ars-up-ok

Ars Alchimia : venez travailler dans les ateliers du pays d’Alchimia

Vous reprendrez bien un Japon Brand ?

Déclinez votre identité

Kuro (Yasushi Kuroda de son vrai nom) est le principal membre de la petite maison d’édition Manifest Destiny, et c’est avec Manifest Destiny que Japon Brand édite ce jeu : Ars Alchimia, sorti en juillet dernier et bientôt présenté à Essen en anglais et en japonais.

Pas moins de 8 illustrateurs ont alloué leurs graphites aux visuels de ce titre stylé manga, qui du coup, forcément, attire l’œil. Et figurez-vous qu’il s’agit d’un jeu de pose d’ouvriers ! Il semblerait que nos amis asiatiques goûtent de plus en plus la pose d’ouvriers, oui, il semblerait. Tiens d’ailleurs, jeu nippon, ambiance manga, pose d’ouvriers, voilà qui me rappelle Owacon, souvenez-vous

Mais ici, nous ne sommes pas des automates qui se réveillent après 1 siècle d’hibernation, non, nous sommes plus simplement des contremaîtres de l’Académie du pays d’Alchimia, un pays où toutes les activités gravitent autour de … L’alchimie.

Vous êtes forts.

Pourquoi celui qu’on appelle contremaître est toujours d’accord avec son maître ?

Vous travaillez dans votre atelier, vous recevez des commandes, vous collectez des ressources et les transformez aux forges en tentant d’être plus productif que les autres contremaîtres. A votre tour, vous allez envoyer un ou plusieurs de vos ouvriers sur les cases action du plateau afin de réaliser vos actions – jusque là, tout va bien. Oui mais attention, vous aurez intérêt à rusher les bonnes actions sans traîner de la semelle, car plus vous attendrez, plus elles pourront être prises d’assaut par les autres joueurs et plus cela vous coûtera cher en ouvriers.

Je m’explique. Si mon ami Jeannot pose son ouvrier sur la case « collecter des ressources », et si Jeanette qui joue juste après lui veut la même action, elle devra en poser 2, des ouvriers. Et moi qui joue après Jeanette et Jeannot, j’aurais plus qu’à payer 3 ouvriers si je veux faire la même chose. C’est l’inflation de la bulle spéculative ouvrière qui va finir par nous péter au nez, j’vous l’dis.

Plus d’ouvriers ? Et bien, passez. Zavez qu’à finir votre tricot.

 

Les 16 emplacements du plateau

Oui 16 ! Si vos ouvriers ne savent pas où aller c’est qu’ils le font exprès ! 6 actions de commandes, 4 lieux, et 3 forges de transformation ainsi que 3 Assistants. Vous placez vos ouvriers (minimum 1) et vous réalisez l’action, puis c’est au tour du joueur suivant.

  • Collecte de ressources

 

Vous devez faire des objets magiques, n’oubliez pas ! Et bien, allez, hop hop hop, il faut commencer par le commencement : la collecte des ressources. Trois lieux sont déjà connus de tous mais il existe aussi un portail magique qui apparaît de façon aléatoire pour ajouter un peu de wazabi dans la sauce. Quand vous prenez des ressources, vous ajustez les cubes ressources de votre plateau personnel pour indiquer que ce que vous avez désormais, et en plus, vous lancez un dé qui vous permettra peut-être d’avoir un peu de ressource extra.

  • Prendre des commandes

 

Il existe 3 niveaux différents d’objets magiques, nommés simplement A (comme « Ah ! T’as vu mon bel objet comment il déchire ? »), B (comme « Bof, mouais, ‘fait pas rêver »), C (comme « C’est nul ton truc, c’est quoi au juste ? »). Mais bon, il faudra là aussi commencer par le commencement et donc débuter par créer des objets de catégorie C (enfin heu…? Le commencement ça serait pas A ? Bhé non, c’est pas l’ordre alphabétique qui compte, on part d’abord sur des objets moisis, puis on s’améliore voyons…). Puis, B, et quand on est à l’aise avec ses 10 doigts, niveau A.

Vers la fin de la partie, quand vous serez bon, vous pourrez prendre n’importe quel type de commande. Mais gare, toutes les commandes non réalisées qui seront encore sur votre plateau perso à la fin vous feront perdre des points de victoire… Alors ne partez pas dans tous les sens !

  • Employer des assistants

 

« Hmm je ne sais pas si je vous embauche, dites-moi un peu, quelles sont vos compétences ? 

– Je sais faire le café, court ou long, à n’importe quel moment et autant de fois que vous le souhaitez.

– C’est intéressant… A n’importe quel moment, même lors du tour d’un autre joueur ?

– Tout à fait.

– Il n’y a pas de limite aux nombre d’assistants que vous pouvez employer, alors si vous voulez, vous pouvez prendre mon beau-frère aussi, mais il faudra tous nous verser un salaire !

– Ben voyons. »

  • Transformer des ressources

 

C’est là qu’enfin vos ressources vont devenir objets de magie… ou Elixir (avec un E majuscule, parce que c’est Monsieur Elixir s’il vous plait).

Il faudra lancer le dé ici aussi, pour savoir si votre journée à la forge se déroule comme vous l’espérez, mieux ou pire, et vice et versa.

 >> L’Elixir peut être produit au choix à la place d’un objet, il permettra ensuite d’être employé pour remplacer n’importe quelle autre ressource du jeu, et vaudra un point pour le décompte final. L’Elixir se crée en convertissant deux ressources différentes. Et si la transformation est parfaitement réussie, vous gagnez 1 point de victoire en bonus, c’est pas beau la vie au pays d’Alchimia ?

A la fin de la partie, les commandes non réalisées vous sont lourdement reprochées (malus) et les autres, celles qui sont faites et bien faites, vous font marquer des points en fonction du nombre que vous avez complété dans chaque catégorie. Et n’oubliez pas, + 1 PV par Elixir et aussi 1 PV par assistant !

Et voilà pour les ateliers du pays d’Alchimia, quant à moi, je vais pas vous abandonner comme ça, sans rien, sans lien. Allez, comme je suis de bonne humeur, je vous en sers deux !

>> Préco

>> Fiche

2 Commentaires

  1. Photo du profil de GeekLette
    GeekLette 16/09/2014
    Répondre

    merci bien 🙂 attention lien préco KO

Laisser un commentaire