Caylus 1303 : Ouvrons les portes du château…

Le sachiez-tu, jeune novice, Caylus 1303 est la nouvelle version de Caylus. Un jeu de William Attia édité en 2005 sous bannière Ystari. En 2005 c’est-à-dire durant la préhistoire, ou plutôt la renaissance du jeu de société, car oui pour beaucoup, cette période représente un âge d’or ludique. Nostalgie ou réalité ? Je laisserai à chacun le soin d’en décider…

Quoi qu’il en soit, qu’on aime ou non Caylus, c’est un titre phare qui aura marqué son époque, grâce à quelques twists bien sentis dont vous avez peut-être déjà entendu parler comme autant de vieilles légendes. La construction des bâtiments que l’on ajoute sur la route sinueuse qui descend du château, la Porte, la possibilité d’utiliser les bâtiments des autres joueurs en les gratifiant d’une obole (un PV pris dans la réserve), le déplacement du Prévôt, ou bien sûr le Bailli qui apporte une interaction douce-amère. Le reste est plus classique : de la récupération de ressources et de la transformation principalement en points de victoire. On le devine déjà, les possibilités stratégiques sont nombreuses.

_25__caylus-25

Quand Space Cowboys a déclaré travailler sur une réédition, beaucoup de fans ont laissé éclater leur joie, avant de déchanter quand ils ont compris que ce nouveau Caylus n’allait pas subir uniquement un ravalement de façade. On allait taper dans le dur. Cyril Demaegd, game designer chez Space Cowboys, l’évoquait dans l’épisode 01 de la saison 7 de la Radio des Jeux : Il souhaitait rendre le tout plus efficace. Selon lui, en fonction des joueurs, le jeu pouvait traîner en longueur et l’expérience en pâtissait (la faute au Bailli). Le système de Faveurs s’apparentait trop à un tableur Excel et si à l’époque on pouvait l’accepter, aujourd’hui c’est moins le cas. Ce qui importait pour les Space, était que les stratégies valides à l’époque le soient encore. De belles paroles rassérénantes, mais qu’en est-il réellement ? 

cover_Caylus1303_news

 

Qui a son diplôme d’architecture ?

Bienvenue à Caylus, nous sommes en 1303, il est temps de reconstruire le château, et de le moderniser. Nous sommes des maîtres de guilde, nous allons recruter des Personnages, construire des bâtiments et même des Monuments pour gagner le plus de points de victoire au bout des 9 tours que compte le jeu. N’oubliez pas de participer à la construction du château, pour gagner des points de victoire et des Faveurs ! Voilà où vous mettez les pieds.  

 

Suivons ce sentier qui serpente …

Le fonctionnement de ce nouveau Caylus est très proche de l’ancien. Une phase où l’on va placer chacun son tour nos ouvriers, sur la route de Caylus ou bien au château. Chaque emplacement est limité, nous sommes dans de la pose d’ouvriers bloquante.
On peut aussi passer en plaçant son pion sur le Pont. Passer permet d’être premier joueur la manche suivante, mais surtout cela induit un surcoût pour toutes les actions des autres joueurs. Ainsi, quand un joueur passe, on réfléchit à deux fois avant de continuer à poser nos ouvriers … On n’a pas trop envie de se retrouver dépourvu la manche suivante.

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (8)

 

Ensuite, on résout les actions dans l’ordre de la route, mais il y a un twist (qui a fait couler quelques larmes !). Sur le Pont, chaque joueur peut déplacer le pion Prévôt de 1 à 3 cases dans un sens ou dans l’autre (en montant ou descendant) en payant un coût. Cette action est loin d’être anodine, car toutes les cases qui se trouvent après le Prévôt ne seront pas du tout activées. Vous avez peut-être payé pour vous placer quelque part en pure perte ! Dur. 

plateau de jeu caylus

 

Que serait un jeu de gestion de ressources sans ressources ? Ici elles sont nombreuses – jambon, bois, pierre, tissu et or – , et nous permettent de construire des bâtiments ou de contribuer au chantier.

Transformez ces ressources que je ne saurais voir 

Les actions nous permettent en gros de gagner des ressources, transformer des ressources, et de construire des tuiles bâtiments. Chaque nouveau bâtiment est ajouté sur la route qui mène au château, offrant de nouvelles actions au fur et à mesure que la partie avance.
Les bâtiments sont de 3 types : en bois (ils requièrent du bois), en pierre (ils demandent de la pierre, c’est bien vous suivez) et les Monuments qui nécessitent de l’or (pour marquer votre grandiloquence).

Quant au tissu il peut se transformer en points de victoire avec le bâtiment adéquat mais il permet aussi de passer chez le Notaire : pour un tissu on pourra poser une maison sur un des bâtiments de départ qui pourra par la suite être transformé en Résidence. Là il offrira un ouvrier de plus pendant la phase d’intendance, et plus tard, pourra être transformé en Monuments.

monument

Un monument qui offre 2 meeples à la phase maintenance

Si l’on souhaite partir vers une stratégie Monument (ils offrent principalement des points de victoire, mais aussi des ressources pendant la phase de maintenance), il nous faudra de l’or, soit en transformant nos ressources, soit grâce aux bâtiments comme la mine d’or, la fonderie, l’alchimie. À vous donc de prendre du temps pour les construire ou utiliser ceux des adversaires, le cas échéant. Quoiqu’il en soit, il n’y a qu’un Monument de chaque, et si l’on ne veut pas se faire damer le pion, mieux vaut pas trop traîner en route !

