catégorie pour établir le palmarès. 

 

Jeu de l’année et meilleur coopératif

Pandemic Legacy: Season 1 de Rob Daviau, Matt Leacock

 pandemie legacy jeu de societe

 

Meilleur Petit Editeur

Stockpile de Brett Sobol, Seth Van Orden

Stockpile  box d

 

Meilleur jeu d’ambiance et meilleur jeu familial

Codenames de Vlaada Chvátil

22303-codenames-500x400

 

 

Meilleur illustration

Ashes: Rise of the Phoenixborn (de  Isaac Vega) illustré par David Richards et Fernanda Suarez

ashes

 

Meilleur matériel et meilleur jeu stratégique

Blood Rage de Eric M Lang

NEWS-brOK

 

 

Meilleur jeu d’un nouvel auteur ; Jeu le plus innovant ; Meilleur jeu thématique

T.I.M.E. Stories (Peggy Chassenet et Manuel Rozoy)

base-box

 

Meilleur jeu à deux

7 Wonders: Duel de Antoine Bauza et Bruno Cathala

jeu de societe 7 wonders duel

 

Meilleure ré-édition

Through the Ages: A New Story of Civilization de Vlaada Chvátil

TTA

 

 

Dans l’ensemble, pas de grosse surprise dans ces lauréats, on retrouve les habitués des derniers podiums (Codenames, 7 Wonders, TIME Stories, Pandemic Legacy…) mais notons que la catégorie meilleure « petit éditeur » est intéressante pour ce qui est de donner un coup de projo à des jeux que l’on croise justement peu dans les divers prix ludiques.

Un grand bravo à tous et en particulier à TIME Stories qui rafle la mise dans un certain nombre de catégories même si le « jeu de l’année » revient une fois encore au Legacy de Rob Daviau et Matt Leacock. Soulignons que le père Vlaada réussit le coup de force d’être représenté dans le palmarès via deux jeux totalement opposés ! Pour prendre connaissance de tous les titres sélectionnés, c’est par ici que ça se passe.

 

 

 

17 Commentaires

  1. Photo du profil de Nelijah
    Nelijah 11/07/2016
    Répondre

    Je ne peux qu’approuver ce sondage, et d’ailleurs même si je le faisais pas tout le monde s’en foutrait^^

  2. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 11/07/2016
    Répondre

    voilà l occasion pour VOUS, lumières ludiques, d’éduquer les foules (moi).

    J ai déjà regarder des videos de Tom Wasel…et franchement, ben bof, ce mec, il aime tout. en gros je vois pas où il est pertinent.

    Mais vu que Le vox relaie ses choix, c est que doit y avoir quelque chose…

    bref qui veut m aider à me coucher moins bête ce soir ?

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 11/07/2016
      Répondre
      • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
        TheGoodTheBadAndTheMeeple 11/07/2016
        Répondre

        franchement, ce n’est que mon avis mais il aime clairement pas tout. Il aime les jeux trash en genéral avec quelques exceptions pour les euros qui ont un vrai thème. Il aime l’interaction.

        Par ailleurs, c’est un prix qui fonctionne sur une selection faite par les joueurs de 5 titres par catégorie. Ensuite, la team Dice Tower = ils sont bien 10 a 20 testeurs et notent, sauf Tom Vasel, qui est le boss.

        Autour de lui tu as un trasher et un euro (Sam Healey) et un gros eurofan (Jason L. réputé pour tout aimer) et euro familial + jeux de cartes (Zee Garcia)

        La team revoit tellement de jeux que c’est pour moi la référence d’inspiration de très loin. Mais y a certains reviewer que j’ecoute plus que d’autres (Tom, Zee, et le gars de Board Game Browl notemment. Question de gouts)

        J’ai acheté Stockpile sur sa review, et certains savent que je lache rarement 55 Euros dans le vent pour avoir un jeu indé dont personne ne parle. Résultat, ça reste mon top 3 jeux depuis Essen. D’ailleurs je m’adresse aux éditeur francophones. Editez ce jeux, vous ne le regretterez pas, c’est une perle.

         

        Après, le prix est très consensuel je trouve, mis a part Stockpiles dont je soupconne Tom Vasel d’avoir tranché en sa faveur car il y avait égalité avec Between Two Cities. (Pour ca faut avoir écouté la retransmission de l’annonce en direct)

        Cette année 10 titres se partagent 95% du gateaux des prix… Un peu dommage pour les milliers d’autres… A Quand un prix des jeux petites productions qui ne testent QUE ceux-ci ?

