Des nouvelles de Pearl Games

La prochaine sortie attendue de Pearl Games, planifiée pour le prochain salon d’Essen, s’appelle Sun Moon… mais est en passe d’être rebaptisée.

D’ailleurs, l’auteur / éditeur Sébastien Dujardin fait appel à vos bonnes idées de nom sur son FB :

pearl-games-fb

 

De quoi il retourne ?

Rien ne vaut un bon petit pitch pour caler notre appétit : « Il y a plusieurs millénaires, la minuscule planète Sun Moon a perdu son cycle jour-nuit : depuis, son hémisphère nord est à jamais plongé dans l’obscurité, et son hémisphère sud est éternellement baigné de lumière du soleil. Votre mission est de poursuivre la tâche honorable de vos ancêtres en voyageant à travers le monde pour livrer des biens aux habitants des deux hémisphères.
Alors que les habitants du jour veulent que vous livriez des pierres rares et précieuses, les habitants de la nuit ont grandement besoin de bois et de blé pour survivre. Soyez efficace et surpassez vos adversaires pour récolter le plus d’étoiles d’or à la fin du jeu ! »

 

sun moon

Cover pas du tout définitive, puisque le nom ne sera pas celui-là !

 

Nouvelle création depuis Deus de l’homme-orchestre Dujardin, ce futur titre serait d’après lui “plus accessible” que la moyenne des jeux Pearl Games habituels, tout en restant “très stratégique”.
Les règles se veulent très simples, mais le jeu peut tout de même devenir “très cérébral”. Le coeur du titre repose sur un système de défilement des jours et des nuits.

 

sun moon materiel

Matériel -non définitif-

 

Sur le plateau central, un plateau formé de 5 bandes représentant les jours et les nuits (ainsi que l’aube et le crépuscule). L’ensemble représente une grille de 5 x 5 cases. Au centre de ce plateau, une figurine en 3D en forme de dirigeable est posée.

dirigeable

Chaque joueur a un plateau de ressources et un ensemble de seize cartes, chacune montrant une valeur (0-2) et des icônes (2-0).

Tout le monde commence avec une main de trois cartes. Lors d’un tour, vous jouez une carte sur un espace vide adjacent au dirigeable ou adjacent à une autre de vos cartes déjà jouées. Si vous jouez sur un lieu de production, vous collectez 0-2 ressources en fonction de la valeur de la carte jouée. Si vous jouez sur une ville, vous recevez 0-2 étoiles (en fonction de la valeur de la carte), alors vous devez livrer des ressources pour remplir les demandes d’une tuile de livraison (de nuit ou de jour en fonction de l’emplacement de cette ville). Vous placez ensuite la tuile dans l’espace le plus à gauche de la piste nuit/jour de votre plateau et gagnez un bonus. Les bonus deviennent plus intéressants au fur et à mesure que vous saisissez plus de tuiles nuit/jour.

 

photo-facebook-pearl-games

Le proto est en train d’être peaufiné. « C’est bon, ça tient bien en 45 minutes à 4 » pouvons-nous voir sur la page FB de l’éditeur.

 

Dans le cas où vous jouez une carte de valeur 0, le dirigeable avance d’une case vers la droite, puis à la fin de votre tour, vous enlevez la bande la plus à gauche du plateau de jeu, donnez aux joueurs des ressources / des étoiles en fonction des cartes qu’ils ont sur cette bande, puis vous la retournez (la nuit devient jour, ou vice versa), et vous la placez de l’autre côté du plateau de jeu. Au fur et à mesure que la partie progresse, le jour se transforme donc en nuit, puis la nuit en jour, et comme chaque moitié du monde n’a besoin que des ressources générées par l’autre moitié, vous devez toujours rester en mouvement.

À savoir également, chaque carte n’est jouée qu’une seule fois, vous recevez (potentiellement) quelque chose lorsque vous en jouez une initialement, puis (éventuellement) quelque chose plus tard lorsqu’elle disparaît du plateau. Par ailleurs, vous pouvez garder maximum huit ressources sur votre plateau personnel, donc vous ne pouvez pas tout stocker pour plus tard !

Pour info, les plateaux de joueurs sont à double face, le côté B ayant des bonus différents au fur et à mesure que vous collectez des tuiles de livraison ainsi qu’une limite de six ressources.
Le jeu comprend également des tuiles d’amélioration que les joueurs peuvent piocher pour personnaliser les récompenses qu’ils reçoivent sur le côté B du plateau de jeu.

Tout ce que vous voyez actuellement est un prototype mais sachez que Vincent Dutrait sera en charge des illustrations.

 

What else chez Pearl ?

Vous attendez peut-être impatiemment l’arrivée du Black Angel ?
Sachez que la sortie de Black Angel (signé Sébastien Dujardin, Xavier Georges, Alain Orban) dont nous avons déjà parlé ici ou est repoussée pour le prochain festival de Cannes en février 2019. On prend notre mal en patience devant le superbe proto illustré par Ian O’Toole ! 

black angel proto

« Juste pour le plaisir et parce que Ian O’Toole est un génie ! Voici un projet pour Black Angel. Tout changera probablement encore, ou pas. » dixit Pearl Games sur sa page FB.

 

À part ça, Dujardin semble réfléchir sérieusement à une ré-édition de Ginkgopolis de Xavier Georges (sorti initialement en 2012)…

 

gin

 

…ainsi qu’à une version spéciale deux joueurs de son jeu (conçu avec Xavier Georges et Alain Orban) Troyes (sorti en 2010), baptisé provisoirement Troyes 2, qu’il espère pouvoir voir en boutique l’année prochaine. En attendant, là encore, vous avez le droit d’imaginer ce que ça va donner en regardant le proto : 

troyes 2

Pearl Games commente : « Voici le prototype de Troyes pour 2. Nous travaillons sur beaucoup de nouveaux jeux en ce moment… »

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

 

3 Commentaires

  1. morlockbob 25/06/2018
    Répondre

    Troyes deux, hein ?

  2. Duinhir 10/01/2019
    Répondre

    Black Angel est un des jeux que j’ai envie de voir au FIJ, je pense que ce sera ma première destination du vendredi 🙂

Laisser un commentaire