‘Aberrations & Undead’ une extension pour Tyrants of the Underdark

Tyrants of the Underdark c’est notre coup de coeur deckbuilding de la Gencon 2016, aussi sommes nous ravis de vous apprendre que l’éditeur original, Gale Force Nine, a annoncé récemment Aberrations & Undead, une première extension pour leur jeu de société sous licence des Monde Oubliés de Dungeons & Dragons. 

tyrants

Cette extension proposera deux «demi-decks» de 40 cartes pour étendre les options de jeu et nécessitera la boîte de base pour jouer. Elle explore plus avant les batailles du territoire de l’Outreterre du premier opus, les joueurs se voyant proposer de nouveaux rôles parmi les sympathiques créatures qui foisonnent dans l’Outreterre comme les Illithids (que vous connaissez peut-être sous le doux nom de flagelleurs mentaux) et les classiques Beholders (aussi connu sous le nom de Tyrannœil), ainsi qu’une petite sélection de morts-vivants de derrière les fagots. Voilà de quoi renouveler les situations sur le plateau. 

Le tout sera à 11,99 $ en VO d’ici décembre. Quand nous avons revu Gale Force Nine à Essen, ils nous ont assuré qu’une discussion était en cours pour une localisation française de leur jeu de base. Espérons que cela puisse arriver bientôt et que l’accord comprendra aussi les extensions !

Pour en savoir plus sur le jeu, nous avons publié un Just Played ainsi qu’un Ludochrono, alors faites vous plaisir. Pour vous rafraîchir la mémoire, on vous disait notamment que « Tyrants pourrait faire penser à l’excellent Trains, avec son plateau, son contrôle de territoire et ses routes. Et c’est le cas… en un peu plus méchant. Si l’on parle de deckbuilding pur, il a plutôt l’ADN d’Ascension quand Trains relève de Dominion : plus d’opportunisme, moins de calculs de probabilités. Pour les mêmes raisons que Trains (l’utilisation intelligente du plateau), Tyrants force l’interaction et offre un vent frais au deckbuilding. »

5 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 07/11/2016
    Répondre

    Achat obligatoire, ce jeu c’est une bombe, un de ses défauts, c’est le peu de rejouabilité, mais s’ils sortent des doubles decks tout les 6 mois ou 1 ans c’est plus la même histoire. Trains souffre de la comparaison, car sortir trains c’est pas facile, faut motiver les gens leur dire qu’on va construire des rails dans la campagne japonaise, alors que Tyrants aucun souci, les joueurs viennent tout seuls.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 08/11/2016
      Répondre

      C’est clair. J’ajoute que le prix est très compétitif. 12 dollars pour deux decks comme on nous l’a fait remarqué sur Twitter, beaucoup d’éditeurs auraient fait le double sans scrupules.

  2. fredm 08/11/2016
    Répondre

    Par contre je le trouve très moche… aperçu à Essen avec l’intention de l’acquérir… j’ai fui. C’est mon point de vue personnel… je ne regarde pas que le plumage mais vu la concurrence, il m’a fallu faire des choix.

  3. Photo du profil de Umberling
    Umberling 08/11/2016
    Répondre

    Je le veux.

Laisser un commentaire