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (11)

 

Ceux qui auront placé un ouvrier au chantier pourront y contribuer en payant 3 ressources différentes (dont un jambon à l’os, probablement pour nourrir les ouvriers !) et cela, autant de fois que souhaité. Ils seront récompensés avec 5 points de prestiges par lot de 3 ressources.
Et ceux qui auront le plus contribué sur le tour en cours recevront une Faveur. Dans ce nouvel opus, le système de Faveurs est simplifié. L’ancien impliquait une stratégie de long terme sur plusieurs axes. Le nouveau nous demande juste de thésauriser des ressources pour marquer des points de victoire. 

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (1)

Le système des faveurs de Caylus

 

Les Faveurs nous permettent d’activer une des 3 tuiles bâtiments présentes au chantier et de recruter une nouvelle tuile Personnage, ou dernière option, un peu plus vicieuse, s’accaparer la tuile personnage d’un autre joueur.

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (12)

 

 

Les tuiles personnages puisqu’on en parle, donnent des pouvoirs : gagner un ouvrier supplémentaire pendant la phase d’intendance, un point de victoire en plus quand on construit un bâtiment ou quand on contribue au chantier… L’un d’eux permet même de se placer la où un meeple adverse est déjà présent. 

 

Enfin, pendant la phase de Maintenance, il sera possible – toujours dans le sens de la route – de transformer un de nos bâtiments en Résidence en le retournant. En plus de récupérer des ouvriers, on va aussi prendre des ressources en fonction des bâtiments que l’on aura construits. Bref, encore une fois, les joueurs ne construiront pas bâtiments et Monuments à la légère !

 

Quoi penser de ce nouveau Caylus ? 

Les évolutions sont d’abord cosmétiques, au-delà de sa plastique, on a aussi gagné en lisibilité, l’iconographie est parfaite. Le séquençage d’un tour est rappelé sur le plateau. Dans l’original, on construisait en descendant, dans Caylus 1303 on part de tout en bas et on monte. C’est peut-être trivial, mais pour moi ça fait sens.
La mise en place est différente, offrant des parties plus variées (mais c’est à vérifier sur le long terme), l’aspect le plus diversifiant étant les actions des joueurs : Caylus et Caylus 1303 sont des jeux à
écosystème.
S’il y a un point où Caylus 1303 bat son aîné à plate couture,
c’est la règle qui est très agréable, aérée et bien claire, ce qui n’était pas le cas de Caylus.
Les points de victoire ne sont plus visibles de tous, ils sont cachés, et même si l’on révèle ces pions, l’écart entre les joueurs reste moins flagrant. Un élément qui peut perturber les habitués, mais qui devrait réduire la constipation neuronale.

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (10)

 

Exit le côté course de l’original : la partie ne se termine plus quand on construit tous les bâtiments sur la route, mais au bout de 9 tours de jeu, ce qui est un peu dommage, car on perd un peu en tension. En effet, les stratégies long terme pouvaient être mises à mal si les joueurs accéléraient le jeu. Par contre, on gagne en durée de partie, celle-ci est bien plus maîtrisée.
Une ressource a disparu, les Deniers, ce sont les ouvriers qui servent de ressources pour payer les tuiles bâtiments, c’est un peu contre-intuitif au départ mais on s’y fait et force est de reconnaître que ça épure le jeu.

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (9)

 

La Porte est passée à la trappe [Ndlr : peut-on dire qu’elle a pris la porte du coup ?], en s’y plaçant on pouvait temporiser et au moment de la résolution, on pouvait placer l’ouvrier présent sur celle-ci sur un emplacement libre soit pour mettre un coup de pression sur le chantier, soit pour masquer son jeu. Par exemple en allant sur l’action de la Guilde qui permet de déplacer de 0 à 2 cases le Prévôt, ce qui, pour un joueur mal intentionné, équivaut à le reculer pour faire perdre des actions à un ou plusieurs joueurs. Gniarkk !
En réalité, la Porte est encore un peu présente, par l’entremise de la tuile personnage du Livreur qui permet de livrer des lots au chantier sans y placer de meeple (par contre il interviendra en dernier). Un pan stratégique se réduit. 

L’asymétrie est bienvenue, nous le disions, chaque joueur commence avec un Personnage de départ. On peut profiter de cela pour préparer quelques stratégies, peut-être aussi que ces tuiles dirigent un peu plus notre jeu. On peut fomenter quelques coups du vice puisque rien n’empêcher de voler la tuile d’un autre joueur en réalisant l’action Faveur (soit grâce au chantier soit par un bâtiment). 

