Cannes 2013 -Reportage- dernier jour

Cannes 2013 -Reportage- dernier jour

Le salon va bientôt fermer ses portes pour aujourd'hui… C'est vraiment passé vite ! C'était vraiment agréable cette année, bien qu'il y avait plus de monde, on n'a pas patassé, cogné, piétiné, stagné comme l'an dernier. Peut-être parce que les poussettes étaient interdites ?

Allez, on enchaine ! Juste le temps de découvrir Smash Up qui vient d'être traduit en VF et il va falloir quitter les lieux…

Il s'agit d'un jeu de cartes simple et bourrin dans un esprit déjanté façon King Of Tokyo. C'est d'ailleurs Iello qui traduit et on retrouve comme une papatte commune. Autant vous dire qu'on était motivés car nous les jeux simples, débiles et efficaces, on est clients.
On est 4, on se trouve une table et c'est parti.

 
Oouui d'accord c'est flou…Mais zavez déjà joué et pris une photo en même temps ?

Ici on n'a pas Godzilla (enfin je crois) mais on est bien servis niveau monstres puisqu'il y a 8 factions distinctes : les zombies, les aliens, les dinosaures, les sorciers, les robots, les ninjas, les nains et les pirates. Oui, ils ont osés. Et c'est bien ça qui nous plait.

C'est pas du deck-building, non non, on vous a dit que c'était simple, on vous a pas menti. Il faut juste choisir deux factions et mélanger les deux, et voilà, vous avez votre deck.
Après, on peut jouer une carte Personnage (elles ont une valeur) et carte une action pour tenter de gagner des "bases" (des cartes posées face visible). Pour ajouter du piment d'espelette, chaque "base" à sa petite spécificité. En bref : du chaos, du beau matoss et des parties serrées (certainement meilleur à 3 ou 4 qu'à 2).

Out of the off the dead

 

Je ne parlerais pas de ce que nous avons fait de notre soirée, car bon, ça va hein, ça vous regarde pas, on a joué à Streams et Off the dead, mais pas au Off -qui n'est pas tant idéal que ça pour jouer de nos jours-.

Le Off c'est le festival qui continue de façon "officieuse" (mais c'est devenu officiel à force) et c'est surtout là qu'on peut tester des "proto" (comprenez prototypes, des jeux qui cherchent des éditeurs, les futurs succès -ou pas-). Oui oui. A condition de trouver une table ET des chaises, ce qui devient, d'année en année, une quête à part entière. Nous avons trouvé un plan B bien plus confortable, alors oui, pouf, cette année nous avons snobé le Off.

 
Dites Senjiiiiiiiiii!!

Un dimanche matin pas comme les autres

Avant de devoir rentrer il nous reste une courte matinée sur place.
On arrive un peu avant l'ouverture avec des têtes de déterrés. Je me rend chez Blackrock (venue trouver l'extension de The Boss à la base), et voilà Monsieur Cathala (auteur ou co-auteur des Chevaliers de la table ronde, Jamaica, Cyclades, Mr Jack pour n'en citer qu'une poignée…) puis Madame Annick Lobet (Trafffic, Stratopolis et nominée avec Merlin Zinzin) qui débarquent. Ils ont tous l'air dans le même état que nous. Nous discutons à la cool de divers sujets intéressants (développement et création de jeux à deux auteurs, visibilité d'un jeu sur le oueb, Tric Trac… et Asmodée… et procès witty…).

 

Un dernier pour la route

"Bon il nous reste plus beaucoup de temps, tu veux jouer à quoi ? Demandais-je à mon zom.
Gangs city !!!!" Le cri du coeur.

Alors c'est parti sur le stand de ce tout nouvel éditeur qui vient de Lyon -comme nous- à savoir Diptic !

Ils nous accueillent chaleureusement et nous présentent leur deux premiers jeux : Gangs city et Police city, deux jeux à part entière qui ensemble forment un 3e jeu, encore différent.

Nous aurons le temps de pas mal discuter et de tester Gangs city (pour mieux repartir avec).
De la pause de tuile ingénieuse et bien thématisée, on n'avait pas.

Laisse pas trainer ta tuile

 

Envoyer nos hommes protéger nos lieux, attaquer des quartiers adverses, recruter de nouveaux membres pour notre gang, gérer nos trafics ou construire de nouveaux établissements…
Dilemme assuré à chaque tour ! On place, on bluff, on prend des risques, on essaie l'intimidation… Un très bon moment. On était 5 et on en redemande tous!
Au final, ça donne envie d'aller voir ce que donne l'autre pendant du diptyque, à savoir Police City (plus light) où au lieu de jouer les malfrats on gère les cops qui tentent de coincer les vilains.

Ha là ça sent le sapin

Pandémie sort le GRAND jeu !

Déjà midi ! Bon… Allez, on fait un dernier tour…

(Histoire de choper quelques dès bien profilés, de ramener un gros puzzle de chez Didacto pour la petite,
et de dire au revoir parce qu'il le faut bien!)

Je n'ai pas eu le temps de vous parler de tout…
Ginkgopolis et son extension (pas testé personnellement malheureusement) avec des personnages spéciaux rajoutés dans le draft, des tuiles jardins à placer pour endimancher les zones adjacentes…
Mascarade ou Le Petit Prince qui ont bien cartonné apparemment et on l'air d'avoir tout bon…
Titanium War qui n'a pas trop convaincu autour de nous…Streams nouveau petit jeu de chiffre qui sans rien avoir d'exceptionnel s'explique et se joue très rapidos en mettant une ambiance sympa autour de la table…

Mais apparemment, il est temps de partir… zavez-vu ça ? !
Les germes sont en train d'envahir le salon dirait-on ! On passe à côté d'une tablée et on entend "viite ! le virus se propage !" Oula, prends tes affaires chéri, on y va !

Laisser un commentaire