        • Photo du profil de fouilloux
          fouilloux 11/07/2016
          Répondre

          En même temps, c’est dur de faire un prix non consensuel: « On va récompenser les jeux biens, mais pas ceux qui ont bien marché, et aussi pas ceux qui ont déjà eu des prix sinon on est consensuel ». Au final ça ne veut plus rien dire: « Je vous conseille ce jeu, il est trop bien pour avoir eu beaucoup de prix » ou alors « je vous conseille ce jeu, il a eu le prix des ‘ jeux bien dans une sélection où les meilleurs jeux ont été enlevés’.

          Si des jeux plaisent à un large public, c’est pas anormal qu’ils raflent tous les prix généralistes.

          • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
            TheGoodTheBadAndTheMeeple 12/07/2016

            Non je ne suis pas trop d’accord. Si les jeux ont été sélectionnés c’est parce qu’ils ont été joué par ceux qui ont voté, et ceux ci y ont joué car ils ont eu la publicité nécessaire et l’information nécessaire pour s’y intéresser.

            Quand il sort + de 1000 jeux par an, seuls ceux qui ont un bon battage médiatique sortent du lot, sont plus achetés, parmi les bons jeux et font partie des prix. Avec quelques outsiders.

            A-t-on entendu parler aux US de Lignum ? de Ponzi Scheme ? de Glastonbury ? Non, on entend parler de ce qu’on peut acheter dans le pays. Au contraire, qui connait Stockpile ou Paperback en France ? deux petits KS intimistes excellents mais introuvable ?

            Il en existe des pelles comme ça…

          • Photo du profil de fouilloux
            fouilloux 12/07/2016

            Let’s agree to disagree.

            Cette idée que les jeux à succès ne le sont que parce qu’ils ont de la bonne com’ et que les « meilleurs » jeux sont ceux qui sont underground, je ne la partage pas du tout. C’est d’une part pas très gentil pour les éditeurs : c’est leur boulot de trouver les perles dont tu parles. Si ces jeux n’ont pas le battage médiatique qu’ils méritent, c’est donc que les éditeurs sont mauvais? D’autre part, pas très gentil non plus pour ceux qui font ces prix là, et qui connaissent peut être les jeux dont tu parles, on en sait rien.  Encore une fois, c’est un peu leur taff. Ils sont donc mauvais aussi?

            Ce genre de point de vue me donne l’impression qu’on bascule dans une logique de « y’a les connaisseurs et y’a les autres », et ça, très peu pour moi.

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 11/07/2016
        Répondre

        Oui c’est aussi le mec connu pour avoir jeté une boite de Vasco de gama depuis le toit de sa maison, alors dire qu’il « aime tout » c’est aller un peu vite 😉  mais c’est surtout qu’il a une équipe avec lui et certains de ses reviewers sont intéressants, et les débats qu’il peut y avoir entre eux le sont encore plus.

        Enfin le fait est que ce prix-là n’est pas « le sien », mais celui de 100 personnes triées sur le volet.

        Côté « j’aime tout » on me reprendra plus à citer du Radho par contre.

        • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
          TheGoodTheBadAndTheMeeple 11/07/2016
          Répondre

          Oui Radho, franchement, il est emballé par tout et n’importe quoi, c’est dingue. C’est trompeur. Mais il explique bien mais tres longuement.

        • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
          TheGoodTheBadAndTheMeeple 12/07/2016
          Répondre

          non, mon propos n’est pas de taper sur les éditeurs. Mais remarquer que la qualité d’un jeu ne se mesure pas à sa promotion ni à son éditeur (a priori).

          Imagine que tu es un auteur de jeu, tu proposes ton jeu a 20 éditeurs, le premier qui repond est un tout petit editeur dont tu sais qu’il n’aura pas les moyens de le tirer en grand nombre et d’y mettre un gros budget design, que fais-tu ? Ben certains signent d’autres non.

          Tout ça pour dire que certains bons jeux sortent de grands éditeurs en grandes pompes et gagnent des prix, mais certains aussi bons jeux sortent de petits éditeurs avec peu de moyen et passent inaperçus (ils donnent leur maximum la n’est pas le propos). Exemple: Hanabi a été publié chez le tout petit éditeurs les 12 singes en premier, ce n’est pas cette version qui a eu le Spiel, et je doute qu’ils aient gagné le moindre sous dans l’affaire, pourtant ils ont pris le risque d’éditer un futur Spiel.

          Rien a voir avec etre connaisseur ou pas. Mais simplement qu’un jeu ok avec un bon gros buzz pourra sembler bon (et décevoir) alors que 90% des jeux (bons et mauvais) de petits éditeurs étrangers sont tout simplement ignorés car introuvables/jamais recu de promotion.

