arboretum5

Arboretum arrive pour fêter le printemps

Arboretum déboule cette semaine dans vos boutiques ! C’est la belle saison qui arrive (si si) donc voilà, on fait pousser des petitspic2405885 jeux feuillus dans vos crémeries, c’est normal, c’est le cercle de la vie, toussa toussa.

Arboretum, dites-vous ? Oui, de l’américain Dan Cassar. Il s’agit d’un jeu de cartes frais et malin dans les 15 €, joliment illustré par Chris Quilliams de Z-Man et Philippe Guérin, où vous allez tenter de marquer le plus de points en créant l’arborétum le plus bling-bling (car les feuilles dans le vent c’est swag et ça fait trop bling-bling). Alors, on a la main verte ou on l’a pas ?

Savez-vous plantez les choux à la mode de chez nous…

Voyons comment on joue, vous allez voir, c’est trop fastoche. À votre tour de jeu, vous devrez dans l’ordre : piocher 2 cartes, puis poser 1 carte dans votre arborétum et conclure votre tour en défaussant 1 carte (vous devrez toujours avoir max 7 cartes en main). Pioche, pose, défausse. Hop.

Précisions, précisons mes bons. Chaque carte piochée peut provenir soit du dessus de la pioche (face cachée), soit du dessus de la défausse d’un joueur, incluant la vôtre (face visible). Haha, ça devient tout de suite plus riche.

Et la plantation, ça se passe comment ? Bien, et vous ? Lors de votre premier tour, posez une carte de votre main face visible devant vous. Celle-ci débute votre arborétum. Par la suite, les cartes posées devront être adjacentes (horizontalement ou verticalement) l’une à l’autre. Une fois posée, une carte ne peut être retirée, déplacée ou recouverte par une autre carte. Soyons sérieux, un arbre planté ne se déplace pas sauf chez Tolkien mais ce garçon avait beaucoup d’imagination.

Et voilà ! Vous savez jouer !

C’est trop fort. Vous ne savez pas comment on gagne, mais vous savez jouer. Mais ouiiii, faites pas cette tête dis donc, je vais vous le dire, comment qu’on gagne. C’est là que le jeu décolle. Déjà, apprenez à toute fin utile que la partie se termine lorsqu’il n’y a plus de cartes dans la pioche. Ça nous fait des parties de 30 minutes en moyenne tout ça.

 

partie-1On va évaluer la qualité de vos sentiers. Qu’est-ce que c’est que ça ? Regardons les règles, elles l’expliquent très bien après tout.

Un sentier est une suite de cartes de valeur croissante dont la première et la dernière carte sont de la même couleur. On va procéder de la façon suivante : pour chaque couleur, les joueurs dévoilent toutes les cartes de cette couleur qu’ils ont en main. Le joueur qui totalise le plus de points dans une couleur gagne le droit de compter les points d’un seul sentier de cette couleur dans son arborétum. C’est vilain. Ça ne vous fait pas des points, ça vous donne le droit de faire des points. Et oui ma petite Lucette. C’est la loi de la nature, le darwinisme, le cercle de la vie, toussa toussa.

Super promo sur les bonus

Donc. Là où ça dérape complètement vers des sommets de brain freezing, c’est que le long d’un sentier, chaque carte doit être de valeur supérieure à celle qui la précède. Ainsi, le plus petit sentier possible comprend 2 cartes de la même couleur, et le plus long, 8 cartes. Vous marquerez alors 1 point par carte dans le sentier, déjà, pour débuter. Vous ajouterez un point par carte dans le sentier si ce dernier comprend au moins 4 cartes et qu’elles sont toutes de la même couleur. Et vous aurez encore des points bonus si votre sentier commence par un 1 et se termine par un 8.

Ne cherchez pas l’arnaque dans les petites lignes, y en a pas. Tout est là, maintenant. Exigent cet Arboretum, sous ses faux airs de chaste jeu saisonnier, n’est-il pas ?

Voilà donc encore un de ces petits jeux qui a l’air traditionnel (un peu comme le Rami) mais ne vous y trompez pas, c’est bien une pure création américaine du XXIe siècle. Un titre à la fois accessible et intéressant pour les joueurs kiffant le challenge neuronal. Placement, gestion de main et collection sont au rendez-vous… Et vous ?

Arboretum

Un jeu de Dan Cassar
Illustré par Chris Quilliams, Philippe Guérin
Edité par Filosofia, Z-Man Games
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 26/03/2014
Jusqu’à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Laisser un commentaire