Cyclades va devenir TITANESQUE

Cyclades va devenir TITANESQUE

Cher journal, aujourd'hui je me remets doucement de la grippe et quand je vois Matagot qui dévoile le look de la 2e extension de Cyclades dans une sorte de strip-tease pour geeks provoc et alléchant et spontané et testosteroné et retweeté, façon demain on vous montre le matoss du 6e joueur ! Ho hmmhmm… je me sens presque toute guérite ! Quoi ? On dit guerrière ? Hop, et une oreille qui se débouche.

L'occasion pour nous, enfin pour moi, de t'en dire un peu plus sur Titans qui est sensé sortir pour la Gencon US en août. Haaa déjà qu'avec l'arrivée du printemps j'ai envie d'être en été… mais là, ça devient cruel…Oui cher journal, cruel. Parce qu'en plus on va parler de la Grèce et que ça donne encore envie de soleil… Oui bon, d'accord, Cyclades c'est pas tout à fait Martine à la plage.

Cyclades : un jeu de Bruno Cathala, Ludovic Maublanc, illustré par Miguel Coimbra, édité par Matagot

Seul sur le sable…

Dans l'archipel des Cyclades, au large d'une Grèce pas encore unifiée, les grandes cités (Sparte, Athènes, Corinthe, Thèbes et Argos) se développent et s'affrontent pour assurer leur suprématie sous le regard bienveillant des Dieux.

La bonne nouvelle c'est qu'avec cette deuxième extension, Lennon–McCartney Cathala-Maublanc vous promettent un jeu encore plus méchant !

PARCE QUUUUUUE !!
Je sais, Journal, ça promet d'envoyer du steak. Le jeu de base est déjà un must have pour beaucoup, notamment grâce à sa capacité à allier fun, retournement de situations et stratégie, et bien avec Titans, même si les règles restent intactes, la physionomie des parties est complètement modifiée, et c'est pas moi qui le dit, c'est Monsieur Bruno Cathala.
Et puis pouvoir faire du Cyclades en équipe… ça va nous changer du ballon prisonnier.

Mais encore ?
Qu'est ce qu'elle nous réserve cette extension – qui a failli être un stand alone tant ils avaient des idées révolutionnaires dans la caboche les gaillards – ?

Un nouveau plateau avec des îles, pas des petits îlots de pacotille, non, on parle de très graaandes îles, séparées en zones, faisant la part belle aux mouvements terrestres, ce qui va très largement booster les interactions militaires. Oui, je te le dis, ces Titans-là, c'est pas des mariolles. Parce qu'en plus, si on les paie -rubis sur l'ongle-, ils vont partir en promenade sur la plage abandonnée coquillages et crustacés avec leurs armées…même sans l'aide d'Ares aux enchères. Oui. Ils vont partir castagner eux aussi, les fils et les filles d'Ouranos et de Gaïa (d'ailleurs, auront-ils pensé chez Matagot, que normalement, il y a six Titans de chaque sexe..? Ou devrons-nous faire un article tapageur sur la précarité de l'égalité des sexes titanesques ?).

Il y a également des nouvelles Métropoles avec des petits bonus qui incitent à construire plus vite. Parce que tu te souviens, Journal, dés qu'un joueur possède deux Métropoles, il gagne direct et ça, c'est parfois d'une violence… Alors les auteurs se sont dit, tiens rendons ça encore plus redoutable, encore plus méchant !
PARCE QUUUUUUE !! C'est ça, tu as compris l'idée, le spirit of the game.

Et il y a aura aussi tout le nécessaire pour jouer jusqu'à 6 joueurs, sachant qu'à 4 et 6 on peut jouer en équipes de 2 et donc ça promet d'être mieux que le ballon prisonnier, voilà, c'est bien, tu as suivi, Journal. Ce qui a de bien quand on écrit, c'est que non seulement on peut parler sans être interrompu, mais on peut aussi être redondant en toute impunité.

Last and not least, je dirais même que ça c'est mon petit truc préféré, il va y avoir des objets magiques (comme les super tongs ailées d'Hermès, le dieu de la Poste) qui vont permettre une nouvelle façon de remporter la partie ! Oui, encore une !

Bref… vivement l'été. Pfiou.

Laisser un commentaire