          Donc d’un point de vue purement ludique, notre vision est clairement biaisée par la promotion des jeux, par leur disponibilité en catalogue, et donc en boutique. N’oublions pas que le plus gros vendeur de jeux = les boutiques en dur n’ont en général jamais accès à d’autres catalogues que les catalogues Français.

          Se vendent les jeux qui sont en catalogue, les autres sont anecdotiques. C’st la loi du marché.

  3. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 11/07/2016
    Répondre

    merci..il est vrai que je n ai regardé qu une 10/20 de videos. Sur bcp moins de visionnage j ai préféré Boardgame Brawl, j ai préféré son ton (j ai peut être eu la chance de tomber sur les « bonnes »).

    Je n ai pas parlé du choix de ses prix. je suis même d’accord en partie avec lui. Je parlais juste du monsieur et de sa réputation, qui semble donc méritée

    perso, j’attends comme dans tout bon évènement le off… hein Goodbad, on s y met ?

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 12/07/2016
      Répondre

      on se met a quoi ? a faire un prix underground ? ce serait cool, mais il faut juste un temps infini, et faire l’impasse sur tous les bons blockbusters ^^ Il faut aussi etre pret a tester plein de bouzes. Sur ce sujet dans le Blender hebdomadaire, Zee Garcia fait une section Under The Radar ou il ressort toujours des vieilleries inconnues au bataillon. Ca me fait souvent bien marrer.

      • Photo du profil de morlockbob
        morlockbob 12/07/2016
        Répondre

        c était un clin d’œil. Je n ai pas accès à tous les jeux. On fait desfois des aprem  » jeux innommables », des trucs récupérés ou achetés en solde à très petits prix, on rigole (nerveusement ) bien, parfois il sort un truc étonnant.

        Mais effectivement ç est un travail à plein temps… et il faudrait être identifier comme mr « petits jeux ». Apres tester des bouses ne me dérange pas, j en teste toutes les semaines venant d’éditeurs réputées.

        je vais me pencher sur Zee garcia plutôt

         

  4. Photo du profil de eolean
    eolean 12/07/2016
    Répondre

    Je ne suis vraiment pas fan de tom vasel, je le trouve un peu trop imbu de sa personne, je n’ai toujours pas digéré le jetage du toit de la boite de vasco de gama !

    Sinon, hier j’ai fait une partie de la ré-édition de TTA (7 heures quand même ^^). Je dois dire qu’elle est plutôt bonne. Avec le regret néanmoins qu’ils n’aient pas expliqué certaines cartes qui laissent sujet à interprétation (de gros doutes sur la carte holliwood par exemple). M’enfin, pour avoir l’original à la maison, c’est quand même nettement plus agréable en français et dans une édition tout à fait sympathique à jouer et à manipuler (le point un peu noir de l’ancienne édition selon moi). Donc, je confirme que ça en fait une excellente réédition selon moi.

  5. izi 12/07/2016
    Répondre

    TTA … 7 heures ?

    A 4 joueurs ici c’est plutôt 4h après ca dépend du temps de réflexion mais 7 heures … Omg

    De mémoire Hollywood est limpide … Tu additionnes la culture de tes librairies et spectacles et tu multiplies ce nombre par 2 … Si tu possède Bach ou Chaplin ou Shakespeare alors les bonus de ces leaders sont pris en compte.

     

    Exemple :

    Tu as Shakespeare avec 2 opéras et 2 presses d’imprimeries.

    En culture ça fait : 3 + 3 + 1 + 1  = 8

    Shakespeare te donne +2 par paire donc +4 ça fait 12

    Tu multiplies par 2 donc 24.

    Enfantin

  6. Photo du profil de eolean
    eolean 13/07/2016
    Répondre

    Hé oui, mais il faut dire qu’on peut le considérer comme notre première partie. Seulement deux d’entre nous avait déjà joué et encore à l’ancienne version il y a 2 ans. 4 heures, à 4, avec les explications, si c’est votre première partie je suis un peu étonné quand même. Mais bon, chacun est différent ! 🙂

    Pour holliwood, ça nous a paru beaucoup. En fait j’avais 2 cinémas et chaplin ( 2*4*2 = 16), 4 je-ne-sais-plus-le-nom mais valeur 2 = 8 et 2 je-ne-sais-plus-le-nom-non-plus de valeur 1 = 2. Soit un total de 26 et donc holliwood m’a donné 52 points. On a trouvé que ça faisait beaucoup par rapport aux autres merveilles ou juste à l’ancienne version de la carte… Du coup on s’est demandé si ce n’était pas juste la valeur imprimée de la carte qu’on doublait au lieu du nombre de bâtiments dessus… Bref, si le calcul est enfantin, l’interprétation n’était pas aussi évidente, en tout cas pour nous.

Laisser un commentaire