up-urban-panic-ok

Découvrons donc le futur Urban Panic !

Krzysztof Matusik est quelqu’un de décidément très prolifique ! Je vous avais parlé de ses deux autres sorties Esseniques Amber Route et Black & White, deux jeux déjà bien différents l’un de l’autre (dans l’un vous guidez une caravane sur la route de l’ambre en essayant d’échapper aux pièges plus ou moins magiques qui se trouvent sur votre chemin, dans le second vous êtes dans un wargame où vous devez gérer infanterie, cavalerie & artillerie) et nous voici, avec Urban Panic, dans un tout autre genre encore !

Ici, vous jouez ce qu’ils appellent des « développeurs » mais rien à voir avec l’informatique, non non, ce que vous devez développer, c’est une ville idéale !

Vous avez tout d’abord un plateau central mais aussi 4 plateaux individuels. Vous avez également à disposition plein de tuiles (illustrant des appartements, des bureaux, des parcs de loisirs, des usines, des centrales électriques, des parcs tout verts), des cartes objectifs et un sablier. Oui un sablier, de 60 secondes. Bien sûr, il y a quelques bons vieux cubes en bois, ainsi que des disques, en bois aussi, pas de jaloux, le tout en 4 couleurs, pour les 4 joueurs, et oui.

Mise en place hop hop hop

C’est rapide. Il suffit de mélanger les 120 tuiles et de les mettre en 3 piles faces cachées (1), puis d’en tirer 4 aléatoirement depuis les piles et de les positionner sur le marché du plateau central (2).

Chaque va ensuite recevoir 5 disques et 5 cubes à sa couleur (je joue les rouges et vous ?) et son plateau perso assorti (3 voir ci-dessous). Vous reste plus qu’à mettre vos cubes sur les emplacements « zéro » des pistes du plateau central (4) à (8).

Ces pistes représentent le nombre de résidents, les emplois, l’écologie, les revenus, et le contentement de la population.

Vous pouvez très bien commencer à jouer dès maintenant, mais comme vous avez justement invités vos potes gamers ce soir, vous allez leur montrer plutôt la version « avancée » du jeu, alors vous sortez les cartes Objectif. Vous mettez ces dernières sur le plateau (il y en autant qu’il y a de joueurs +1) (10).

Mais si demain vous voulez faire découvrir à vos amis foufous et Lidjaistes, vous pourrez sortir le sablier. Dans le mode « party », les participants joueront simultanément (exit le tour des joueurs), avec une main dans le dos et l’autre révélant les tuiles et les plaçant sur son plateau en tentant de bâtir sa cité le plus vite possible. Le premier qui aura terminé, retournera le sablier pour mettre le stress aux autres. Dès que le sable sera écoulé, la partie se termine !

Le jeu, c’est sérieux

Mais dans le mode basique ou avancé, on joue chacun son tour dans le sens horaire.

A votre tour, vous pouvez jouer 3 actions, mais l’action Architecte est obligatoire. Pour les 2 actions restants, vous faites comme vous voulez avec :

  • L’action Architecte : signifie prendre une tuile Cité révélée et la mettre dans votre réserve (9). Attention votre réserve est limitée à 3 tuiles.
     
  • La Planification : là, vous prenez une tuile de votre réserve et vous la placez sur votre plateau, sur une case vide, et dans le bon sens (l’icône du bâtiment doit être en haut à gauche).


Une fois placée, on ne pourra plus la bouger. A la fin du jeu, toutes les tuiles devront être connectées correctement et reliées à la case centrale : le centre ville. Le fait de placer une tuile n’est pas sans conséquence. Cela fera progresser le marqueur correspondant sur les pistes du plateau central (vous vous rappelez, résidents, emplois, écologie, revenus, et contentement de la population). Si vous dépassez la dizaine dans les valeurs en question, vous aurez besoin d’un disque (le disque pour les dizaines, le cube pour les unités).
 

  • L’Ingénieur : lui vous permet d’échanger une tuile placée avec une tuile de votre réserve ou de changer de place 2 tuiles de votre plateau. Les marqueurs de pistes devront évoluer en fonction bien sûr.
     
  • Le Maire : si vous trouvez les tuiles révélées du plateau central trop moches, vous pouvez toutes les virer et en remettre 4 autres toutes pimpantes.
     
  • L’Espion (dans le mode avancé) : ce vilain gus vous permet d’aller piquer une tuile depuis la réserve d’un adversaire indigné, cette tuile devra être mise sur votre plateau (non en réserve), oui mais cela vous coûte 2 points d’action car le vol c’est pas bien.   

Moi je compte les points

Dès qu’un joueur remplit son plateau perso ou s’il n’y a plus de tuile après une action Architecte, alors on se pose, on boit un coup et on contemple nos oeuvres. Et puis, peut-être que vous aurez envie de savoir qui a gagné. Allons bon, c’est bien normal. Alors… Qu’est-ce qui va compter ?

