up-apocaok

Apocalypse Universe « Galactic Arena » : le début d’une saga SF

Nous voici devant un projet d’envergure ! Intergalactique comme diraient mes amis les Beastie Boys ! Oui ce sont mes amis, même s’ils ne sont pas au courant.

Storyception Games, c’est quoi ?

Ces petits grecs aimaient la science-fiction si fort que les draps s’en souviennent qu’ils ont développé tout un univers pendant leurs heures de liberté créative, et ce durant 8 ans. Le résultat, ils décidèrent de le nommer the Apocalypse Universe. Pour faire un peu peur.

Voici un premier jeu tiré de cette matière grise, mais ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Vous l’aurez compris, ils sont bien décidé à conquérir le monde !

Cortex : Mon rêve deviendra réalité…
Minus : Oooh ! Tu veux dire que tu finiras par danser avec le ballet russe ?
Cortex : Mais non Minus ! L’autre rêve, la domination du Monde.
Minus : Ah ! Euh ! Oui, ce rêve là !

FuturoPitch en action

540 années se sont écoulées depuis l’apocalypse. Wahou c’est passé vite !

Suite à une grande épidémie galactique pas très glam, les armes de destruction massives ont été déployées pour anéantir des planètes entières afin de les purger de toute vie. Drastique mais efficace comme façon de soigner une pathologie. Mais oui, il fallait bien prévenir l’invasion des Biomass, ces micro-organismes extrêmement dangereux qui envahissent le code génétique de tous les êtres vivants et transforment leurs hôtes en version pervertie d’eux-même. Les races qui vivent dans la galaxie sont au bord de l’extinction à cause de cette cochonceté.

Il va sand dire que cette inimaginable menace a transformé la vie à travers la galaxie. 540 années après la catastrophe, le temps et l’espace ont carrément été déformés autour de la planète Gaia, devenue un point de rassemblement pour les créatures pollués par la biomasse.

Les quelques scientifiques qui se sont échappés avant les immenses explosions qui ont frappé Gaia sont devenus ce qu’on appelle aujourd’hui les ancêtres de la race Terran. Avec le temps, leurs descendants ont créé quatre plates-formes spatiales orbitales gigantesques autour de Gaia, La plus grande loge la métropole Necrocity (funky comme nom, ça donne envie d’y aller en vacances); la plus imposante réalisation technologique des Terrans.

Voilà le contexte, en résumé.

Apocalypse: Galactic Arena, actuellement sur kickstarter, est le premier jeu d’une série de 5 titres qui prend place dans cet univers SF alieno-darky.

Il s’agit d’un jeu de fight où vous allez incarner des héros qui vont se rotobourrer la binette dans une arène en vue d’offrir un spectacle divertissant au public interstellaire.

Du pain et des jeux, même 540 années après l’apocalypse.

Pourquoi les gens naissent-ils? Pourquoi meurent-ils? Et pourquoi cherchent-ils dans l’intervalle à porter le plus souvent possible une montre à quartz numérique?

Et comment ça rotobourre tout ça ?

Le jeu peut être joué de 2 à 6 joueurs, en mode 1 contre 1, 2 contre 2 ou 3 contre 3. Dans le mode 1 contre 1, les joueurs suivent une phase de draft pour choisir 1 à 3 héros sur les 10 proposés. Puis, ils les préparent à l’entrée dans l’Arène, en les équipant d’armes et de capacités spéciales plus ou moins tirées du folklore local.

Votre plateau présente une grille de petits hexagones verts : cases de départ, pièges et trésors cachés sont au programme.

Vous allez choisir secrètement votre héros derrière votre écran. Puis vous dévoilez qui qui c’est qui va n’aller meuler et vous l’envoyer au turbin sans autre forme de procès. Paf, sur les cases de départ et-pi-c’est-tout. Le brave avec la plus haute initiative pourra entamer les festivités. Chaque héros détient un certain nombre de points d’action qui peuvent servir à activer les capacités spéciales, à attaquer ou à défendre.

Un dé à 10 faces sera utilisé pour les attaques et ainsi pour se défendre. L’attaquant ajoute le score d’attaque de son héros à son jet d’attaque et le défenseur ajoute respectivement son score de défense à son jet de défense. Quand un héros est blessé, il perd des Points de Vie. Si les Points de Vie d’un héros atteignent zéro, alors il est vaincu, tombe à terre et sera de corvée de vaisselle toute la fin de semaine. Classique.

Un jeu de combat tactique et rapide (joué en une demie-heure) et pour info vous pouvez même pledger pour avoir des fig, car je sens bien que c’est la question qui allait arriver après. Ne reste plus que quelques heures pour faire partie des backers ! Le jeu sera présent à Essen (ils auront quelques boites) : rendez-vous sur leur stand 2-E106.

>> Le lien qui va bien vers le KS en cours

>> La fiche stellaire du jeu

>> Le lien qui vole vers l’éditeur grec

Laisser un commentaire