up-brew-ok

Brew Crafters : 2014 sera le Essen de la bière ou ne sera pas !

Et oui, la bière à décidément le vent en poupe. Voici Brew Crafters un jeu de gestion sérieux avec de la pose d’ouvriers sur le thème de la brasserie ! Quoi, encore de la pose d’ouvriers ?! Non mais ça fatigue un peu à la fin ! Meuh nan, puisque là, on produit de la BIERE ! Et les gens de Dice Hate Me Games n’hésitent pas à comparer leur bébé à Puerto Rico ou Agricola. Ha.

Bon. Le jeu a sans doute d’autres spécificités. Déjà, le thème est vraiment intégré aux mécanismes, ce qui est somme toute très appréciable. Oui, les premiers retours sont enthousiasmants de ce côté-là. C’est immersif. Et un jeu qui est immersif dans la bière, c’est pas fait pour vous déplaire (en plus, ça rime).

On gagne la partie en ayant des Points de Réputation. Vous en récupérerez en brassant de la bonne bière douce et soyeuse – ou pas. Chaque recette a son propre niveau de difficulté et du coup, engendrent différentes récompenses de Réputation. D’autres points de Réputation sont disponibles par le biais d’autres actions, ou échangeables avec d’autres récompenses gagnées pendant la partie.

Un peu de malt de blé et d’écorces d’orange… et oui, de la coriandre !

D’après les premiers retours toujours, l’impression d’exploiter une brasserie est donc très prégnante pendant tout le jeu. Si vous êtes un amateur de bière artisanale, vous n’aurez pas besoin de beaucoup d’imagination. Vous devrez élaborer des stratégies saisonnières et annuelles, prendre des décisions au jour le jour, vous équiper d’appareils modernes, embaucher du personnel qualifié (chimiste, technicien de labo, spécialiste du brassage, manager, coordinateur logistique…), acheter des ingrédients de saison, choisir votre recette dans la zone commune et la réaliser, brasser la bière, tout jusqu’au produit fini est présent dans le flux de la mécanique du jeu. D’ailleurs, plusieurs stratégies semblent tout à fait viables. Tous les chemins mènent à la bière, c’est pas mon ami Grogro qui me contredira.

Vous choisissez un modèle financier en tant que proprio de brasserie, il vous faudra probablement rentrer dans vos frais quoi qu’il en soit. Oui, compenser vos investissements sera nécessaire pour gagner. Attention à bien gagner de l’argent toute l’année et à ne pas trop perdre vos objectifs de vue à cause de votre réputation. Si vous finissez ruiné, vous allez bien voir ce qu’elle deviendra, votre réputation !

Au village sans prétention j’ai mauvaise réputation

Les décisions portent sur le choix des ressources où la concurrence est rude (ingrédients, travailleurs qualifiés…). Chaque saison, vous aurez une décision de gestion stratégique à faire. Utilisez-vous vos ressources pour brasser tout de suite ou investissez-vous dans la recherche, pour devenir plus compétitif ? A moins que vous ne préféreriez améliorer votre installation un peu vétuste. Vous ne pourrez pas tout faire. Si vous embauchez plus d’ouvriers (haaa nos petits meeples) vous pourrez peut-être tout faire, mais n’oubliez pas qu’il y aura des salaires à payer ensuite. 

Si vous connaissez bien le secteur brassicole, vous savez sûrement que les brasseurs travaillent souvent de concours. Dans beaucoup d’endroits, les artisans réfléchissent ensemble pour s’assurer que personne ne se marche sur les pieds et que tout le monde puisse vivre en offrant des produits qui ne se ressemblent pas, en bonne intelligence quoi. Vous en connaissez qui pourraient en prendre de la graine ? Oui mais ça, c’est un autre sujet. Les brasseurs que vous incarnez sont des gens clairvoyants et pragmatiques, eux. C’est pourquoi notre jeu propose aussi un mécanisme qui permet aux joueurs de collaborer dans un sens qui permet à tous de gagner argent et réputation. C’est beau à voir. Bien sûr, cela a un prix, et les récompenses ne sont pas toujours égales… Mais au moins, cela permettra de trouver une utilité à vos ressources laissées de côté.

Un dernier mot sur les cartes Recettes, qui apparemment sont du genre ultra cool. Il y a une grande variété, la bière ultime, la bière sombre mais buvable, la bière old-school, l’unapologetically fruity… Bref, y a de quoi boire faire

Voilà, le jeu sera en démo à Essen, peut-être y aura-t-il quelques boites produites du Kickstarter. Pour info, ils en font même une version de voyage !

Un jeu de Ben Rosset
Illustré par Christopher Kirkman
Edité par Dice Hate Me Games
Langue et traductions : Anglais
De 2 à 5 joueurs , Optimisé à 3, 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 90 minutes

>> La fiche

4 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 02/10/2014
    Répondre

    Puerto Rico ou Agricola, rien que ca !

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 02/10/2014
      Répondre

      oui lol ! mais c’est peut-être juste pour dire « c’est un jeu de gestion sérieux » 🙂 (malgré le thème qui pourrait laisser croire qu’on va se mettre debout sur les tables et faire tourner les serviettes)

  2. Photo du profil de Didou_did
    Didou_did 02/10/2014
    Répondre

    J’ai grand soif !! 

     

  3. Photo du profil de Govin
    Govin 02/10/2014
    Répondre

    Quand on commence par dire que son jeu ressemble à Puerto Rico et Agricola, on n’ouvre pas bien grand les portes de l’originalité.

Laisser un commentaire