– C’est la taille (rhhhho) : les bords des tuiles représentent des routes. Vous devez donc faire en sorte qu’à la fin du jeu, toute les tuiles soient reliées entre elles de façon harmonieuse et connectées au centre-ville. Il faudra retirer celles qui ne remplissent pas cette condition. Vous comptez ensuite les espaces vides. Vous le savez, les villes ont horreur du vide. Cela représentera des points négatifs.

– C’est le chômage (houuu) : pour cela, on regarde les marqueurs des pistes du plateau. Il doit y avoir autant d’emplois que d’habitants. Sinon, vous aurez 3 points de pénalité par point de différence. La piste des Revenus évoluera en fonction du nombre d’emploi.

– C’est le développement (haaaa) : additionner les valeurs des 5 pistes et ôtez-vous les pénalités le cas échéant. Vous avez là les scores finaux !

Quelques exemples d’objectif :

Et oui, c’est encore mieux si je vous donne quelques idées d’objectifs. Vous pourriez avoir à créer le plus grand quartier de bureaux, ou le plus grand quartier de résidences, avoir plus de parcs ou d’usines que les autres, posséder la valeur la plus haute sur la piste des Revenus, ou du contentement… ce genre de choses essentiellement. Rien de très compliqué dans tout ça !

G3 & ST Games (qui présenteront aussi Imperialism road to Domination dont je vous ai parlé il y a peu) éditent là un petit « SimCitylike » fort accessible à base de placement de tuiles qui a le mérite de proposer 3 modes de jeu adaptables selon le public. Pour le moment, pas de traduction en vue, mais si cela vous tente, peut-être aurez-vous envie de passer par la phase Précommande (il sera alors à 28€ au lieu de 35€), quoiqu’il en soit, pour en voir plus, rendez-vous au stand 1 F-139 !

>> La fiche du jeu

12 Commentaires

  1. Photo du profil de Govin
    Govin 29/09/2014
    Répondre

    Pour la traduction, ça parait compliqué, puisque notre madtranslator ne s’occupe plus des jeux édités par G3.

    Cependant, les règles sont dans un anglais très accessible.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 29/09/2014
      Répondre

      tout à fait ! (après il y a pas que le madtranslator qui peut traduire des règles ^^)

  2. Photo du profil de LAuCoBa
    LAuCoBa 29/09/2014
    Répondre

    Quel hasard j’ai préco le jeu hier soir…

    Pour la traduction des règles c’est un anglais plus qu’abordable… je serais bien volontaire mais je travaille sur une trad de King’s Pouch et sur une de The Wallet City: Londonberry and Borderlands

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 30/09/2014
      Répondre

      Hoho ! Tu traduis King s pouch du coup? Cool!

      • Photo du profil de LAuCoBa
        LAuCoBa 30/09/2014
        Répondre

        Oui j’ai entamé une traduction de king’s pouch et celle d’Orléans…et j’en ai 2/3 en projet…

        Bon c’est sans mise en page et probablement moins bien réalisé que si c’était du travail fait par Sieur Athimon mais ça n’a pas d’autres prétention que de permettre l’accès à ces jeux à un public non anglophone

         

    • Photo du profil de Govin
      Govin 02/10/2014
      Répondre

      Si tu as un plan pour trouver The Walled City, fais-moi un signe (pas trop discret le signe, je suis myope).

  3. Photo du profil de Stef
    Stef 30/09/2014
    Répondre

    Salut, si tu cherches quelqu’un pour une mise en page de King’s Pouch et Orleans, je suis là. Je compte bien acheter ces 2 jeux.

  4. Photo du profil de zougar
    zougar 05/10/2014
    Répondre

    Hello,

    La traduction de Urban Panic  avec la mise en page originale est en cours. Je la « upload » cette semaine sur BGG.

    • Photo du profil de LAuCoBa
      LAuCoBa 05/10/2014
      Répondre

      Çà veut dire que contrairement à moi tu as obtenu l’accord de l’éditeur…

  5. Photo du profil de zougar
    zougar 05/10/2014
    Répondre

    En fait, je n’ai pas l’accord de l’éditeur. Je procède toujours ainsi : 1 je traduis, 2 j’envoie à l’éditeur pour obtenir l’autorisation de diffusion sur BGG, 3 j’obtiens l’autorisation et « j’upload » sur BGG. Du coup, ton commentaire laisse supposer que cet éditeur est « moins ouvert » aux traductions non-officielles, cela serait pour moi une première. Nous verrons ces prochains jours …

     

  6. Photo du profil de zougar
    zougar 09/10/2014
    Répondre

    Bonjour,

    La traduction française de la règle de Urban Panic est à disposition sur BGG (avec l’accord de l’éditeur ).

  7. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 09/10/2014
    Répondre

    Bien joué! Super.

Laisser un commentaire