Un point qui me chagrine un peu. Le premier joueur de la nouvelle manche est celui qui a passé le premier, puis on résout dans le sens horaire. Ce qui n’était pas le cas dans l’ancien. On réalisait la nouvelle manche dans l’ordre où les joueurs ont passé. À 3 joueurs ça n’a pas trop d’incidence, mais à 4 ou 5 joueurs si le joueur à votre gauche passe, vous êtes sûr de jouer dernier et sur ce genre de jeux l’ordre du tour est important. Ceci étant, c’est un élément que l’on peut tout à fait modifier et je pense que c’est ce que l’on fera sur la prochaine partie.

 

Caylus1303_Jeux_de_societe_Ludovox (14)

 

1303 a-t-il tes faveurs ?

Quand on a dans les mains la réédition d’un jeu culte qui a une certaine aura chez les joueurs, on prend quelques menues précautions ! Je ne pense pas que le jeu soit dénaturé, le vrai changement c’est les Faveurs, et le système n’était pas forcément hyper évident à intégrer (on me dira que c’est aussi ce qui en faisait la force). Ici il est plus lisible et direct, je gage que ça ne suffise à convaincre les fans de la première heure et je peux le comprendre !


Je ne blasphémerais pas, je n’ai pas spécialement envie de finir sur un bûcher, mais personnellement cette nouvelle version me séduit, les modifications sont convaincantes. J’avoue aussi que je n’étais pas forcément un fan de la première heure, à l’époque je n’avais pas particulièrement le goût pour ces jeux très interactifs, voire agressifs, mais aujourd’hui c’est ce que j’affectionne. 

Caylus 1303 offre un mélange de stratégie et de tactique, on ne peut pas dérouler son plan tranquillement. On ne jouera pas de la même façon en fonction des bâtiments construits, ou selon les tuiles Personnages.
Nous avons beaucoup apprécié Caylus 1303, un jeu de pose d’ouvriers et de gestion, transformation de ressources, qui propose une belle et forte interaction. Il garde sa profondeur d’antan, tout en proposant des règles simples à assimiler où chaque partie sera différente.

 

10 Commentaires

  1. Photo du profil de Grovast
    Grovast il y a 17 jours
    Répondre

    Un point qui me chagrine un peu. Le premier joueur de la nouvelle manche est celui qui a passé le premier, puis on résout dans le sens horaire

    Oh non! Agricola, sort de cette boite!

    • Photo du profil de atom
      atom il y a 17 jours
      Répondre

      Oui, ça m’a pas marqué immédiatement, mais quand tu te retrouves dernier, alors que tu est deuxième à passer tu rages un peu (juste un peu). Mais à bien y réfléchir on peut y remédier. Il suffit de réorganiser l’ordre du tour en même temps que les joueurs passent. je me demande si je ferais pas ça la prochaine fois.
      De manière générale, j’accepte assez facilement un lancer de dés foireux, par contre devenir dernier parce que le premier joueur est à votre gauche, j’ai plus de mal.

  2. Photo du profil de Jahz
    Jahz il y a 16 jours
    Répondre

    Pas de porte ?! Alors que c’était vraiment l’action mythique de ce jeu ?
    Quel dommage…

    Et pour le coup l’ordre du tour qui était moderne à l’époque (au contraire d’Agricola, qui en a fait rager plus d’un sur ce sujet) devient maintenant « démodé »…

    Tout le reste est très joli, mais je me vois pas remplacer ma « vieille » boite.

    • Samuel2277 il y a 16 jours
      Répondre

      Pareil : ça ne suffira pas pour que je change ma « vieille » boîte contre cette nouvelle boîte… Loin de là! 🙂

      • Photo du profil de atom
        atom il y a 5 jours
        Répondre

        Je réponds à tous les deux.

        Pour préciser un peu la démarche, cet article n’est pas la pour inciter à acheter. J’ai surtout essayé d’analyser ce Caylus, voir les différences avec son aîné.Personnellement j’ai bien aimé, mais on est absolument pas obligé d’être d’accord avec moi.

         

        • Photo du profil de Jahz
          Jahz il y a 5 jours
          Répondre

          Ah mais pas de soucis la démarche est très claire, merci bien pour la comparaison 🙂

  3. Pierre Mazerand il y a 15 jours
    Répondre

    Mouais, ça ne me fait pas trop envie. Je crois aussi que je vais garder ma 1ère édition. Le nombre de tour limité par exemple est dommage. Un des gros intérêts de Caylus 1er du nom était qu’il était possible suivant sa stratégie d’accélérer ou de ralentir le tempo. Je trouve que cette nouvelle version semble un peu dénaturer le jeu d’origine.

  4. Marcovitch il y a 15 jours
    Répondre

    Ce qui n’était pas le cas dans l’ancien. On réalisait la nouvelle manche dans l’ordre où les joueurs ont passé.

    Sauf erreur de ma part, dans la version originale l’ordre de jeu ne change pas si personne n’a joué sur l’écurie pour devenir 1er joueur.

  5. Photo du profil de Hannibal
    Hannibal il y a 7 jours
    Répondre

    Merci, intéressant, pertinent et utile!

  6. Cassius il y a 7 jours
    Répondre

    « pour moi ça fait sens. »
    ??
    Write in French, my friend…

Laisser un commentaire